Une tribune pour les luttes

mercredi 26 septembre 2012

MARSEILLE

14 h 30

14 h 30 devant la Préfecture, place Félix Baret

« Sans-Papiers : le changement… dans la continuité »

Rassemblement à l’initiative du RESF 13

La rentrée de septembre 2012, dans les Bouches du Rhône, est marquée par une accumulation exceptionnelle de situations intolérables pour les sans-papiers, jeunes ou familles, étudiants, élèves...

A Marseille, 4 pères d’élèves sont enfermés au Centre de Rétention du Canet. _ L’expulsion de l’un d’eux est prévue vendredi 28.
Un lycéen a passé 3 jours dans le même centre de rétention, et n’en est sorti que grâce à la mobilisation de ses camarades, ses enseignants, des élus et des miltants. Reste à obtenir la levée de son obligation à quitter le territoire.
42 familles, une centaine d’enfants scolarisés, sont en attente de régularisation, bien que présents en France depuis plusieurs années.
C’est quoi cette rentrée ?
Certaines familles mises à la rue, sans oublier les familles Roms, odieusement traquées d’un abri précaire à l’autre : tous ces enfants, les camarades des nôtres, nos élèves, nos voisins, sont confrontés, comme les adultes à un invivable quotidien, à la peur, à l’épuisement, à la perte de leurs repères (sociaux, sanitaires, scolaires, affectifs). Qui apprennent tous à l’école l’article de la Déclaration des droits de l’homme : "Tous les hommes naissent libres et égaux en droits".
C’est quoi cette rentrée ?
Il n’a été question que de changement ces derniers mois. En ce qui concerne les "sans-papiers", le changement on l’attend. Le Réseau Éducation Sans Frontières, fort de toutes ses composantes, associations, syndicats, partis politiques, citoyens, continue à trouver intolérable sous le gouvernement de M. Hollande ce qui l’était sous celui de M. Sarkozy. C’est pourquoi nous appelons à un
RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE MERCREDI 26 SEPTEMBRE A 14h30
pour rappeler que nous prenons ces familles et ces jeunes sous notre protection, et que la loi doit changer !