Une tribune pour les luttes

Petit journal antinucléaire sur l’actualité de Fukushima et d’ailleurs

semaine du 10 au 16 Septembre 2012

Article mis en ligne le mercredi 19 septembre 2012

- Lundi 10 Septembre 2012 :

· ACRO :
alors que l’on est presque à 18 mois de la triple catastrophe qui a frappé le Japon, il y a encore 340 000 évacués. Le bilan est de 15 870 morts et 2 814 disparus.

· GEN-4 :
l’ex vice-ministre du METI est mort. Selon la police de Tokyo, l’un des anciens ministres-adjoints de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI), Tadahiro Matsushita, s’est donné lui-même la mort ce matin
dans son domicile tokyoïte. M. Matsushita avait été nommé vice-ministre principal (Senior Vice-Minister) du METI en 2009 et occupait toujours cette charge lors de la phase initiale de la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daiichi en mars 2011.
http://gen4.fr/2012/09/tadhiro-mats...

· Fukushima Diary :
selon le maire de la ville de Kawasaki, “les écoles servent des repas radioactifs dans un but éducatif.”
http://fukushima-diary.com/2012/09/...

· Fukushima Diary :
le césium des cendres d’incinération des ordures normales ne décroît pas à Tochigi. 16 mois se sont écoulés, mais on trouve toujours de hauts niveaux de césium dans les cendres d’incinération des ordures normales. Cela signifie qu’une certaine quantité de césium continue d’arriver de Fukushima.
http://fukushima-diary.com/2012/09/...

· Fukushima Diary :
dans la préfecture de Miyagi (à 100 km de la centrale de Fukushima), plus de 10% du personnel préfectoral présente les symptômes de la dépression. L’exposition aux faibles doses est connue pour attaquer le système nerveux et provoquer des désordres psychologiques.
http://fukushimadiary.com/2012/09/m...

· rezo-actu : En Inde, la police disperse une vaste manifestation anti-nucléaire à l’aide de gaz lacrymogènes.
http://www.20minutes.fr/ledirect/10...

· rezo-actu et La tribune de Genève :
dénoncent le copinage dans le nucléaire suisse .
Extrait :
depuis sa démission de la Commission de la sécurité nucléaire (CSN), en juin dernier, Marcos Buser est parti en guerre
contre ce qu’il considère comme des liens de copinage entre l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) et l’entreprise de gestion des déchets nucléaires, la Nagra.
Les acteurs du nucléaire, tels que l’IFSN, la Nagra, la CSN, les autorités cantonales ou encore les exploitants des centrales se réunissent régulièrement pour discuter de technique et de stratégie de gestion de déchets nucléaires, de leurs risques et des solutions. Chaque séance fait l’objet d’un procès- verbal. Selon Marcos Buser, l’IFSN enverrait ces procès-verbaux en premier lieu à la Nagra. Celle-ci y apporterait ses corrections avant que le document ne soit renvoyé aux autres participants. « C’est systématique », commente Marcos Buser tout en présentant des piles entières de documents, tous annotés en marge. Les commentaires sont loin des corrections de type stylistique. (...)

« Ce n’est pas au contrôlé de dire au contrôleur ce qu’il doit faire ! s’indigne Marcos Buser. Un PV doit être le compte rendu exact de ce qui a été dit, et non pas un document où chaque partie ajoute sa propre cuisine. » Cette pratique révolte d’autant plus l’expert que les commentaires de la Nagra, à l’opposé de
tous les autres, sont faits de manière anonyme, sous le pseudonyme de « Bearbeiter 1, 2, 3, etc. » (...)

En avril passé, après avoir reçu l’un des PV où les annotations de la Nagra étaient encore visibles par erreur, le géologue avait exigé de l’IFSN des explications sur cette pratique et avait demandé à connaître l’identité des fameux « Bearbeiter » anonymes. Meinert Rahn, responsable de la gestion des déchets nucléaires de l’IFSN, répond qu’il est familier avec la pratique et que les personnes concernées sont effectivement des responsables de la Nagra, dont il ne peut que soupçonner l’identité. Or, la Tribune de Genève s’est également procuré la
liste des noms correspondants à ces fameux « Bearbeiter » : tous font partie de la direction ou sont des collaborateurs scientifiques de la Nagra. (…)
http://www.tdg.ch/suisse/pv-appui-d...

- Mardi 11 Septembre 2012 :

· GEN-4 :
en Suisse, le village nucléaire dicte directement ses consignes aux autorités de contrôle.
http://gen4.fr/2012/09/suisse-villa...

· rezo-actu :
à Golfech, des traces d’émetteurs alpha sous la centrale. Des traces élevées d’émetteurs alpha, des éléments radioactifs, ont été détectées dans les eaux souterraines situées en-dessous de la centrale nucléaire de Golfech. D’autres traces plus importantes ont également été relevées dans la Garonne,
en amont de la centrale. L’information a été confirmée par la CLI, la Commission Locale d’Information. Son président, le maire de Golfech, Alexis Calafat, a mandaté au mois de juillet dernier le laboratoire départemental pour des recherches radiologiques dans les nappes phréatiques de la centrale nucléaire. Selon ces résultats, l’indice d’activité de l’alpha global, un élément radioactif, a été mesuré à 0,24 becquerels par litre dans un point
de captage de la centrale. D’après les associations antinucléaires, ce niveau serait supérieur à une norme définie par un arrêté d’autorisation de rejet. Selon le maire de Golfech, un autre taux supérieur a aussi été détecté en amont dans les eaux de la Garonne, à Castelsarrasin.

Au service communication de la centrale, on dit être « au courant » de ces analyses. Selon eux, il pourrait s’agir de trace de radon, un élément naturel présent habituellement dans le granit. Une thèse plausible partagée également par la CLI.
Marc Saint-Aroman, du réseau « Sortir du nucléaire » penche pour un autre scénario. L’élément radioactif pourrait venir, dit-il, de la vapeur des cheminées de la centrale qui, avec le vent, s’abattrait en amont, dans la Garonne. On aurait alors affaire à un cas de contamination.
Pour en avoir le coeur net, la Commission locale a décidé de lancer des analyses complémentaires. Pour l’instant aucune restriction n’a été délivrée concernant l’eau potable. La Garonne alimente en eau 40% de la population du Tarn-et-Garonne.
http://www.radio-totem.net/actualit...

· 2000 Watts :
voici 18 mois que la Centrale de Fukushima a décidé d’entrer dans les livres d’histoires. Les espoirs de l’opérateur de la centrale, Tepco, de résoudre cette affaire dans les 40 prochaines années s’érodent à chaque jour qui passe. Actuellement, le sujet le plus chaud est la piscine du Réacteur 4 où 1’500 barres d’uranium sont refroidies par une eau bienfaitrice. Le Bâtiment No 4 est dans un tel état que si un nouveau tremblement
de terre important devait se produire, il est fort probable que cette piscine passe du toit au sous-sol en un temps record. Dans ce cas, il n’y aura plus de moyen de refroidir ces 170 tonnes d’uranium. Tepco a pris l’importance de ce défi. L’opérateur espère pouvoir enlever des barres de combustible dès décembre 2013. Vous avez encore le temps d’aller brûler un cierge.

Pour les Réacteurs 1 et 3, leur combustible nucléaire fondu se ballade quelque part dans les sous-sol. Il faudra encore de nombreuses années pour qu’un être humain puisse s’approcher sans être brûlé irrémédiablement. De plus, Tepco se demande comment elle va pouvoir trouver assez de travailleurs pour
les 5 années à venir. Plus de temps passe, plus les cancers se développent et les arguments pour convaincre des japonais de passer pour des héros s’amenuisent.
Ah ! il y a une bonne nouvelle. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (qui est une organisation sous le contrôle de l’Agence Internationale de l’Energie Nucléaire), en 18 mois, aucune personne n’est décédée des causes des radiations.

- Mercredi 12 Septembre 2012 :

· Fukushima Diary :
selon le Ministère de l’Éducation, de la Science et de la Technologie japonais, “de l’argent radioactif, Ag-110m, a été détecté dans Gunma, Tochigi et Ibaraki. Il n’y a pas seulement du césium, ni même seulement du strontium qui fuient de l’usine de Fukushima, mais aussi de l’argent radioactif.
http://fukushima-diary.com/2012/09/...

· Fukushima Diary : 88 Bq/kg dans l’eau des puits à Minamisoma, Fukushima. Le césium atteint les nappes phréatiques. La population a de moins en moins d’eau saine. La limite [dite] de sécurité est de 10 Bq/kg.
http://fukushima-diary.com/2012/09/...

Les maladies de la thyroïde chez l’enfant sont montées à 43,7% : “Quasiment un enfant sur deux a un nodule ou un kyste dans la ville de Fukushima“. Selon une enquête officielle, 18 119
(43,1 %) des enfants de moins de 18 ans y ont des nodules thyroïdiens. Leurs précédents examens n’en trouvaient que 35,8 %, ce qui signifie une augmentation de 7,9%.
http://fukushima-diary.com/2012/09/...
Un cancer de la thyroïde trouvé sur un enfant de Fukushima.
http://fukushima-diary.com/2012/09/...

· rezo-actu :
atomes crochus : argent, pouvoir et nucléaire. L’énergie nucléaire est-elle vraiment bon marché ? Qui a mis en place la politique atomique de la France et sur quels réseaux s’appuie-t-elle ? Les samedi 3 et dimanche 4 novembre prochains auront lieu à Clermont-Ferrand les journées d’études du Réseau "Sortir du nucléaire", gratuites et ouvertes à tous. Leur thème : "Argent, pouvoir et nucléaire". Un journal de 16 pages, "Atomes crochus",donne de multiples informations pour peser sur l’enjeu de cette thématique et ouvrir le débat.
http://boutique.sortirdunucleaire.o...

- Jeudi 13 Septembre 2012 :

· rezo-actu :
des défauts ont été détectés sur la cuve d’une deuxième centrale nucléaire en Belgique, le réacteur no 2 de Tihange, "similaires" à ceux relevés sur celle de Doel 3, a indiqué le producteur d’électricité Electrabel, filiale de GDF Suez. Des milliers de "potentielles fissures" ont été détectées cet été lors d’inspections dans le matériau de base en acier de la cuve abritant le coeur du réacteur. Doel 3 est située à 25 kilomètres d’Anvers (nord) et à l’arrêt depuis début juin.
http://www.lemonde.fr/planete/artic...

et :
http://fr.reuters.com/article/frEur...

· rezo-actu :
comment les pronucléaires guident le gouvernement sur l’éolien.
http://www.rue89.com/rue89-planete/...
la suite sur : http://pectineactualites.wordpress.com/

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Nucléaire c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 130