Une tribune pour les luttes

samedi 14 juillet 2012

ARLES

10 h

10 h et 17 h à l’Espace Van Gogh 18 Place du Docteur Félix Rey, 13200

14 juillet internationaliste autour des 50 ans de l’indépendance algérienne

Attac Pays d’Arles et le Festival Les Suds

Attac Pays d’Arles et le Festival Les Suds organisent le Samedi 14 Juillet un 14 juillet internationaliste autour des 50 ans de l’indépendance algérienne en deux temps :

Le matin la projection du film de Jean Pierre Lledo Le rêve algérien à 10 h au grand amphithéâtre Van Gogh de l’Espace Van Gogh.

Documentaire - 110 minutes - sortie française le 26 novembre 2003 - sortie algérienne en janvier 2004.

Synopsis : dans Le rêve algérien, Jean-Paul Lledo suit les retrouvailles de l’ancien journaliste français militant de l’Algérie indépendante, Henri Alleg, dans ses retrouvailles avec ses anciens compagnons de lutte. D’Alger à Annaba, en passant par Constantine et Oran, le voyage avec l’ancien directeur d’Alger Républicain est un vrai bonheur.
La projection sera suivie de l’intervention de Brigitte Benkemoun, journaliste, rédactrice en chef de Mots croisés sur France 2, auteur de La petite fille sur la photo – la guerre d’Algérie à hauteur d’enfant (Fayard, 2012).

L’après-midi une discussion en plein air autour du thème : Une autre Algérie était-elle possible ? à 17 h sous les arcades du jardin patio de l’espace Van Gogh

Avec Pierre Daum, journaliste indépendant (Libération, Le monde diplomatique, …).

Qui sait que le 5 juillet 1962, au moment où l’Algérie devient indépendante, quatre cent mille Pieds-noirs sont encore présents dans l’ancienne colonie ? Après sept années et demie de guerre et de haine, la violence s’évanouit brusquement. Au premier janvier 1963, ils sont plus de deux cent mille Européens et juifs à tenter le pari de l’Algérie algérienne. Pendant trois ans, Pierre Daum est parti à la recherche de ces hommes et de ces femmes restés dans leur pays après 1962. Certains ont quitté leur pays cinq ans plus tard, ou dix ans, ou vingt ans. De nombreux y sont morts, heureux de reposer dans la terre où ils sont nés. Aujourd’hui, quelques centaines y vivent encore. Des années exaltantes quoique difficiles, dans un pays qui ne tint pas ses promesses de pluralisme et de démocratie. Un pays en butte au sous développement, marqué par les blessures jamais cicatrisées de son passé colonial.

Pierre Daum est notamment l’auteur de Immigrés de force (Actes Sud, 2009), son premier livre-révélation sur les travailleurs indochinois de la Seconde guerre mondiale. Avec Ni valise, ni cercueil (Actes Sud, 2012) préfacé par Benjamin Stora, il nous livre une nouvelle enquête, passionnante et rigoureuse, sur un aspect inconnu du passé colonial de la France à propos des Pieds-noirs restés en Algérie après 1962.

Agenda de la semaine

mercredi 23 juillet 2014

jeudi 24 juillet 2014

samedi 26 juillet 2014

lundi 28 juillet 2014

samedi 2 août 2014

mercredi 6 août 2014

samedi 9 août 2014

jeudi 21 août 2014

mercredi 3 septembre 2014