Une tribune pour les luttes

vendredi 19 octobre 2012

MARSEILLE

19 h

19 h à Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001

COMAGUER/COMprendre et Agir contre la GUERre

Regard d’une Syrienne sur son pays

Rencontre avec Ayssar Midani

Le nouveau gouvernement français a, jusqu’à ce jour, chaussé sur la crise syrienne les bottes interventionnistes et militaristes de son prédécesseur.
Les médias dominants, comme à leur habitude, ne se sont pas étonnés de cette continuité et lui ont pour la plupart d’entre eux emboité le pas sans trop s’interroger sur la pertinence de cette politique guerrière dans une période où les problèmes de la société française devraient pourtant interdire à un gouvernement responsable d’attiser pour des raisons qui restent obscures, la crise dans d’autres pays.

Ironie de l’histoire, la Syrie faisait partie des pays choisis par l’Union Européenne pour développer avec eux dans le cadre du partenariat euro-méditerranéen des relations de bon voisinage.

Cette politique de force brute impulsée par les Etats-Unis et qui n’a de soutien que dans les pays capitalistes dominants est maintenant refusée et condamnée par la majorité des pays membres de l’ONU comme l’a démontré la récente conférence des pays non alignés à Téhéran.`

Pour que la France sorte de son jusqu’auboutisme guerrier il est nécessaire que l’opinion publique nationale exerce sa liberté de jugement sur cette crise. En effet, même si aujourd’hui ce sont les syriens qui en subissent les conséquences les plus meurtrières, cette crise comporte des risques importants d’extension internationale.`

Déverrouiller l’information est la première responsabilité de ceux qui souhaitent que la crise syrienne soit réglée par des voies politiques.
C’est pourquoi COMAGUER, Comité Comprendre et agir contre la guerre, fondé à Marseille en 2001 a invité une citoyenne franco-syrienne à nous apporter son témoignage sur la crise dans son pays.

AYSSAR MIDANI, chimiste et informaticienne, est franco-syrienne. Elle préside une association de scientifiques syriens expatriés NOSSTIA et une association culturelle euro-syrienne AFAMIA. Elle vit et travaille en France mais se rend 3 ou 4 fois par an pour organiser congrès, ateliers et formations scientifiques et techniques. Son dernier séjour en Syrie remonte au mois dernier.

Agenda de la semaine

mercredi 10 février 2016

jeudi 11 février 2016

vendredi 12 février 2016

samedi 13 février 2016

dimanche 14 février 2016

jeudi 18 février 2016

vendredi 19 février 2016

samedi 20 février 2016

dimanche 21 février 2016

mardi 23 février 2016

mercredi 24 février 2016

jeudi 25 février 2016

samedi 27 février 2016

dimanche 28 février 2016

jeudi 3 mars 2016

vendredi 11 mars 2016

mardi 15 mars 2016