Une tribune pour les luttes

Section départementale des Bouches du Rhône

Un mouvement de solidarité avec les Roms est indispensable

Rassemblement devant la préfecture à Marseille le samedi 27 octobre à 14h30

Article mis en ligne le vendredi 26 octobre 2012

Marseille, le 23/10/2012

Des familles Roms d’origine roumaine et bulgare, des citoyens, des travailleurs
par conséquent de l’Union Européenne, sont depuis des mois, à Marseille,
comme ailleurs en France, pourchassées par la police sous couvert d’une
certaine légalité, une légalité qui ne se préoccupe nullement de la situation
sociale de ces familles dans le dénuement le plus atroce : en les chassant de
leurs abris provisoires la police détruit régulièrement aussi leur maigre bien.

Ces familles qui subissent, comme d’autres, les effets nocifs de la rue, installées
sur des trottoirs, comme aux Aygalades. Elles sont en danger, tout
particulièrement les enfants dont certains sont encore au sein de leur mère.
Cette situation est insoutenable pour les familles Roms qui ont quitté leur pays
d’origine pour vivre un peu mieux.
Cette situation est intolérable pour des
citoyens épris de justice sociale et défendant des principes de solidarité à
l’égard des plus démunis.

Récemment, on a assisté à une escalade contre les Roms de la part de quelques
habitants, eux-mêmes dans une situation précaire. Ces habitants ont ainsi pris
exemple sur les raids de la police pour chasser des Roms. Ainsi s’étend la mise
à la rue des Roms

Des associations, des partis politiques, émus par ces situations scandaleuses, ont
développé, avec leurs moyens, un soutien aux Roms. Ils ont appelé
régulièrement à des mobilisations de soutien. Ils ont tenté à plusieurs reprises un
dialogue constructif avec les autorités publiques et politiques afin de trouver des
solutions de logement, sans doute provisoires mais permettant un début de vie
décente à ces personnes. A Marseille, avec l’aide de l’archevêque ou à
Gardanne avec l’appui de la municipalité, des solutions transitoires ont été mise
en œuvre mais ces actes de solidarité sont remis en cause par une partie de la
population.

Aujourd’hui ,il nous faut avancer vers des solutions pour tous.

L’attitude des pouvoirs publics, préfet en tête et à sa suite le maire de Marseille,
doit radicalement changer. Ils doivent offrir des lieux et des moyens aux Roms
afin qu’une grave crise sanitaire leur soit évitée au seuil de l’hiver, que les
familles Roms, femmes, enfants et personnes âgées reçoivent protection dans
pays et une ville qui ont des traditions d’accueil de population en danger.

C’est pourquoi la FSU aux côtés d’autres organisations
politiques et syndicales et d’associations appellent au
rassemblement devant la préfecture à Marseille le samedi 27
octobre à 14h30

Fédération
Syndicale Unitaire
Bourse du travail
23, bd Charles Nédelec
13331 Marseille cedex 03
Tél : 0622391041
Courriel : fsu13 chez orange.fr
site : http://fsu13.fr

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4485

FSU c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 50