Une tribune pour les luttes

Agenda et Infos (dont rassemblement du mercredi 26 septembre à 14h.30 devant la préfecture)

Venez à 14h30 devant la préfecture, avec vos parapluies, pour abriter toutes ces familles qui ont besoin de notre protection !

Article mis en ligne le dimanche 23 septembre 2012

Réseau
Education Sans Frontières 13

resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65

61
rue Consolat 13001 Marseille

www.educationsansfrontieres.org

 

Dimanche 23 septembre
2012

 

AGENDA

 

- Mercredi 26
septembre à 14h30

 :
« SANS PAPIERS : LE CHANGEMENT… DANS LA CONTINUITÉ »

Rassemblement devant la Préfecture
(place Félix Barret).

A l’initiative du RESF, voir
ci-dessous.

 

- Samedi 29 septembre de 14h à 18h : Table RESF à la fête du Plateau (Cours
Julien 13006 Marseille)

 

- Mercredi 3 octobre de 15h à 17h : permanence RESF à la MMDH 34 cours
Julien 13006 Marseille

 

- Samedi 6 Octobre à 10h  : prochaine réunion RESF Marseille, à la
Faculté St Charles salle CH57

 

 

INFOS

1/ « Sans-Papiers : le changement… dans la continuité  »

RASSEMBLEMENT MERCREDI 26 SEPTEMBRE à 14H30
devant la Préfecture

2/ Tigran, lycéen marseillais, libéré par l’élan de solidarité, reste
sous OQTF

3/ Quatre pères d’élèves actuellement au centre de rétention de Marseille

4/ Bouches du Rhône : 40 familles Sans Papiers avec enfants
scolarisés ont besoin de soutien

5/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

 

 

1/ « Sans-Papiers : le changement… dans la continuité »

RASSEMBLEMENT A
L’INITIATIVE DU RESF13

MERCREDI 26 SEPTEMBRE à
14H30

DEVANT LA PREFECTURE (place Felix
Baret)

 

La rentrée de septembre 2012, dans les
Bouches du Rhône, est marquée par une accumulation exceptionnelle de situations
intolérables pour les sans-papiers, jeunes ou familles, étudiants, élèves...

A Marseille, 4 pères d’élèves sont
enfermés au Centre de Rétention du Canet. L’expulsion de l’un d’eux est prévue
vendredi 28
(voir point 3 ci-dessous).

Un lycéen a passé 3 jours dans le même
centre de rétention, et n’en est sorti que grâce à la mobilisation de ses
camarades, ses enseignants, des élus et des miltants. Reste à obtenir la levée
de son obligation à quitter le territoire
(voir point 2
ci-dessous).

42 familles, une centaine d’enfants
scolarisés, sont en attente de régularisation, bien que présents en France
depuis plusieurs années
(voir point 4 ci-dessous)

C’est quoi cette rentrée
 ?

Certaines familles mises à la rue, sans
oublier les familles Roms, odieusement traquées d’un abri précaire à l’autre :
tous ces enfants, les camarades des nôtres, nos élèves, nos voisins, sont
confrontés, comme les adultes à un invivable quotidien, à la peur, à
l’épuisement, à la perte de leurs repères (sociaux, sanitaires, scolaires,
affectifs). Qui apprennent tous à l’école l’article de la Déclaration des droits
de l’homme : "Tous les hommes naissent libres et égaux en droits".

C’est quoi cette rentrée ?

Il n’a été question que de changement
ces derniers mois. En ce qui concerne les "sans-papiers", le changement on
l’attend. Le Réseau Education Sans Frontières, fort de toutes ses composantes,
associations, syndicats, partis politiques, citoyens, continue à trouver
intolérable sous le gouvernement de M. Hollande ce qui l’était sous celui de M. 
Sarkozy. C’est pourquoi nous appelons à un

RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE MERCREDI 26 SEPTEMBRE
A 14h30

pour rappeler que nous prenons ces familles et ces jeunes sous notre protection, et que la loi doit changer !

 

 

2/ Tigran, lycéen marseillais, libéré par l’élan de solidarité, reste sous OQTF

Voir le communiqué http://www.educationsansfrontieres.org/article44743.html

 

Il aura
fallu moins de 24h pour que la mobilisation en réseau des élèves et personnels
du lycée Diderot (Marseille 13è), des militants du RESF13, des syndicats
enseignants (FSU, CGT, SUD), de citoyens et d’élus … libère Tigran Hovannissian
(premier jeune majeur scolarisé dans les Bouches du Rhône à être enfermé au
centre de rétention de Marseille… c’est ça le « changement »
 ?).

 

Mais le
préfet maintien l’OQTF à l’encontre de Tigran, qui a déposé un recours au TA
(jugement dans les prochaines semaines).

 

 

3/ Quatre pères d’élèves actuellement au centre
de rétention de Marseille
 :

 

-
M. 
Ribeiro,
en France depuis 12 ans, capverdien, victime de la
double peine, père d’un enfant français de 5 ans résidant à Martigues.
Expulsable avant la fin du mois.

Voir pétition de soutien
http://resf.info/article44696.html

 

- M. Idermunkh, père chinois d’une petite
fille de 5 ans (née en France et scolarisée en maternelle à Marseille 13è), et
sa femme sont en France depuis 2005. Débouté de sa demande d’asile en 2009.
Arrêté lors d’un contrôle routier. A passé 3 semaines aux Baumettes pour une
condamnation ancienne et a été directement transféré au CRA de Marseille. Encore
un cas de double peine. Plus de recours jusqu’au JLD de son 25ème jour de
rétention.

Voir détails http://resf.info/article44639.html

 

- M. 
Hamdaoui,
algérien, père de 3 enfants français scolarisés à
Marseille est arrivé en France en 1989. Il a déjà été expulsé 3 fois avec une
Interdiction Définitive de Territoire. Il est retenu au CRA depuis plus de deux
semaines. Les juges du Tribunal Administratif, des Libertés et de la Détention
ainsi que de la Cour d’Appel ont tous rejeté sa demande de libération. Son
expulsion est prévue le 26 septembre...

 

- M. Belkhaddar, marocain, en France
depuis 2004, travaillant dans le bâtiment, a été arrêté le 20 septembre à la
préfecture d’Avignon alors qu’il venait renouveler son récépissé et conduit au
CRA de Marseille. Sa compagne (carte de séjour de 10 ans en cours de validité),
enceinte, qui l’attendait avec ses 3 enfants (10 ans, 2 ans et 1 an) dans la
voiture à l’extérieur de la
préfecture…

 

 

4/ Actuellement, une quarantaine de familles sont
accompagnées par le RESF13 : ils ont besoin de notre soutien !

On peut dénombrer environ une centaine
d’enfants ou de jeunes majeurs scolarisés, de la maternelle à l’université (voir la liste de ces établissements
ci-dessous)
dont la plupart en situation de
précarité.

Parmi eux, des demandeurs d’asile
déboutés qui se retrouvent à la rue.

Ils sont souvent soutenus par des
collectifs émanant des établissements scolaires ou universitaires.

 

Vous travaillez dans ou à proximité de ces établissements, êtes
parents d’élèves ou voisins : vous pouvez rejoindre ces comités de soutien, ou
participer à leur création.

Contactez
le RESF13 : 06 31 32 48 65 –
resf13 chez no-log.org

 

ECOLES

Marseille  : Chartreux E Cas, Felix Pyat, François Moisson, Hozier, Peyssonel,, Les
Abeilles, Leverrier, Air Bel, Oddo Madrague Ville, maternelle Oddo, maternelle
St Charles, National, maternelle Parmentier, La
Bombardiere,
St André Barnier, Vayssières,
St Barthélémy Flamants. Miramas
  : La Carraire. Aubagne :Le Charrel, Martigues :
Daugey

 

COLLEGES

Marseille  : Anatole France, Fraissinet, Rosa Parks, Barnier, Belle de Mai, Edmond Rostand,
Manet, Edgar Quinet, Longchamp, Thiers, Vieux Port.
Aubagne
  : Joliot Curie, Port de
Bouc
 : collège Eluard

 

LYCEES

Marseille  : Ampère, Blaise Pascal, Brochier,
Caillé, Diderot, La Cabucelle, La Calade, La
Floride, La Viste, Le Chatelier, Poinsot-Chapuis,
Raynaud, St Charles,
Martigues
 : Lurçat

 

 

5/
Chaque
semaine, le RESF dans
CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

Retrouvez
ces chroniques sur le site du RESF.

 

- Les chroniques RESF dans Charlie-Hebdo, rubrique « 
L’expulsé de la semaine »

http://resf.info/rubrique461.html

Cette semaine  : « Adulte, à la force du poignet  »

 

- Sur le blog de RESF
sur Médiapart,

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html

- « A Lyon, deux enfants scolarisés ont vécu la rentrée dans un aéroport » par Martin Galmiche, RESF Lyon

- « Préfecture de l’Aube le royaume du père et de la mère Ubu. Récit d’un acharnement sans fin, absurde et monstrueux contre la famille EMINI » par Malika CHEMMAH, RESF 93

 

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4255

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 460