Une tribune pour les luttes

Vendredi 20 juillet 2012 à partir de 18h et jusqu’à 20h Angle Canebière-Cours Belsunce

Rassemblement de solidarité avec le village et la population de Yanoun en Palestine occupée

action initiée par Les Femmes en Noir Marseille

Article mis en ligne le vendredi 20 juillet 2012

JPEG - 260.6 ko
JPEG - 250 ko

Assiégé, violenté, incendié par les colons expansionnistes de la colonie d’Itamar soutenus par l’armée et les dirigeants politiques israéliens, le village de Yanoun en Palestine occupée et sa population appelle à l’aide !

Vous qui êtes sur Marseille, participez au :

Rassemblement de solidarité avec le village et la population de Yanoun en Palestine Occupée Vendredi 20 juillet 2012 à partir de 18h et jusqu’à 20h Angle Canebière-Cours Belsunce

action initiée par Les Femmes en Noir Marseille

Pour savoir plus sur Yanoun, village harcelé au quotidien par les colons depuis 2002 :
www.protection-palestine.org/spip.p...


AIC (Centre d’information alternative) communique : Yanoun

Le samedi 7 juillet à 15h00 (heure locale), les colons israéliens de la colonie illégale d’Itamar ont approché des agriculteurs palestiniens de Yanoun qui récoltaient leur blé et faisaient paître leurs moutons. Ils portaient des couteaux et ont tué trois moutons.

Dans la bagarre qui s’ensuivit les deux parties se sont jeté des pierres. Quand les « Accompagnants Oeucuméniques » sont arrivés sur les lieux, il y avait trois incendies dans les champs, mais on ne sait pas s’ils ont été allumés intentionellement par les colons ou par les boites de gaz lacrymo tirés par l’armée.

Néanmoins deux champs de blé et une oliveraie ont été incendiés et quand d’autres agriculteurs palestiniens sont arrivés sur les lieux pour éteindre les flammes, la police et l’armée israéliennes les en ont empêchés en tirant plus de gaz lacrymo.

En tout six palestiniens ont été blessés dont cinq hospitalisés :
Jawdat Bani Jaber (hospitalisé) a été battu et poignardé à plusieurs reprises par les colons, puis les soldats lui ont tiré dessus au visage et au pied. Il a ensuite été menotté par les soldats et réattaqué par les colons alors que les soldats poursuivaient d’autres agriculteurs. Après cette attaque il est resté trois heures environ sans soins : les soldats interdisant à l’ambulance sur les lieux de l’emmener à l’hôpital.

Ibrahim Bani Jaber (hospitalisé) : frappé à la tête par un soldat avec la crosse de son fusil M16, un oeil endommagé. Les colons l’ont battu alors qu’il était menotté.

Hakimun Bani Jaber (hospitalisé) : un soldat lui a tiré dessus à bout portant, le blessant au bras.

Adwan Bani Jaber (hospitalisé) : battu par les colons avec des battes de baseball.

Ashraf Bani Jaber : battu par un soldat avec une batte.

Jawdat Ibrahim (hospitalisé) : menotté, battu par les soldats israéliens puis libéré de ses liens pour que les colons puissent l’attaquer pendant qu’ils regardaient. Il a été ensuite ligoté par les colons et abandonné dans son champ. On l’a retrouvé le lendemain, dimanche 8.

Rachid, maire de Yanoun et depuis longtemps correspondant de l’EAPPI * craint que les colons n’aient provoqué cette confrontation pour actualiser de nouveaux périmètres : ce qui reviendrait à confisquer une grande partie des champs de blé au profit de la colonie d’Itamar.

Information complémentaire :

Yanoun est un petit village de la zone C de Cisjordanie, au sud-est de Naplouse. Ses 65 habitants dépendent de l’agriculture et des moutons comme source de vie. Le village est encerclé par la colonie illégale d’’ Itamar. Ses habitants subissent harcèlement et violence ainsi que destruction et confiscation depuis 1996.

En octobre 2002 les habitants ont dû l’évacuer sous la menace des colons. Des organisations internationales et israéliennes de défense de droits humains s’y sont installés : présence protectrice pour faciliter leur retour. Puis elles sont reparties quelques semaines après ; mais le Programme d’accompagnement en Palestine et en Israêl (EAPPI) y est resté depuis lors. Basés à Yanoun « Les Accompagnants Oeucuméniques » (EAs) sont une présence protectrice, ils signalent tout manquement aux droits humains dans cette petite communauté comme dans toute la région de Naplouse, et la vallée du Jourdain.

Loi internationale :

La Cour de Justice Internationale a décrété que la 4eme Convention de Genève (1949) sur la protection de civils en temps de guerre s’applique aux territoires palestiniens :

« Toutes les colonies israéliennes sont illégales » d’après l’article 49 de ladite Convention : « il est interdit à la force occupante de transférer une partie de sa propre population civile dans les territoires qu’elle occupe ».

*EAPPI = Ecumenical Accompaniment Programme in Palestine and Israël. = Programme d’accompagnement oecuménique en Palestine et Israel.

Traduit de l’anglais le 15 juillet par Rachel Choukroun

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Femmes en Noir c'est aussi ...

0 | 5 | 10

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1005