Une tribune pour les luttes

samedi 6 octobre 2012

AIX EN PROVENCE

14 h

14 h rassemblement au bout des Allées Provençales devant le Monoprix avenue Guiseppe Verdi, 13100

Pour la seconde année à Aix

Marche des Salopes - SlutWalk

CELA SUFFIT ! NOUS EN AVONS ASSEZ !

Plus de culpabilisation des victimes de viol. Plus d’insultes ou d’insinuations nauséabondes. Nous devons lutter contre le sexisme et les clichés liés au viol ! La honte doit changer de camp ! Non signifie Non !

Initiée à Toronto le 3 avril 2011, la première SlutWalk est une réponse aux propos sexistes d’un policier, Michael Sanguinetti, enquêtant sur une série de viols commis sur le campus de l’université de York. Lors d’une réunion de prévention, il a conseillé aux femmes de ne pas s’habiller comme des « sluts » (salopes) si elles ne voulaient pas se faire violer !

Des propos qui ont mis 3 000 personnes dans la rue avec un mot d’ordre : rappeler qu’une victime de viol n’est en aucun cas responsable de son agression.
Un slogan résume très bien cette position : « Ne dites pas aux femmes comment s’habiller ! Dites aux prédateurs de ne pas violer ! ».

Ce qui a commencé à Toronto se développe en mouvement d’émancipation mondial.

Les SlutWalks sont des marches et des manifestations contre le sexisme, les violences sexuelles et le dénigrement du viol. On les retrouve sur tous les continents et sous des noms différents : Marcha de las Putas, Marcha das Vadias, Walk for Respect, Marche des Salopes, Shameless Front, Marche des Effrontées… Plus de 200 villes ont ainsi organisé “leur” marche. A chaque pays correspond une situation particulière mais les racines restent identiques.

Les gens manifestent dans les rues soutenant leur droit d’autodétermination en termes de de genre, de sexualité et de désir. Mais ils manifestent avant tout leur exaspération face au sexisme de nos sociétés.

Nous en avons assez de vivre dans un système qui minimise l’agression sexuelle, la violence et le harcèlement, légitimant non seulement ces actes violents, mais blâmant aussi, parfois, leurs victimes !

Il est urgent de rappeler que dans 80 % des cas, la victime connait son agresseur ! Il fait partie de son cercle familial, professionnel, amical, relationnel… En France, seulement 10 % des victimes portent plainte et… 2 % des agresseurs sont effectivement condamnés !

Le phénomène mondial donne lieu à une première marche en France, le 1er octobre 2011. A Aix, Lille, Lyon, Paris et Strasbourg ce sont 500 personnes qui se sont mobilisées… Mais ce sont des milliers de SLUTWALKERS qui ont défilé le même jour, si l’on ajoute les participants aux marches de New York City, Milwaukee, Minneapolis et Bristol !

Cette année, la SlutWalk France aura lieu le samedi 6 octobre.

Il est urgent d’agir ! Chaque jour, dans notre pays, 206 personnes sont violées, 1 femme sur 6 est ou sera victime de violences sexuelles et tous les 3 jours, 1 femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint !

Rejoignez-nous ! Ensemble libérons la parole des victimes, faisons changer la honte… mais aussi la peur, de camp !
Exigeons MAINTENANT des mesures concrètes pour lutter contre le sexisme et les violences sexuelles.

Qu’est-ce qu’une SlutWalk ou Marche des Salopes ?
- C’est une manifestation pour la défense des droits de TOUTES les victimes d’agressions sexuelles.
- Elle rappelle le droit de se sentir en sécurité où que vous alliez, quoi que vous portiez, quoi que vous fassiez.
- Elle rappelle la nécessité de pouvoir déposer plainte, sans craindre d’être jugé-e, si vous avez été agressé-e.
- Elle rappelle qu’il n’existe aucune victime de viol « type », aucun violeur « type » et que personne « ne cherche » à être violé-e.
- Elle participe à la libération de la parole des victimes. Elle est en faveur d’une meilleure communication entre les services de protection et la société dans son ensemble.
- Elle rappelle l’urgence de ne pas blâmer la victime mais de blâmer l’unique responsable de l’agression : le PRÉDATEUR.
- C’est un lieu PAISIBLE d’échanges pour inviter les gens au dialogue.
- En France, c’est l’occasion de réclamer des moyens concrets au gouvernement pour lutter contre le sexisme et prendre de nouvelles mesures pour la prévention, l’éducation, l’accompagnement des victimes et le suivi des criminels sexuels.

Qu’est-ce que n’est pas une Slutwalk ou Marche des Salopes ?
- Ce n’est pas un club privé ! Tout le monde est invité à marcher avec nous contre le sexisme et la culpabilisation des victimes d’agressions sexuelles. Quels que soient votre : genre, âge, orientation sexuelle, physique, style de vie, croyances, métiers, CSP… Vous êtes bienvenu-e !
- Il n’y a pas de « dress code » spécifique. Les participants sont invités à venir dans les vêtements dans lesquels ils se sentent à l’aise. Jupe, corset, talons aiguille ou jean’s, baskets et T-shirt !
- La marche étant ouverte à TOUS, elle se veut consensuelle, politiquement neutre et tolérante. Ce n’est pas l’occasion d’imposer violemment aux autres un style de vie, une orientation sexuelle, des croyances ou des idées politiques…. Tout le monde doit être à l’aise et passer un bon moment !

Agenda de la semaine

dimanche 20 avril 2014

mercredi 23 avril 2014

jeudi 24 avril 2014

vendredi 25 avril 2014

samedi 26 avril 2014

dimanche 27 avril 2014

mardi 29 avril 2014