Une tribune pour les luttes

Pourquoi les salariés français n’osent-ils pas se syndiquer ?

L’acharnement antisyndical !!

Licenciement, grève de la faim et tentative de suicide à Berre l’Etang

Article mis en ligne le mardi 12 juin 2012

Madame, Monsieur,

Vous voudrez bien trouver ci-dessous un courrier de l’Union Syndicale SOLIDAIRES 13 à l’Inspection du Travail et qui fait le point sur le licenciement d’un délégué syndical (Romain Jaoudat) dans la zone Euroflory de Berre l’Etang.

M. Jaoudat après une grève de la faim a tenté récemment de mettre fin à ses jours.

En accord avec l’Union Syndicale SOLIDAIRES 13, le campement que M.Jaoudat avait établi depuis plusieurs semaines devant son entreprise (INITIAL) sera levé ce Jeudi 14 juin à midi.

Une conférence de presse y sera organisée, vous y êtes cordialement invité(e).

Union Syndicale SOLIDAIRES 13

04 91 91 90 53


Depuis plusieurs mois la direction de l’entreprise Initial BTB, ZAC Euroflory de Berre l’Etang (13) entrave l’exercice du droit syndical dans son entreprise, refusant tout dialogue social et méprisant les partenaires sociaux.

Attaqués en représentativité à deux reprises, les délégués syndicaux de Sud Solidaires Initial subissent maintenant des procédures de licenciement inacceptables.
Cet acharnement n’a pour unique objectif que d’écarter le syndicat Sud Solidaires Initial de l’entreprise afin d’empêcher ses représentants d’exercer leur mandat syndical de défense des salariés. Faisant fi de toute considération humaine, la direction d’Initial se croit au-dessus des lois et exerce une répression syndicale inacceptable.
Depuis le 14 mai, le secrétaire général de Sud Solidaires Initial, monsieur Romain Jaoudat, lui-même sous le coup d’une deuxième procédure de licenciement, s’est installé à l’entrée de l’entreprise, il y restera jusqu’à ce qu’il soit rétabli dans son droit. Son campement est la démonstration de sa détermination à ne pas lâcher le terrain face à cette injustice.

Sud Solidaires 13 -

Initial BTB : la répression doit cesser !
jeudi 24 mai 2012 par Solidaires Industrie
http://www.solidaires-industrie.org/Initial-BTB-la-repression-doit

Vidéos :

18 mai 2012 Licenciement de Romain et Céline pour raisons syndicales à Berre l’Etang .
http://www.youtube.com/watch?v=lkaUXWYjfdU


Grève de la faim à Berre l’Etang

http://www.youtube.com/watch?v=dFTc...

27ème jour de campement

http://www.youtube.com/watch?v=YswJoaRIqro


Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 12 juin 2012 à 11:19, par

    Répression et discrimination syndicales

    Collection "Les Notes et Documents de la Fondation Copernic"
    novembre 2011,
    144 pages,
    7,10 €

    Chaque jour, quatre dossiers de licenciements de représentants du personnel sont déposés. Des syndicalistes devant les tribunaux, du fait de leur action syndicale pour sauver des emplois, cela devient de plus en plus fréquent. Presque banal. Des syndicalistes poussés dehors, par tous les moyens, même les plus bas, par la direction des entreprises, c’est maintenant monnaie courante. Exit ceux qui dérangent, qui alertent, qui résistent. L’heure est à l’employeur-roi. Sans entraves, sans limites, sans contre-pouvoirs. Dans tous les domaines. Par ailleurs, répressions et discriminations syndicales sont des phénomènes très inégalement pris en compte par les organisations syndicales. Dans ces conditions, le risque est grand d’assister dans les années à venir à leur augmentation, probablement à bas bruit. De même, comparativement à d’autres pays, le fait syndical en France est globalement nié et source d’affrontements. Cette Note de la Fondation Copernic entend produire un état des lieux documenté sur un phénomène inconnu, invisible, dissimulé, censuré, en tout cas insuffisamment étudié. Pour mieux mettre en valeur les luttes et les victoires menées dans ce domaine. Pour avancer également des premières propositions, aptes à protéger l’activité syndicale de résistance au libéralisme, de résistance aux licenciements et de résistance aux harcèlements dans l’entreprise. Cette Note vise, également, à initier, avec le soutien de secteurs significatifs d’acteurs syndicaux, un Observatoire de la répression et des discriminations syndicales.

    Les auteurs :

    Louis-Marie Barnier, sociologue et syndicaliste

    Yann Cochin, syndicaliste

    Anne Debregeas, syndicaliste

    Didier Gelot, économiste

    Laurent Menghini, juriste du travail

    Robert Pelletier, syndicaliste

    Maria-Teresa Pignoni, sociologue

    Sabine Reynosa, syndicaliste

    Ont également participé à l’élaboration de cette Note  : Sophie Béroud, politiste  ; Marylène Cahouet, syndicaliste  ; François Clerc, syndicaliste  ; Emmanuel Dockès, professeur de droit  ; Paulo Pinto, juriste  ; Évelyne Sire-Marin, magistrate, Karel Yon, politiste.

    Éditions Syllepse - 69 rue des Rigoles - 75020 Paris

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1010