Une tribune pour les luttes

Les mots sont importants !

Quelques réactions hilarantes au nouveau stylo… pour femmes !

Pour respirer ??

Article mis en ligne le mardi 4 septembre 2012

http://lmsi.net/Quelques-reactions-hilarantes-au

3 septembre 2012

Le blog Goudron et plumes (http://dugoudronetdesplumes.samizda...), bientôt repris par Rue 89, avait le premier soulevé ce lièvre : il semble que la stratégie marketing du «  pour monsieur  » et «  pour madame  » se répande à vitesse grand V. Preuve du succès de la vulgate psy sur les différences « naturelles » entre les hommes et les femmes,([-http://lmsi.net/Les-ouvrages-psy-sur-le-couple]) de nouveaux produits sortent, adaptés à la douceur et à la fragilité de la femme, et à la force et à l’énergie de l’homme. Dernière trouvaille après les brosses à dents ou les bouchons à oreille genrés, le «  Bic pour elle », vous l’aurez deviné, rose également. Le site Jezebel a immédiatement réagi, reprenant une série de commentaires postés sur le net. Nous les reprenons à notre tour, en appelant à une réaction encore plus large contre ce backlash commercialo-sexiste.

Les clientes d’Amazon UK ont en effet posté de fausses évaluations hilarantes : les unes se réjouissent que, enfin, il y ait un instrument permettant aux femmes d’écrire, ou expriment leur perplexité parce qu’elles n’ont jamais vu de stylo avant, d’autres s’inquiètent de ce chemin dangereux qui s’ouvre ainsi aux femmes, désormais autorisées à écrire. Où cela pourrait-il nous mener ?…

Voilà quelques perles :

Butch McCassidy n’y va pas par quatre chemins :

« Oh, Mon Dieu. J’avais tout faux. Et j’étais là, pensant que je n’avais pas à m’inquiéter de savoir si mes fournitures de bureau reflétaient suffisamment mon genre. Merci beaucoup, Bic, de pointer mon erreur. Peut-être que Bic pourrait aussi sortir une nouvelle gamme de clés à molette, tournevis, perceuse électrique et ponceuses féminins, roses (ou violets), pour que je puisse faire mon boulot de réparatrice de vélo en arrêtant de me ridiculiser. J’ai de la chance, mes collègues masculins se sont retenus de dire ouvertement tout le mal qu’ils pensaient du fait que j’utilise leurs outils masculins. J’ai tellement honte. Et maintenant me voilà rééduquée et plus consciente de ma place dans la société. Merci encore Bic ! ».

Kitchenwench n’en revenait pas :

«  Mon mari m’en a récemment offert une boîte, mais je n’ai aucune idée de ce que je peux faire avec ! Ils sont trop fins pour servir de rouleau à pâtisserie. Je ne peux pas servir la soupe avec. Et la petite pointe fait à peine une entaille quand j’essaie de couper des légumes ! Je ne comprends pas. Si je ne peux pas l’utiliser dans la cuisine, qu’est-ce que je vais bien faire avec ??? ».

Et celle-là :

« Je les ai essayés sur un coup de tête et je dois dire que je n’ai pas vraiment été convaincue. L’applicateur n’est pas du tout pratique, et le tampon en plastique dedans beaucoup trop fin (en plus d’être inconfortable et pas du tout absorbant). Je suis sûre qu’il y a un truc pour s’y faire, mais je ne l’ai pas trouvé. Il y a aussi du bleu qui a tâché mes sous-vêtements, je ne sais pas pourquoi. J’avais vraiment envie de les adopter, mais je retourne aux serviettes. »

Celui-ci resitue la question par rapport aux vrais enjeux.

« Ca nous fait tous rigoler, bien-sûr (une femme qui utilise un stylo – ridicule !), mais cela pourrait avoir de sérieuses implications. C’est quoi l’étape suivante, des femmes qui vont à l’université ? Des stylos pour encourager la lecture dans les classes inférieures ? Le monde moderne est vraiment dingue.

Amazon, j’espère que vous faites bien attention à ne les vendre qu’à des hommes mariés qui les donneront ensuite à leurs femmes. A utiliser sous stricte surveillance et avec un certificat du médecin. »

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Humour ? c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 190