Une tribune pour les luttes

Communiqué RESF Paris du 26 août

À la Rochelle les belles paroles, à Roissy les basses oeuvres ?

Bajlinder Singh, depuis 16 ans en France, père de 2 enfants, ne doit pas être expulsé ! Continuez à mailer et faxer !
3 septembre : M. Singh a été libéré. Il doit maintenant être régularisé !

Article mis en ligne le lundi 3 septembre 2012

M Singh a été libéré ce 3 septembre grâce à un vice de procédure détecté par l’avocat lors de l’appel du JLD pour seconde prolongation qui n’avait vu aucun inconvénient à le maintenir au CRA jusqu’à l’expulsion le 7 septembre. Les soutiens étaient nombreux à la Cour d’Appel, représentant 5 départements différents.


Toujours là, M Singh, même après l’intérêt qu’il a suscité aux universités d’été ... alors, on faxe de plus belle.


Le dimanche 26 août, vers 11h30, la Préfecture de Paris a confirmé que B. Singh avait été débarqué de l’avion sur ordre du pilote qui a pris en compte son refus d’embarquer… et non sur intervention des autorités PS compétentes… Transféré au CRA, il peut donc être expulsé à tout instant. Relayée auprès de journalistes, l’annonce de cette « issue » temporaire en temps réel a gêné, voire même outré, nombre de participants, dont les Jeunes Socialistes hébétés et honteux…


Communiqué de presse RESF

26 août 2012

Nous espérons ne pas avoir à faire ce commentaire lapidaire si d’aventure Bajlinder SINGH était expulsé comme il a failli l’être ce matin, dimanche 26 août à 10h45.

Ce ressortissant Indien âgé de 36 ans vit et naturellement travaille en France depuis 16 ans. Il est marié et a deux enfants, de deux et sept ans. L’aîné est scolarisé à l’école Vaillant-Couturier Bagnolet.

Il a été arrêté lors d’un banal contrôle le 7 août et placé en Centre de Rétention Administrative. Trois semaines de prison pour étrangers en plein mois d’août. Belles vacances pour les parents et les enfants.

Son expulsion était programmée pour le dimanche 26 août, dernier jour de l’université d’été du Parti socialiste. Les militants du RESF présents à La Rochelle ont largement alerté les participants, faisant un compte à rebours du temps restant avant l’expulsion de ce matin.

La femme et les enfants de Bajlinder SINGH accompagnés de militants RESF étaient à Roissy pour alerter les passagers et les inviter à le soutenir dans son refus d’embarquer. Au même moment, à La Rochelle, les ministres et les dirigeants socialistes étaient interpellés. Manuel Valls, à deux reprises, sous l’objectif de dizaines de caméras, a affirmé qu’il était au courant et qu’il suivait le dossier. Jean-Marc Ayrault a affirmé lui aussi, devant les journalistes, être au courant. Martine Aubry, Harlem Désir, Sandrine Mazetier, Jean-Christophe Cambadélis, Claude Bartholone, Bruno Leroux, Najat Vallaud-Belkacem, François Lamy ont été personnellement informés et, sans s’en cacher, la plupart d’entre eux comprenaient notre indignation. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a mentionné la situation de M. Singh dans son discours de clôture de l’Université d’été du Front de Gauche.

A 10h45, Bajlinder SINGH a été présenté à l’embarquement. Autrement dit, la machine à expulser n’avait pas été bloquée. Il a refusé d’embarquer et a été ramené à la prison pour étrangers de Vincennes.

Dès lors, son sort est entre les mains du gouvernement, sous l’œil de l’opinion publique mais aussi de tant de militants et d’élus du PS qui, pendant des années, ont agi pour mettre un terme à ces situations inadmissibles. Les choses sont claires : l’expulsion de Bajlinder SINGH prend valeur de symbole.

Ce qui était intolérable sous Sarkozy le reste sous Hollande. Il faut y mettre un terme, pas au cas par cas. La loi doit changer.


Bajlinder Singh, père de 2 enfants, ne doit pas être expulsé !

Non content de démanteler des camps de Roms, de mettre à la rue des familles, et d’en expulser plusieurs centaines, Manuel Valls s’en prend maintenant à un père de famille en France depuis 16 ans, qui sera expulsé le 26 août à 10h45 si nous ne manifestons pas en masse notre indignation devant cette nouvelle atteinte aux droits de l’enfant.

Mr Bajlinder Singh, depuis 16 ans en France, a été arrêté et placé en rétention au CRA de Vincennes 1, le 7 août.

Sa femme l’a rejoint définitivement en 2009. Ils ont deux enfants, l’aîné, né en 2005 est scolarisé à l’école Paul Vaillant Couturier à Bagnolet, le plus jeune, âgé de 2 ans, est né ici.

Il est déjà passé au TA qui a confirmé l’OQTF émise par la préfecture de Paris, puis devant le JLD qui l’a maintenu en rétention.

Réagissons pour bloquer cette mesure d’expulsion odieuse !

Faxez, écrivez au préfet de Police de Paris, M. Bernard Boucault pour demander sa régularisation !

Fax : 01 53 73 67 23
Mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat chez interieur.gouv.fr

Et puis, ne pas oublier les vrais décisionnaires, ceux qui laissent faire ou commanditent cette expulsion :

A l’Intérieur :
eleonore.lacroix chez interieur.gouv.fr (conseillère à l’immigration)
thomas.andrieu chez interieur.gouv.fr
sec.colmou chez interieur.gouv.fr

A l’Elysée :
pierre-rene.lemas chez elysee.fr
alain.zabulon chez elysee.fr

A Matignon :
premier-ministre chez cab.pm.gouv.fr

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 460

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 850