Une tribune pour les luttes

Annulation d’une sanction

Vincent PEILLON répond par le silence.

Article mis en ligne le vendredi 8 juin 2012


Annulation d’une sanction

Les 2, 3, 4 et 5 juin, Roland Veuillet se rendra au ministère de l’Education Nationale rue de Grenelle, pour demander au nouveau ministre Vincent PEILLON l’annulation de la sanction qui lui est imposée depuis dix ans. Pour appuyer cette requête, il effectuera une course de 300 km autour des ministères, à Paris,

Rappelons que ce syndicaliste a été sanctionné en 2003, par le ministère de l’Education Nationale. Les faits reprochés sont exclusivement liés à une grève à laquelle Roland participait ; Exclusivement liés aussi à ses activités syndicales en tant qu’élu des personnels.

C’est ainsi que Luc Ferry lui avait imposé une mutation d’office à Lyon à 300 km de chez lui (Nîmes). Une mesure disciplinaire qui perdure encore aujourd’hui, puisque toutes les demandes de mutations-retour ont été refusées.

Depuis dix ans, ce militant se bat avec détermination et constance pour exiger une Enquête Administrative, afin de faire rétablir la vérité sur cette affaire. Il se bat surtout pour l’annulation officielle de cette sanction, et sa réintégration au lycée Dhuoda de Nîmes.

Récemment, il a rédigé une lettre ouverte en ce sens, qu’il a lui même apportée à François HOLLANDE, à Tulle. Et c’est en courant, qu’il a parcouru les 350 km qui séparent cette ville de Lyon, pendant le week-end de l’Ascension. Il a également remis cette lettre à Jean Marc AYRAULT, à Nantes , pendant le week-end de la Pentecôte, lors d’un autre Aritrairathon de 250 km dans les rues cette ville.

Plus d’infos : http://roland-veuillet.eu.org



Vincent PEILLON répond par le silence.

Dès sa nomination rue de Grenelle, le nouveau Ministre de l’ Education Nationale a été interpellé sur un sujet sensible : L’annulation des sanctions prises, par les gouvernements précédents, contre des militants en raison de leurs engagements, notamment syndicaux. Vincent Peillon s’est jusqu’à présent refusé de répondre sur cette question, pourtant essentielle sur le plan des libertés individuelles.

Cependant, on constate par contre que le Ministre s’entoure de Conseillers qui sont loin d’être des démocrates. Certains sont même très connus pour les nombreuses mesures répressives qu’ils ont prises, tout au long de leur carrière, contre les personnels. On peut citer deux d’entre eux : Pierre Yves DUWOYER et William MARROIS.

Toutefois Vincent PEILLON devrait se rappeler que le choix de Claude ALLEGRE, a produit le 21 avril 2002. Le nouveau Ministre devrait aussi méditer sur le fait qu’en recrutant aujourd’hui des disciples du vulcanologue, il s’expose aux mêmes risques. Ne les laissons pas faire !


PETITION en LIGNE  :
http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N25599

Monsieur Le Président de la République.

Les signataires de cette pétition vous demandent de réhabiliter tous les militants qui ont été sanctionnés pour leurs engagements dans le mouvement social, par les gouvernements précédents.

En effet, ces mesures discriminatoires ont été de véritables cabales indignes. C’est ainsi que des actions de contestations tout à fait légales ont été qualifiées pénalement « d’actes délinquants ». C’est ainsi que dans le domaine syndical, des luttes revendicatives tout à fait légitimes ont été transformées en « fautes professionnelles ».

Annuler toutes ces sanctions, marquera d’un signe fort, le rappel des valeurs démocratiques, ainsi que le respect des personnes qui les défendent au quotidien.
C’est ce que nous vous demandons de faire, Monsieur Le Président.

Les signataires

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 650