Une tribune pour les luttes

La Section L.D.H. Istres-Ouest Provence signe contre l’A.C.A.A.

Article mis en ligne le jeudi 27 septembre 2012

Par le lien ci-dessous, la pétition est envoyée toutes les 40 signatures, à un député européen.

https://www.change.org/fr/p%C3%A9ti...

http://www.nicolekiilnielsen.eu/201...

Contre l’A.C.A.A. entre l’Union européenne et Israël
(Accords sur l’évaluation de la Conformité et l’Acceptation des produits industriels entre l’UE et Israël)

Le rejet de cet accord est une question de crédibilité, justice et responsabilité.
Lorsque le traité de Lisbonne est entré en vigueur, il a introduit l’obligation de cohérence entre l’action extérieure de l’Union européenne et sa politique commerciale.

La position de l’Union européenne sur la question israélo-palestinienne est claire : les colonies sont illégales et constituent un obstacle à la création d’un futur Etat palestinien ; le blocus de Gaza est illégal et doit être levé. Or, force est de constater que la colonisation progresse et que le blocus est toujours en place. Les rapports des chefs de mission de l’UE dans les territoires occupés décrivent en détail les violations répétées des droits de l’Homme commises par Israël en Cisjordanie et en Israël, contre le peuple palestinien. Il serait incompréhensible que les députés qui nous représentent au Parlement européen ferment les yeux sur ces violations, et fassent passer les intérêts commerciaux de l’Union européenne avant ses propres engagements en matière de droits de l’Homme et de politique étrangère.

La cohérence, telle qu’entérinée par l’UE dans le traité de Lisbonne, implique un rejet de cet accord commercial avec Israël et ce, tant qu’Israël ne respectera pas les obligations qui lui incombent en droit international. Les faits sur le terrain montrent que la « politique d’engagement » avec Israël menée jusqu’à présent par l’Union européenne s’est soldée par un échec. D’autres outils doivent être utilisés pour rétablir la justice. Cet accord en fait partie.

Le rejet de cet accord est donc bien une question de crédibilité, justice et responsabilité.

Nous demandons par conséquent aux membres du Parlement européen de s’y opposer.

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4240

Ligue des Droits de l’Homme Istres Ouest Provence c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20