Une tribune pour les luttes

CGT-Culture / Syndicat National des Musées et Domaines du Ministère de la Culture et de la Communication

14-15-16 septembre 2012 Les journées du patrimoine : Culture, la casse continue !

+ L’envers du décor des musées et domaines nationaux

Article mis en ligne le vendredi 14 septembre 2012


CULTURE, LA CASSE CONTINUE !

vendredi 14 septembre 2012

14-15-16 septembre 2012 : les Journées du Patrimoine

Comme chaque année, des centaines de milliers de visiteurs sont attendus dans les 16 000 sites ouverts pour les Journées du Patrimoine dont beaucoup sont sous la responsabilité du Ministère de la Culture. Parmi ces lieux, un grand nombre risquent d’être fermés au public dès 2013 faute de personnels pour les accueillir et assurer leur préservation.

Le précédent gouvernement a laissé ce service public dans un état lamentable :
suppression de plus de 1000 postes au Ministère de la Culture entre 2009 et 2011 ;
baisse des subventions dans beaucoup d’établissements, ...

Le nouveau gouvernement s’apprête à aggraver la situation en supprimant deux fois plus d’emplois en trois ans.

Ainsi, 2250 postes sont menacés, soit l’équivalent de la fermeture de tous les Monuments Historiques sur l’ensemble de la France, avec en plus des musées de la taille d’Orsay et Guimet !

De plus ce gouvernement déciderait d’une baisse, sans précédent, de 10 % du budget du Ministère de la Culture sur 3 ans : 270 Millions d’Euros soit l’équivalent du budget consacré à la sauvegarde des sites archéologiques en France.

Ce Plan Social qui touche le service public culturel, aura de graves répercussions sur ses missions et sur les publics : fermeture de sites et de salles d’exposition, augmentation des tarifs d’entrée, dégradation des monuments, abandon de missions, effondrement des conditions d’accueil.

Et pour couronner le tout, ces mesures vont à l’encontre de l’économie nationale, la France étant la première destination touristique au monde !

Faut-il que ce nouveau gouvernement emboîte le pas aux politiques d’austérité des gouvernements précédents et qu’il en accélère même le rythme ?

La CGT continuera à s’opposer à ces attaques contre les services publics, dont celui de la Culture déjà « saigné à blanc » comme le rappelait la Ministre Aurélie Filippetti, devant les représentants des personnels en juillet 2012.


L’ENVERS DU DECOR
DES MUSEES ET DOMAINES NATIONAUX

En ces journées du Patrimoine, le SNMD-CGT souhaite vous informer que l’envers du décor n’est pas
somptueux au sein des musées et domaines nationaux

Ces 5 dernières années, les musées et domaines nationaux ont payé un lourd tribut à la RGPP (
Révision Générale des Politiques Publiques) :
- Suppression de la Direction des musées de France,
- Éclatement du réseau mutualisé des musées,
- Fracture aggravée entre les gros établissements et les plus modestes,
- Concurrence entre établissements, le développement mercantile et médiatique des grosses structures a été encouragé.

L’administration ne parle plus de visiteurs ou de public mais de clients.
- Fusions administratives d’établissements hétérogènes ou éloignés,
- Plus de 200 emplois détruit depuis 2007, et plus du triple est annoncé dans les 3 prochaines années,
- Asphyxie de filières et corps de métiers,
- Gel des salaires,
- Vagues d’externalisations de missions de service public, dont certaines avec des entreprises gérées par des patrons
voyous non respectueux des lois et du code du travail.

Malgré la bonne volonté des personnels, bien souvent, les moyens ne leur sont plus donné de mener à bien leurs
missions de service public.

Aujourd’hui, quand il y a des investissements dans des travaux de rénovation, des agrandissement d’espaces muséo-
graphiques, cela s’accompagnent toujours de réductions d’effectifs qui pèsent lourdement sur les conditions de travail
et dégradent la qualité de l’accueil du public.
La rentabilisation accrue des personnels se fait au détriment de leur santé et de la qualité de l’accueil du public avec,
par exemple, de fréquentes fermetures de salles dans les musées. Des pressions sont exercées sur les agents, souvent les
plus anciens, le but étant de réduire encore les effectifs !

Face à tout cela, les agents des établissements du secteur muséal du Ministère de la Culture exigent :

L’augmentation des effectifs et l’arrêt de l’emploi précaire :
Le recours accru aux contractuels en CDD et à la sous-traitance ne garantit pas la pérennité des missions régaliennes
patrimoniales.
L’instauration de plafonds d’emploi en baisse perpétuelle du fait du non remplacement des départs en retraite conduit
les personnels à travailler constamment en situation tendue et stressante. Il est impératif de consolider et d’augmenter
les effectifs de personnels dans les musées existants pour permettre leur fonctionnement «  normal ». Développer de
nouveaux chantiers sans moyens accrus conduit à affaiblir l’ensemble du secteur des musées.


Restaurer un ambitieux service public des musées :

Que le Ministère joue pleinement son rôle de tuteur envers les musées nationaux, et stoppe une fois pour toutes les
dérives des directeurs et Président d’établissement muséal.
La transformation de Services à Compétence Nationale en Établissement Public (Établissement Public Administratif,
Établissement Public Industriel et Commercial) s’est traduite par un désengagement croissant de l’État à l’égard des
institutions patrimoniales nationales, au respect des règles éthiques et déontologiques, à l’impulsion d’une action
coordonnée et cohérente. Il importe donc de stopper la multiplication des structures administratives libérales :
établissements publics, groupements d’intérêt public, association, _ _ établissement public industriel et commercial,...
Le champ a été laissé libre à la course effrénée à l’autonomie maximale, aux dérives de la quasi-indépendance, à la
concurrence exacerbée, à la dépendance des financements privés, aux privatisations d’espaces et à la valorisation
marchande du patrimoine.

Le respect du droit du travail dans les établissements relevant du droit et pour toutes les entreprises sous
traitantes :

Nous demandons un alignements de certains acquis du public dans le privé
Nous exigeons, entre autre, la création d’une charte sociale, afin que le Ministère de la Culture et de la Communication
et les établissements ne sous traitent plus avec des entreprises hors la loi.

http://www.cgt-culture.fr

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4255