Une tribune pour les luttes

RECit (Réseau des Ecoles de Citoyens)

Le Pélican N° 45

Lettre d’information de RECIT à l’usage des adhérents et sympathisants

Article mis en ligne le samedi 18 août 2012

Tout maigre, le Pélican engrange de la nourriture dans son bec généreux pour la restituer à ses petits. Cette lettre mensuelle apporte quelques informations sur des thèmes qui ne sont pas traités dans les medias, ou qui s’y trouvent noyés. Un lien permet d’accéder à la source de l’information et de la consulter dans son intégralité.

Comprendre

Smic : l’OFCE met en cause la thèse officielle, Mediapart dénonce la pente dangereuse du social libéralisme

Lorsqu’il a décidé en juin de ne revaloriser le Smic que de 2 % au 1er juillet, dont 1,4 % au titre de la hausse des prix et seulement 0,6 % au titre d’un « coup de pouce », le gouvernement a justifié sa position par le risque de déstabiliser gravement les entreprises, notamment les plus petites. Dans une note du 17 juillet (« Quelles conséquences économiques d’un coup de pouce au Smic ? »), l’OFCE montre que cette raison ne repose sur rien : l’impact sur l’emploi est marginal, les pertes d’emplois liées à l’accroissement des bas salaires étant largement compensées par des embauches créées par l’allégement des charges qui en découlent automatiquement. Il faut donc chercher ailleurs, sur le plan politique, les vraies raisons de ce choix. Ce que développe Laurent Mauduit dans Mediapart, dénançant la pente dangereuse du social libéralisme. Voir http://www.mediapart.fr/article/offert/544e26934c22cf8a8345b1c601c40d51)

Traite des êtres humains : la criminalité organisée fait des milliards de profits

Selon l’ONU DC, l’exploitation des êtres humains est une activité extrêmement lucrative pour les groupes criminels organisés. Comme une nouvelle campagne de l’ONUDC lancée en ce mois de juillet l’a mis en évidence, la traite des êtres humains fait chaque année des millions de victimes dans le monde. Avec un profit annuel estimé à 32 milliards de dollars, la traite des êtres humains compte parmi les crimes les plus indignes, violant la dignité et les droits fondamentaux des personnes. Bien que l’exploitation sexuelle soit la forme de traite la plus connue, des centaines de milliers de victimes en font également l’objet à des fins de travail forcé, d’esclavage domestique, de mendicité pour les enfants ou encore pour le prélèvement de leurs organes. Pour lire la suite et participer à la campagne contre la traite sur http://www.unodc.org/unodc/fr/frontpage/2012/July/traite-des-etres-humains-la-criminalite-organisee-fait-des-milliards-de-dollars-de-profits.html

Le prix exorbitant des paradis fiscaux

Les vrais paradis fiscaux, ce ne sont pas les îles Caïmans ou les îles Vierges, mais Londres, la Suisse, le Luxembourg et New York, rappelle Mediapart, citant une fondation indépendante, Tax justice network, les actifs financiers cachés dans les paradis fiscaux s’élèvent à 25 000 milliards d’euros (plus que le PIB des États-Unis et du Japon). Les 50 premières banques privées internationales gérent collectivement plus de 15 000 milliards d’euros d’investissements internationaux pour le compte de clients privés. Contrairement à ses démentis, le système bancaire international est bien la pierre angulaire de ce système d’évasion fiscale. Mais les vrais paradis fiscaux, ce ne sont pas les îles Caïmans ou les îles Vierges, mais Londres, la Suisse, le Luxembourg et New York, rappelle l’étude. « Nous avons ici la stabilité du régime juridique et fiscal et stabilité politique, économique et sociale, l’essentiel pour les investisseurs » (Fernand Grulms, Pt de Luxembourg for Finance). Voir http://www.mediapart.fr/article/offert/9e91597a9336886d55603bbaf0f6b31b

Le droit : une arme puissante au service de l’environnement

Deux professeurs de droit soulignent dans Le Monde le manque d’efficacité du droit en matière d’environnement lié à l’éclatement des règles juridiques dans une quinzaine de codes législatifs, à la technicité exceptionnelle d’un vocabulaire qui est plus celui des scientifiques et des juristes. La situation actuelle s’apparente à un maladroit qui aggrave la crise écologique. Ils proposent, conformément aux engagements du candidat Hollande, de faire entrer le préjudice écologique dans le Code civil, ainsi que les crimes et délits contre l’environnement dans le code pénal et la mise en ordre de marche des tribunaux par la création de procureurs spécialisés comme en Espagne ou en Suède, ainsi que des audiences dédiées au contentieux environnemental. Pour lire l’article

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/07/10/le-droit-une-arme-puissante-au-service-de-l-environnement_1730955_3232.html

Résister à l’inacceptable

Grave crise alimentaire au Sahel, alors que les marchés sont approvisionnés

Une nouvelle crise alimentaire frappe de la bande sahélienne. 18 millions d’Africains sont touchés par la faim, cultivateurs ou éleveurs. Ils ont épuisé leurs réserves après la sécheresse de 2011, alors que les prochaines récoltes ne sont pas attendues avant septembre. La hausse des prix des céréales et l’absence de revenus leur barrent l’accès aux marchés qui restent pourtant correctement approvisionnés. « Les troupeaux sont bradés. Les greniers à céréales sont vides. Les prix doublent sur les marchés. La mobilisation internationale prévoit d’aider dix millions de personnes dont un million d’enfants malnutris sévères. Cela permettra de sauver des vies, sans pour autant effacer les conséquences durables de la malnutrition sévère : retards de croissance, troubles psychomoteurs et cognitifs, organisme affaibli… Comment qualifier la spéculation sur les marchés céréaliers ? Pourquoi les institutions internationales et l’Europe s’activent pour soigner les conséquences, mais restent inactives sur les causes ?

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Au-Sahel-une-mobilisation-historique-contre-la-faim-_NG_-2012-07-12-830469

La justice européenne dans la main des marchands de semences

La Cour de Justice de l’Union Européenne estime dans un arrêt du 12 juillet que l’interdiction de commercialiser des semences diversifiées est conforme aux objectifs des directives européennes. Telle est la réponse qu’elle a adressé à la cour d’appel de Nancy qui doit se prononcer sur la plainte déposée par le semencier Baumaux contre l’association Kokopelli qui diffuse de telles semences. Les juges européens n’ont pas voulu suivre les conclusions de l’avocate générale qui estimait que les obligations d’homogénéité et de stabilité imposées aux semences commerciales sont disproportionnées. Ce jugement confirme qu’il est urgent de contrebalancer le pouvoir absolu d’une Cour de Justice enfermée dans le fondamentalisme de marché et la sa logique formelle et de réformer les directives européennes pour sauver la diversité cultivée. Voir l’argumentaire de Semences paysannes :

http://www.semencespaysannes.org/justice_europeenn_condamne_biodiversite_reclu_115-actu_169.php#date169

Voir aussi la Une du Monde du 3 août et l’article" Les paysans, otages des semenciers industriels » (pas encore en ligne)

Essonne : la Lyonnaise des eaux accusée de « trafic d’influence »

Suite aux révélations de Marianne début juillet, Gabriel Amard, président PG de la Communauté d’agglomération « Les Lacs de l’Essonne » a décidé de porter plainte pour « trafic d’influence » contre une filiale régionale de la Lyonnaise des eaux et un cabinet de lobbying chargé de « discréditer » la politique de remunicipalisation de la distribution de l’eau.

http://www.marianne2.fr/Essonne-la-Lyonnaise-des-eaux-accusee-de-trafic-d-influence_a220836.html

Construire

Pas de décentralisation sans nous ! : rejoignez la plate forme inter associative

« Une nouvelle étape de la décentralisation est annoncée, mais la méthode reste, pour l’instant, descendante A ce jour, nous pouvons craindre une décentralisation institutionnellement efficace mais sans souffle et surtout sans impact sur les pratiques de citoyenneté ». Une plate forme, regroupant notamment l’Unadel, RECIT, le Collectif des Associations Citoyennes, le collectif Pouvoir d’Agir, Arc-en-ciel-théâtre, la CNFR, l’ADAT, s’est constitué pour faire des propositions, en s’appuyant sur l’ouvrage collectif « Décentralisons autrement ! Le Livre blanc citoyen du développement local et de la décentralisation », dans le cadre des Etats généraux de la démocratie locale et des débats parlementaires à venir, rencontrer, dès cet été les ministères et leurs cabinets, promouvoir une décentralisation qui fasse le pari des territoires, des citoyens et des associations, Pour voir le texte de l’appel et participer à la plate-forme http://www.associations-citoyennes.net/ ?p=1213

On peut désormais connaître les déclarations d’intérêts des sénateurs. Aidez Anticor à compléter !

Anticor est un groupe de pression militant et une force de propositions qui a pour objectif de rendre les citoyens plus vigilants et les hommes politiques plus rigoureux dans leur gestion des affaires publiques. A la suite de l’affaire Woerth-Bettencourt, le Sénat a décidé que les 346 sénateurs devaient déposer chacun une déclaration d’intérêts, afin de prévenir les conflits d’intérêts. Ces déclarations d’intérêts, toutes consultables en cliquant ici, peuvent vous permettre, comme à tout citoyen, de contrôler si vos sénateurs n’auraient pas « omis » de signaler quelques-uns des intérêts ou quelques-unes des fonctions qu’ils ont l’obligation de rendre publics. Auquel cas, Anticor vous encourage à rendre public ces omissions et à le signaler en commentaires sur le site http://www.anticor.org/ afin d’aider nos sénateurs "oublieux" à compléter leur déclaration !

Initiatives populaires aux marges du droit : des pistes de solutions à approfondir

Face à une aggravation sans précédent de la pauvreté, à l’absence d’offres d’emploi et à la solitude des personnes les plus démunies, de nombreuses initiatives de solidarité se développent, souvent aux marges du droit. Le colloque Fraternité en actes, organisé il y a un an autour de Voisins et Citoyens en Méditerrannée par une plate-forme de 8 associations (dont RECIT), avait esquissé les pistes de solutions juridiques pour dépasser les difficultés réglementaires multiples et l’inadaptation des normes à ce type de situations. Un important article de Michel Bérard et Michel Théry fait le point sur ces solutions à partir des enseignements des expériences de terrain et constitue une invitation à aller plus loin. Voir :

http://www.onpes.gouv.fr/La-Lettre-de-l-ONPES.html

L’eau publique reprend ses droits à Berlin

Le Sénat de Berlin a signé le 18 juillet 2012 un contrat de 618 Millions d’euros pour récupérer à 75% sa régie publique des Services de l’Eau. Depuis 1998, ville et région de Berlin étaient liées pour leur gestion de l’eau à deux géants : l’allemand RWE et le groupe français Veolia. Le Sénat a récupéré la part de RWE et propose maintenant au groupe français Veolia son ticket de départ !

http://www.france-libertes.org/Apres-Paris-Berlin-revient-au.html#.UAkz6sXnf9c

Des expériences porteuses d’alternatives

Les « Incroyables comestibles » : un potager citoyen et gratuit pour tous

C’est d’une petite ville grise du nord de l’Angleterre qu’est parti le mouvement des « Incredible Edible », les « incroyables comestibles » dans sa traduction française. En 2008, dans la ville de Todmorden ravagée par la crise des subprimes, une poignée d’activistes ont envahi le bitume de bacs de plantation : sur les trottoirs, dans la cour du collège, sur le parterre de l’hôpital... Todmorden est devenu un potager géant et gratuit.

http://www.rue89.com/zapnet/2012/05/11/la-revolution-peas-love-232100

Le Mas de Beaulieu initie à l’agroécologie

Avis aux jardiniers en herbe, aux paysans et aux citoyens curieux : cet été, Basta ! vous initie à l’agroécologie. Ou comment apprendre à se passer de pesticides, à dépenser beaucoup moins d’eau, à planter en hiver sans chauffer ses serres, à semer sans payer de redevances à l’agrobusiness, tout en produisant ce que l’on souhaite pour se nourrir. Visitez avec nous la ferme expérimentale de l’association Terre et Humanisme, installée au cœur de l’Ardèche, véritable laboratoire des techniques agroécologiques. Reportage et vidéos.

http://www.bastamag.net/article2556.html

Se former, s’éduquer, rencontrer

5èmes Rencontres Internationales de l’Education Citoyenne : Vous pouvez vous inscrire

Pour les 5èmes Rencontres internationales de l’éducation citoyenne qui auront lieu au Maroc, à Zagora du 29 octobre au 3 novembre 2012, le formulaire d’inscription est désormais disponible : pour (re-)découvrir le programme de ces 6 jours de Rencontres, les visites d’expériences, les conférences, les ateliers, n’hésitez pas à consulter le blog des Rencontres ! Nous cherchons aussi des parrains pour aider des jeunes français, sénégalais, brésiliens et argentins à participer.

http://www.zagora2012.net/?paged=2

Associations : Un nouveau cycle de formation pour "comprendre la réglementation"

Analyse de la situation en matière de réglementation européenne et français (traité, charte des droits fondamentaux, principaux règlements) et des possibilités d’action pour la faire évoluer, le mercredi 3 octobre et le jeudi 18 octobre de 18h 30 à 21h 30, à Paris au 1, rue Sainte Lucie - 75015 Paris. Intervenants : Jean Claude Boual, du CELSIG, Didier Minot, groupe réglementation du CAC. http://www.associations-citoyennes.net/ ?cat=60

Festival de la biodiversité « Aux sciences Citoyens ». Gérardmer, du 17 au 19 août

Il s’agit de favoriser l’engagement dans des actions de sensibilisation et de mise en oeuvre de projets liés à des préoccupations sociales et environnementales auxquelles les sciences et les technologies peuvent apporter un éclairage et une contribution en vue d’une meilleure appropriation. Le Festival de la Biodiversité est un festival d’engagement. Tous les acteurs de cette manifestation sont bénévoles. Ils sont tous convaincus que ce rendez-vous de la biodiversité est un premier pas vers la fin de l’érosion de la biodiversité. Ce festival est un rendez-vous familial, festif et d’engagement pour la Culture scientifique et technique. Voir http://blog.debrouillonet.org/festivalGerardmer/

Festival des Utopies Concrètes : du 27 septembre au 7 octobre 2012 en Ile-de-France

Du 27 septembre au 7 octobre, à Paris et en Petite Couronne, le mouvement des villes en Transition Ile-de-France et plusieurs collectifs, associations et coopérative organisent dix jours autour des alternatives concrètes locales pour anticiper et réfléchir à la manière d’affronter les crises environnementales mais aussi sociales et économiques qui se préparent. Face au pic du pétrole, au bouleversement climatique, à la surexploitation de la nature, la transition appelle à un changement profond de nos modes de production et de nos modes de vie. Vision optimiste, presque poétique pourrait-on dire, elle se veut surtout porteuse de solutions pour l’avenir. http://festivaldesutopiesconcretes.org/

Livres, sites et documents

Detroit, la ville qui rétrécit

A Detroit, on peut se glisser discrètement, avec une lampe de poche, dans des ruines monumentales, fascinantes, témoins de la grandeur passée : la somptueuse gare, vestige d’un temps où les ouvriers venaient travailler en train, les théâtres aux ors encore visibles, les buildings aux vitres de dentelle cassées, les usines. L’ex-fleuron de l’industrie automobile américaine a perdu la moitié de sa population depuis les années 1950. Habitants, urbanistes, politiques tentent de panser les plaies de leur ville.

http://www.telerama.fr/monde/peut-on-sauver-detroit,63724.php

Edgar Morin : «  ?Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe

Que faire dans cette période de crise aiguë ? S’indigner, certes. Mais surtout agir. A 90 ans, le philosophe et sociologue nous invite à résister au diktat de l’urgence. Pour lui, l’espoir est à portée de main.

http://www.terraeco.net/Edgar-Morin-Nous-avancons-comme,19890.html

 

Le Pélican, ce sont 10 000 lecteurs chaque mois par le jeu des retransmissions.

Vous aimez ? Alors, n’hésitez pas à rediffuser !

Pour vous abonner au Pélican, participer à RECIT, adhérer, en savoir plus, participer aux actions, le site vous attend www.recit.net. Ou appeler Erika (06) 59 26 71 35

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4240