Une tribune pour les luttes

Non à la traque des Rroms !

Le Collectif de solidarité avec les Rroms était à la porte de la fête du PS13

avec tracts, banderoles, sono
pour dénoncer la chasse aux Rroms qui continue plus que jamais sous le nouveau gouvernement ...
+ La justice ordonne deux nouvelles expulsions de Roms à Marseille.

Article mis en ligne le mercredi 12 septembre 2012

Non à la traque des Rroms !

Arrêt immédiat de toute expulsion sans propositions de logements viables et acceptables par les familles !

Abrogation totale et sans condition des dispositions transitoires !

JPEG - 226 ko
JPEG - 214.4 ko
JPEG - 123.9 ko
JPEG - 230.6 ko
JPEG - 114.4 ko
JPEG - 155.6 ko

collectifsolidariterroms13 chez gmail.com

Pour connaître quelques éléments de ce qui se passe en ce moment, sous la "gauche", à Marseille,
voir Mille Bâbords 21370, 21396

Pour s’informer sur les Rrom et leur situation à Marseille, vous pouvez lire les nombreux articles, témoignages, communiqués publiés sur le site de Mille Bâbords : taper dans le moteur de recherche de la colonne de gauche, Roms, Rroms, Tsiganes, Dosta.

ÇA SUFFIT ! DOSTA !

Depuis des années et surtout depuis l’été 2010 suite au discours de Grenoble, à Marseille comme ailleurs, la politique de traque aux Roms non seulement continue mais s’amplifie avec arrogance et au mépris des droits humains les plus élémentaires.

À côté de nous, dans notre ville, dans nos quartiers, des familles roms, habitant dans des bidonvilles ou des campements de fortune de plus en plus précaires et indignes, sont condamnées à errer à marche forcée, chassées de trottoir en trottoir, harcelées par la police et soumises à l’agression politiquement instrumentalisée de certains riverains.

À Marseille, le collectif de solidarité avec les Roms comme d’autres collectifs de solidarité à Nantes ou ailleurs, dénonce la continuité des pratiques d’expulsion sans solutions alternatives, qui laissent ces habitants sans ressources et sans protection.

EXIGEONS

• l’arrêt immédiat de toute expulsion
sans propositions de logements viables et acceptables par les familles

• l’abrogation totale et sans condition des « dispositions transitoires »
scandaleuses mesures discriminatoires applicables aux seuls ressortissants roumains et bulgares pourtant citoyens européens – pour permettre notamment un accès garanti au droit commun (logement, santé, éducation, travail...)


Source : http://www.liberation.fr/societe/20...

La justice ordonne deux nouvelles expulsions de Roms à Marseille

12 septembre

246 personnes sont concernées.

La justice a ordonné ce mercredi, à la demande notamment de la municipalité, l’expulsion d’environ 200 Roms à Marseille, dont une centaine installés dans le quartier de la Madrague-Ville (15e arrondissement), près d’une unité d’hébergement d’urgence (UHU). Selon l’ordonnance de référé portant sur la Madrague dont l’AFP a obtenu copie, le tribunal de grande instance a estimé l’expulsion « justifiée puisqu’elle permet de mettre fin à un trouble manifestement illicite ».

Début août, vingt familles roms avaient dû quitter cette UHU, où elles étaient accueillies jour et nuit depuis un an, à la suite de leur expulsion des pelouses de la Porte d’Aix, à l’entrée de la ville.

Dans une autre décision rendue mercredi, la justice a ordonné l’expulsion de 46 Roms et de leurs proches installés boulevard de Plombières, dans le 14e arrondissement de Marseille, rejetant une demande de délai.

La semaine dernière, le TGI d’Aix-en-Provence avait accordé un répit de trois mois à 200 Roms occupant un terrain privé de Velaux (Bouches-du-Rhône), dont le propriétaire avait demandé l’expulsion, selon la représentante de l’association Rencontres Tsiganes, Caroline Godard.


Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 970