Une tribune pour les luttes

Le changement, c’est fait, la régularisation, c’est maintenant

Article mis en ligne le mercredi 13 juin 2012

Des sans-papiers du 9ème Collectif se sont rendus aujourd’hui mercredi 13 juin 2012 au Ministère de l’intérieur place Beauvau pour faire entendre leurs revendications qui est la régularisation maintenant.
La moitié a été bloquée à l’extérieur, et l’autre moitié a été expulsée après avoir occupé l’intérieur.

Voici la lettre qui a été remise :

ADRESSE À MANUEL VALLS, MINISTRE DE L’INTÉRIEUR

« Trop de fractures, trop de blessures… »

Monsieur le ministre,

L’abrogation de la circulaire Guéant ne suffit pas.

Nous avons assisté à une campagne électorale nauséabonde, où nous avons été stigmatisés à outrance, considérés comme la source de tous les maux de la société française. La violence qui s’est exprimée là est à l’image de celle de ces dernières années : rafles quotidiennes, « politique du chiffre » délirante, multiplication des lois racistes, mise en place d’un ministère de l’immigration et de l’identité nationale, etc. La liste est longue.

Le gouvernement auquel vous appartenez ne doit pas se contenter de gestes symboliques. Les lois Hortefeux et Besson ont institué un enfer pour les étrangers. Il faut établir un Etat de droit pour tous, une société où les personnes ne soient pas livrées à la violence raciste institutionnalisée.

Nous sommes d’innombrables travailleurs et travailleuses surexploités, des familles, des personnes, exposées quotidiennement à des arrestations arbitraires, et livrées à la machine à expulser. Chunlan Liu, John Maïna, Baba Traoré… Assez de morts ! Assez de drames !

Nous sommes des centaines de milliers de sans-papiers travaillant dans le bâtiment, les travaux publics, la restauration et l’hôtellerie… Nous effectuons les travaux les plus pénibles et indispensables. Grâce à nous les routes s’allongent, les maisons s’élèvent, les plats chauds sont sur la table, le linge est nettoyé…

Pourtant dans la rue nous devons raser les murs, ou nous défenestrer pour fuir l’uniforme au risque de nos vies. Et nous vivons dans la crainte des rafles, des centres de rétention, des expulsions…

Nous participons à tous les aspects de la vie de ce pays, alors que la chasse contre nous, et même contre nos enfants, est chaque jour plus sauvage.

François Hollande a déclaré que les politiques migratoires devraient être plus « humaines ».
Comme il l’évoquait au soir de son élection, nous avons vécu « trop de fractures, trop de blessures… »

Ça suffit.

Le changement, c’est fait, la régularisation, c’est maintenant.

9ème COLLECTIF DES SANS-PAPIERS

9eme_collectif chez no-log.org - 9emecollectif.net - 0603583959

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 855