Une tribune pour les luttes

CGT, SUD, CFTC, CFDT

Maison de Retraite REGAIN en grève pour se défendre …

Conférence de presse mercredi 30 mai à 11 heures puis pique-nique Dans les jardins de la Maison de Retraite, 16 bd des Trinitaires , 13009 Marseille

Article mis en ligne le mardi 29 mai 2012

CGT, SUD, CFTC, CFDT

Mobilisation générale à Regain
Le 30 mai
Pour sauver nos emplois !

Les salariés de Regain réunis en assemblée générale le 16 mai, ont décidé à la grande majorité de faire une journée d’action, de mobilisation et e grève le 30 mai pour se faire entendre :

Ça suffit !
Assez des pressions incessantes de la part de la direction sur les personnels !
Halte à la dégradation de nos conditions de travail et de la qualité du service !

Nous voulons MAINTENANT des garanties concernant le maintien de nos emplois !

Les autorités, Conseil Général, Agence Régionale de Santé, l’employeur Germain et le repreneur Cos, se renvoient sans arrêt la balle au détriment des salariés.
Nous exigeons des engagements écrits rapidement.
Nous exigeons une table ronde.
Nous ne sommes pas des pions, nous ne sommes en rien responsables du découpage en deux de la maison de retraite, nous n’avons pas à en faire les frais !

Nous avons gagné une bataille, la mobilisation des salariés et des familles a obligé le CG à confirmé le maintien des résidents sur le site, mais nos emplois ?
Germain, (propriétaire de 20 maisons de retraite) à des obligations légales à respecter. De plus, il s’est engagé devant le CG et ARMAPAD à faire des propositions écrites au CE et ensuite aux salariés.
Le repreneur doit nous informer sur ses projets.
Nous allons les recontacter, et nous adresser à tous les élus et les candidats du secteur pour qu’ils prennent des engagements.

Mercredi 30 Mai
Grève de 8H à 18H
Toutes et tous à REGAIN !
Pour sauver nos emplois

Pique nique de lutte organisé par les salariés


PNG - 11.2 ko

Maison de Retraite REGAIN en grève pour se défendre …

Après un conflit de plusieurs années à la Maison de Retraite REGAIN entre l’association propriétaire du lieu ARMAPAD et l’association Regain gestionnaire et détentrice des 141 places, puis suite aux conclusions judicaires condamnant le Président de Regain monsieur Germain, les pouvoirs publics ( ARS et Conseil Général) n’ont rien trouvé de mieux comme solution que de couper en deux la maison de retraite pour maintenir au profit des responsables de Regain l’autorisation de 71 lits dit non lucratifs afin de les installer à Châteauneuf les Martigues les autres 70 lits cédés à l’ARMAPAD ( AG2R) restant sur le site actuel, dans le 9eme arrondissement de Marseille.

Début 2011, SUD rencontre le Conseil Général et l’ARS pour les mettre en garde contre une telle décision annoncée « dans les tuyaux ».
Bien évidemment ce transfert à 50 km prévu pour Août puis pour fin 2012 ne correspond ni aux besoins des résidents et de leur famille ni aux possibilités des salariés.

Le Conseil Général, dans un premier temps, pensait qu’il suffirait de trouver des solutions individuelles pour les résidents en surnombre pour que tout rentre dans l’ordre …
Face à la mobilisation des salariés et de familles de résidents, le Conseil Général s’est engagé à maintenir sur le lieu les résidents tout en réduisant à terme la capacité à seulement 70 places.

Par respect les personnes âgées n’ont pas à être déplacées c’est pour cela que le personnel s’est battu mais les salariés aussi ont des droits et ils sont bafoués.

La Direction de l’établissement et les différentes parties concernées ne donnent pas aux personnels les informations et les garanties qui leur sont dues.

Pour défendre leurs conditions de travail, le maintien de l’emploi et obtenir des garanties sur leur situation, à l’appel de l’intersyndicale
les salariés seront en grève mercredi 30 mai.

Conférence de presse à 11heures puis pique-nique
Dans les jardins de la Maison de Retraite, 16 bd des Trinitaires ; 13009 Mrslle

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 770