Une tribune pour les luttes

Lettre ouverte à Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé

"La contraception gratuite et confidentielle pour TOUTES LES MINEURES, en centre de planification, c’est un droit déjà inscrit dans la loi depuis 1974 et sans limite d’âge !"

Article mis en ligne le jeudi 25 octobre 2012

Mercredi 24 Octobre 2012

Madame la Ministre,

Nous avons eu la surprise d’apprendre votre projet d’amendement au PLFSS 2013 sur la contraception des mineures. La contraception gratuite et confidentielle pour TOUTES LES MINEURES, en centre de planification, c’est un droit déjà inscrit dans la loi depuis 1974 et sans limite d’âge !

Mais c’est vrai, il n’existe pas à ce jour suffisamment de centres de planification, notamment en milieu rural et en zone périurbaine.... elle est donc loin d’être accessible dans de bonnes conditions partout en France, par manque de structures !

La véritable difficulté aujourd’hui, est donc de se la procurer de façon gratuite et anonyme quel que soit l’endroit où l’on vit, et sans avoir besoin de la carte vitale de ses parents ! Cela concerne toutes les mineures, mais aussi tous les jeunes au-delà de 18 ans qui n’ont pas de couverture sociale autonome, ou qui n’ont pas de mutuelle, ou qui veulent garder la confidentialité. Il est donc essentiel pour ces jeunes de se procurer la contraception qui leur convient le mieux, sans obligation d’en parler à leurs parents !

Il est donc nécessaire de développer l’accès à une contraception choisie, gratuite et anonyme pour tous les jeunes qui en ont besoin, sur l’ensemble du territoire français : des solutions existent, Madame la Ministre !
Pour cela, il est dès aujourd’hui possible de mettre en place des réseaux de professionnels de proximité, (médecins, sages-femmes, conseillères, pharmaciens, infirmières...) sur tous les territoires, en s’appuyant sur les coopérations entre ces professionnels formés et volontaires et en lien avec les centres de planification existants.

Faciliter l’accès à la contraception pour tous les jeunes, c’est d’abord reconnaître la sexualité de tous les jeunes, sans limite d’âge. C’est rendre effectif le droit à l’information et à l’éducation à la sexualité pour tous les jeunes. C’est faciliter l’accès à une contraception choisie, sans jugement ni tabou, auprès de professionnels formés à l’accueil des jeunes. Enfin, c’est inscrire la contraception et l’IVG comme thématiques prioritaires en termes de droits et de santé publique dans toutes les politiques de territoire, en ville, en péri-urbain et en rural.

Pour le Planning familial, il n’est pas question aujourd’hui de restreindre l’accès à une contraception gratuite et anonyme aux 15-18 ans, ou de limiter à tel ou tel contraceptif mais bien de l’étendre à tous les jeunes qui en ont besoin, mineurs ou majeurs, filles ou garçons, et de favoriser l’accès à toutes les formes de contraceptions, pour permettre un choix adapté au mode de vie de chaque jeune.

Madame La Ministre, nous espérons que «  l’accès gratuit et anonyme de tous les jeunes à l’information et aux différents modes de contraception sera garanti », comme François Hollande s’y était engagé lors de la campagne présidentielle. Nous y veillerons.

Dans l’attente, recevez, Madame la Ministre, nos meilleures salutations.

Pour Le Planning Familial,
Carine Favier, Présidente

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4520

Planning Familial 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15