Une tribune pour les luttes

A Marseille en ce moment "Les femmes du bus 678", film de Mohamed Diab

+ Des femmes agressées vendredi dernier place Tahrir alors qu’elles manifestaient précisément pour dénoncer les agressions sexuelles en Egypte.
+ Une exposition photo « Les femmes égyptiennes au coeur du mouvement de révolte populaire » à la maison d’Amnesty de Marseille.

Article mis en ligne le mercredi 13 juin 2012

Exposition photo du 7 au 19 juin 2012 : Femmes d’Egypte au coeur de la révolte

Une exposition intitulée « Les femmes égyptiennes au coeur du mouvement de révolte populaire » a lieu actuellement à la maison d’Amnesty de Marseille. les photos sont de Rabha Attaf, grand reporter, spécialiste du monde arabo.musulman. De retour du Caire où elle a couvert les événements depuis février 2011, Rabha Attaf présente un choix de photos prises au jour le jour, au fil des événements, photos de femmes en hommage à toutes celles qui sont descendues dans la rue afin de demander le respect des droits humains.

Maison d’Amnesty de Marseille
159 bd de la Libération, 13001 Marseille
04 84 26 99 92


Des femmes agressées place Tahrir

9 juin 2012

"On marchait en rang et les volontaires qui étaient là pour nous protéger ont formé des cordons autour de nous.Tout à coup, plein d’hommes se sont rués sur nous et des femmes ont été victimes d’attouchements sexuels, tandis que les volontaires se battaient avec les agresseurs."


Les femmes du bus 678

«  Tu dragues une fille sans voir son visage toi ? Je me fous de son visage ». Cette réplique extraite du film Les femmes du bus 678 résume bien le contexte historique dans lequel Mohamed Diab situe son scénario.

Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. Déterminées, elles vont dorénavant humilier ceux qui les humiliaient. Devant l’ampleur du mouvement, l’atypique inspecteur Essam mène l’enquête. Qui sont ces mystérieuses femmes qui ébranlent une société basée sur la suprématie de l’homme ?

Trois femmes aux vies et statuts différents dont les destins vont se rejoindre dans une seule et même lutte.

Dans une société où certaines portent le voile plus par volonté de se cacher du regard animal de l’homme que par religion et où d’autres sont contraintes à faire leur jogging enfermées, sur un tapis de course, un groupuscule va décider de se faire justice lui-même.

Pour son premier long métrage en tant que réalisateur, Mohamed Diab ne dépeint pas son pays natal sous son meilleur profil. Machisme, agression, absence de droit de parole des femmes… Le sexe fort, qui se révèle avoir ses faiblesses, en prend pour son grade.

S’inspirant d’un fait divers, qui a aboutit au premier procès pour agression sexuelle intenté et remporté par une femme en Egypte en 2008, le réalisateur démontre que changer les mentalités va prendre encore du temps.

(...)

Melissa Reverso

http://www.agoravox.fr/

Interview du réalisateur égyptien Mohamed Diab du film "Les femmes du bus 678"
http://next.liberation.fr/cinema/20...

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Vidéos c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70