Une tribune pour les luttes

Boats 4 People

1 500 morts en 2011, mettons fin à la disparition des migrants en Méditerranée !

Le projet et les rendez-vous de cet été
+ Juillet 2012 : 54 migrant.e.s ont perdu la vie après 15 jours de dérive en mer Méditerranée

Article mis en ligne le mercredi 18 juillet 2012

Le projet Boats 4 People

http://www.boats4people.org/index.php/fr/


Mercredi 18 Juillet

Boats4People en direct de Lampedusa

L ‘émission RESF sur FPP : Boats4People en direct de Lampedusa est en ligne sur :

http://www.educationsansfrontieres....

Une émission est entièrement consacrée à « Boats4People », réalisée en direct par téléphone depuis Lampedusa, avec Violaine Carrère (Gisti), Samira Gazzaz (avocate au barreau de Bruxelles), Nathalie Loubeyre(documentariste).

En Méditerranée, pour l’année 2011, le Haut Commissariat de l’ONU aux Réfugiés estime à plus de 2000 le nombre de noyades, alors que sont présents dans la région les navires des garde-côtes, ceux des patrouilles de surveillance de Frontex et les bâtiments militaires de la coalition engagée dans les opérations en Libye.

Les objectifs concrets de Boats4People sont de dénoncer cette hécatombe et d’éviter qu’elle perdure, en exerçant un droit de regard citoyen , en diffusant l’information mais aussi en rappelant les exigences du droit de la mer (Convention des nations unies sur le droit de la mer), ainsi que du droit d’asile (Convention de Genève sur les réfugiés) et en récoltant des témoignages afin d’alimenter des plaintes devant les instances internationales contre les acteurs en mer (gardes-frontières, Frontex, OTAN...) qui se rendraient coupables de non assistance à personne en danger ou de refoulement de demandeurs d’asile.

Il sera donc question dans cette émission de question concrète de droit et comment contraindre les autorités à l’appliquer, mais aussi d’histoires de naufrages et de solidarités.

Bonne écoute, et merci de faire suivre sur vos listes.


Communiqué n°8 : L’Oloferne aux portes de l’Europe forteresse !

16/07/2012 - Communiqué de presse n°8

Après une courte traversée depuis la Tunisie, l’Oloferne est arrivé au port de Lampedusa

Ce dimanche 15 juillet 2012 à minuit, l’Oloferne a quitté la Tunisie pour Lampedusa avec une nouvelle équipe à bord. La traversée a été l’occasion d’une autoformation et de nombreuses discussions autour des aspects juridiques et techniques du secours en mer ainsi que de la répression des migrations dans le canal de Sicile.

Comme décrit dans de nombreux témoignages de migrants recueillis par Boats 4 People, nous avons été survolés par des avions de patrouille en arrivant aux abords des côtes italiennes. L’Oloferne a ainsi été survolé à 9h41 à la position 35°44’028N – 11°38’204E puis à 11h17à la position 35°37’824N – 12°01’546E, les deux fois à une altitude basse que nous estimons entre 100 et 200m. Nous avons de plus repéré plusieurs bateaux de grande taille, dépourvus de balises AIS (Automatic Identification System). Ces dernières étant obligatoires pour la localisation instantanée des bateaux de taille importante (comme précisé sur www.marinetraffic.org ), ceci laisserait supposer qu’il s’agirait de navires militaires, sans que nous puissions le confirmer. Un bateau rapide des gardes-côtes italiens est ensuite passé à proximité de notre l’Oloferne environ deux heures avant notre arrivée à Lampedusa à la position 35°32’277N – 12°21’291E.
Lire la suite...http://www.boats4people.org/index.p...


Une délégation rencontre l’unique survivant du tragique accident ayant couté la vie à 55 personnes.

Communiqué de Presse n°5

Zarzis, le 11 juillet 2012 : Boats 4 People : Une délégation rencontre l’unique survivant du tragique accident ayant couté la vie à 55 personnes.

Un an et quelques mois après le cas du « left-to-die boat » qui avait suscité une indignation internationale, un autre dramatique accident similaire révèle combien, malgré les bouleversements géopolitiques dans la région, les migrants continuent de mourir en Méditerranée dans des conditions épouvantables.
Lire la suite...
http://www.boats4people.org/index.p...


Mardi 10 juillet, des pêcheurs tunisiens ont retrouvé un homme, suspendu à un canot pneumatique dégonflé, au large des côtes tunisiennes. 

54 personnes d’origine en majorité érythréenne étaient parti.e.s de Tripoli fin juin afin de rejoindre les côtes italiennes. Le bateau de fortune était presque arrivé à destination lorsque des vents violents l’ont repoussé en haute mer. Le canot a perdu de l’air et dérivé pendant 15 jours, tous les passager.e.s sont mort.e.s de déshydratation, à l’exception d’un seul homme. Ce dernier a été transporté à l’hôpital de Zarzis, en Tunisie, où il a rencontré des membres du personnels du HCR.

Le Haut Commissaire adjoint pour les réfugiés, T. Alexander Aleinikoff a appellé "tous les bateaux en mer à maintenir un état d’alerte pour les migrants et les réfugiés ayant besoin d’être secourus dans la Méditerranée".

Selon le HCR en 2012, environ 170 personnes ont perdu la vie ou sont portées disparues en mer. 

Lire l’article de l’express

Lire le communiqué de presse de l’UNHCR


Arrivée du bateau à Palerme -conférence de presse le 6 Juillet à 10h-sur la jetée "della Cala"

| 5 juillet 2012 | Communiqué de Presse n°3.

Après plus de deux jours de traversée, l’Oloferne, qui effectue notre première mission en mer, a gagné les côtes de la Sicile le 4 juillet aux alentours de 23h00. Il a été accueilli par des militants locaux de Boats 4 People. Cette arrivée marque la seconde étape de notre action de dénonciation de politiques migratoires européennes responsables des morts de boat-people en Méditerranée.

Avec à bord deux réalisateurs, deux journalistes, un représentant de familles de disparus et trois activistes internationaux de la liberté de circulation, l’arrivée en Sicile de l’Oloferne a pour nous une grande importance politique. C’est en Sicile que sont toujours enfermés des centaines de migrants arrivés par la mer et qu’ont été jugés les marins du Cap Anamur et les pêcheurs tunisiens Zenzeri et Bayoudh pour avoir sauvé des boat-people.

Ces faits inhumains et absurdes incarnent la contradiction entre l’obligation de secours en mer consacrée par le droit international et la criminalisation de l’assistance aux boat-people.

Nous vous invitons :

. Le 5 juillet 2012, à partir de 17h00 à Palerme dans la cour San Chiara, A une rencontre Boats4People sur « la criminalité des contrôles aux frontières VS la criminalisation de l’aide ne mer ».

. Le vendredi 6 juillet 2012 :

- 10h : Conférence de presse sur la jetée "della Cala" ( point de repère = en face de la Librairie del Mare) à bord du bateau de Boats 4 People l’Oloferne.

Seront présents : l’équipage au départ pour Monastir : les documentaristes français Joel Labat et Nathalie Loubeyre ainsi que le coordinateur de projet Nicanor Haon à bords depuis le lancement de la traversée ; le capitaine Marco Tibiletti (Président de l’association Nave di Carta), Marie Barbier (journaliste française à L’Humanité), Laura Biffi (Legambiente), Anna Bucca (Arci), Hamadi Zribi (activiste italo-tunisien), Gianluca (Journaliste et écrivain, expert de l’espace méditerranéen). Les représentants institutionnels locaux et européens ont été invités. La goélette sera accueillie par l’équipe communale emmenée par le maire Leoluca Orlando.

- Après la conférence de presse : une délégation internationale, accompagnée par le sénateur Marco Perduca visitera le Centre d’Identification et d’Expulsion de Trapani Milo.
- A partir de 20h au Foro Italico se déroulera une manifestation en mer pour commémorer les migrants morts et disparus au cours de la traversée vers l’Europe.

Le bateau repartira en mer direction Monastir (Tunisie), le 7 juillet en même temps que de nombreux activistes qui prendront le Ferry dans une traversée portant les revendications de Boats 4 People.


http://www.youtube.com/watch?v=DSFE0t2VAYE

PDF - 375.5 ko
Lettre d’Informations Internationale N°2 (Juin 2012)

La Méditerranée est un lieu de passage vers l’Europe pour de nombreuses personnes en quête d’une vie meilleure ou dont le départ est la condition de leur survie. Des milliers de migrants disparaissent ainsi chaque année dans des circonstances dramatiques.

Et si certaines personnes sont secourues, c’est uniquement pour se retrouver enfermées ou expulsées à leur arrivée.

Les boat-people en détresse sont le plus souvent laissés à la dérive, ou interceptés et refoulés immédiatement vers des pays de la rive sud de la Méditerranée.

Le projet Boats 4 People

http://www.boats4people.org/index.php/fr/

Comment en sommes nous venus à l’idée d’une flottille ?

Cela fait plusieurs années que nombre d’organisations africaines et européennes interpellent en vain les gouvernements à propos des milliers de migrants qui chaque année meurent aux frontières de l’Union Européenne. En Méditerranée, pour cette année 2011, le Haut Commissariat de l’ONU aux Réfugiés estime déjà à plus de 2000 le nombre de noyades, alors même que sont présents dans la région non seulement les navires des garde-côtes et ceux des patrouilles de surveillance de Frontex, mais aussi les bâtiments militaires de la coalition engagée dans les opérations en Libye.

Face à ces trop nombreux naufrages, au silence des pays d’Europe qui se ferment dans leur refus d’accueillir les réfugiés, face aux politiques répressives qui criminalisent de plus en plus les migrations vers l’Europe, nous souhaitons revendiquer une Méditerranée solidaire et nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il était impératif de passer à l’action.

Quels sont les objectifs concrets de Boats4People ?

En organisant une flottille de la solidarité en Méditerranée, nous voulons :

- Dénoncer l’hécatombe qui a lieu actuellement dans les eaux entre Tunisie et Italie

- Exercer un droit de regard citoyen sur les zones maritimes dans lesquelles se produisent des naufrages et dans les centres où sont enfermés celles et ceux qui arrivent en Italie

- Diffuser de l’information sur ce qui se passe en Méditerranée (à la presse, aux parlementaires, aux marins...)

- Rappeler à tous les exigences du droit de la mer (Convention des nations unies sur le droit de la mer), ainsi que du droit d’asile (Convention de Genève sur les réfugiés)

- Récolter des témoignages afin d’alimenter des plaintes devant les instances internationales contre les acteurs en mer (gardes-frontières, Frontex, OTAN...) qui se rendraient coupables de non assistance à personne en danger ou de refoulement de demandeurs d’asile

- Renforcer la solidarité euro-africaine en terme de migrations et de défense des droits des migrants


L’équipage sera constitué de militant-e-s, de parlementaires, d’artistes et de journalistes. Il s’arrêtera dans les ports pour participer aux événements suivants :

- Cecina-Italie (1-2 juillet) : Journées internationales antiracistes.

- Palerme-Italie (5-7 juillet) : Manifestations contre l’enfermement des étrangers et actions de dénonciation au port avant d’embarquer en ferry pour...

- Tunis et Monastir-Tunisie (8-16 juillet) : Des manifestations, des conférences et d’autres activités seront organisées en parallèle des journées internationales des peuples à Monastir et de la Réunion préparatoire internationale du Forum Social Mondial Tunisie 2013.

- Lampedusa-Italie (19 juillet) : Cette étape sur l’île, symbole de la politique violente de contrôle aux frontières de l’UE, coïncidera avec l’événement cinématographique “Infestival” consacré aux migrations.

Nous appelons les militant-e-s, migrant-e-s et l’ensemble de leurs réseaux de solidarité à se joindre à nous !

http://www.boats4people.org/index.php/fr/la-flotille/le-parcours

Faire un don

https://www.paypal.com/fr/cgi-bin/w...


Le bateau Mektoub de notre marseillaise (retapé depuis plusieurs mois par ses soins) s’apprête à rejoindre la flottille :

JPEG - 10.3 ko
JPEG - 10.4 ko


Comité de pilotage international Boats 4 People

International : FIDH (Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme), Réseau Euro-Africain Migreurop

Tunisie : Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux, Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme, CETUMA (Centre de Tunis pour la Migration et l’Asile)

Maroc : GADEM (Groupe Antiraciste de Défense et d’accompagnement des Étrangers et Migrants)

Allemagne : Réseau Afrique-Europe-Interact, Réseau Welcome to Europe

Italie : ARCI (Associazione Ricreativa e Culturale Italiana)

Belgique : CIRE (Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers), Ligue des Droits de l’Homme Belgique

Pays-Bas : All Included

France : CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement), FASTI (Fédération des Associations de Soutien aux Travailleurs-euse-s Immigré-e-s), Cimade, Gisti (Groupe d’Information et de Soutien des Immigrés), RESF 13 (Réseau Éducation Sans Frontières Bouches du Rhône)

Premiers soutiens associatifs

CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement), CIRE (Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers), CNCD (Belgique), FASTI (Fédération des Associations de Soutien aux Travailleurs-euse-s Immigré-e-s), FIDH (Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme), Gisti (Groupe d’Information et de Soutien des Immigrés), Forum Social Tunisien (Tunisie), RESF 13 (Réseau Éducation Sans Frontières Bouches du Rhône), Réseau Foi et Justice (France), Fluechtlingsrat Hamburg...

Retour en haut de la page

1 Message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 985