Une tribune pour les luttes

Perquisitions dans les locaux de SUD PTT 36-37

Article mis en ligne le lundi 9 juillet 2012

Solidaires 37

Le jeudi 28 juin dans l’après midi, la police a effectué une perquisition dans les locaux de SUD PTT 36-37, suite à un dépôt de plainte du directeur de la DOTC Touraine-Berry (courrier), Jean-Jacques Tibi.

Ce dernier a estimé que son image a été gravement mise en cause, suite à la diffusion d’un tract en juillet 2011, dans lequel nous l’affublions des termes «  gugus, bouffon et Herr Tibi ». On peut être surpris que la justice et la police mettent autant de moyens pour instruire une plainte dont les motifs sont, sur le fond, plus que contestables. En effet, un de nos secrétaires adjoints et notre secrétaire départemental ont déjà été convoqués il y a quelques semaines au commissariat.

Pire, notre secrétaire départemental a été retenu 3 heures au commissariat ce jeudi 28 juin. Les syndicalistes de SUD PTT sont donc traités comme des criminels. Merci la gauche ! Alors qu’on pouvait s’attendre à une mesure d’amnistie concernant les répressions politiques et syndicales subies pendant l’ère Sarkozy.

En Indre et Loire, la police, à peine le gouvernement nommé, perquisitionne dans un local syndical. Du jamais vu en Indre et Loire depuis l’Etat Français de Philippe Pétain.

SUD PTT condamne fermement ces pressions policières, et ne cédera à aucun pouvoir. Il appelle l’ensemble des formations politiques et syndicales de gauche à se joindre à sa protestation

+ d’infos et soutiens :
http://www.solidaires37.org/spip.php?article642

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1025