Une tribune pour les luttes

Grève à la Poste

source CNT

Article mis en ligne le mardi 8 mars 2005

Aujourd’hui on continue !

De nouveaux bureaux ont rejoint la grève lundi 7 mars : Marseille 01, Marseille 02, La Ciotat ainsi que les chauffeurs du CTPEM et ceci pour une durée indéterminée. L’ampleur du mouvement a contraint la DOTC à ouvrir des négociations dès lundi après-midi alors même qu’elle affirmait dans un communiqué du 4 mars que celles-ci seraient soumises à la reprise du travail.

Ces négociations porteront sur les projets d’Aix (DDU), de Vitrolles (tri alphabétique), du CTPEM (restructuration des lignes), et des « principes généraux » d’organisation (vacances d’emploi, précarité).

Du rapport de force que nous imposerons durant ces négociations découlera la façon dont nous travaillerons dans les Bouches du Rhône ces prochaines années.

Ce qu’il est advenu de la distri parisienne montre que La Poste peut aller très vite et taper très fort si la riposte n’est pas à la hauteur des enjeux : restructuration de tous les bureaux distributeurs avec entre un tiers et la moitié des emplois supprimés, remise en cause du samedi sur deux, privatisation complète des camions jaunes, recours à l’intérim à la distri, à des louageurs à Coliposte, reclassement du personnel très aléatoire, répression accrue, ...

Aujourd’hui, il nous faut convaincre que pour gagner, la lutte doit s’inscrire dans la durée. La meilleure preuve que la grève paye ce sont nos collègues arlésiens qui nous la donne. Non seulement ils obtiennent satisfaction sur leurs revendications (comblement des vacances d’emploi, transformation des CDD en CDI, ...), mais aussi le paiement de 10 jours de grève sur les 14 effectués.

Alors que les grévistes étaient rassemblés devant la DOTC pour écouter la délégation revenue de négociations, le responsable juridique de la DOTC, accompagné d’une cadre, ont photographié, de façon plus ou moins discrète, avec un appareil numérique, les manifestants. M. Botchalian aurait-il envie de garder un souvenir d’une lutte qui s’annonce mémorable ?

Les postiers ne sont pas les seuls en grève. Des enseignants des quartiers nord sont en grève reconductible depuis le vendredi 4 mars. Ils font le tour des établissements marseillais pour mobiliser leurs collègues. N’oublions pas qu’en 2003 les grèves ont débuté comme ça.

Ils manifesteront avec les lycéens, contre la loi Fillon, mardi 8 mars à 14h aux mobiles.

Loi Fillon ou Loi Postale, tous ces projets sont issus d’une même veine libérale.

Seules des luttes interprofessionnelles nous donneront les moyens de les combattre.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

CNT 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 155

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4505