Une tribune pour les luttes

[Resf13-info] Agenda et Infos

18 novembre 2012

Article mis en ligne le lundi 19 novembre 2012

 
 
 
 
Réseau Education Sans Frontières 13

resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65

61
rue Consolat 13001 Marseille

www.educationsansfrontieres.org

 

Dimanche 18 novembre
2012

 

AGENDA

Mercredi 21 novembre à 17h30  : prochaine réunion RESF Marseille, à
Mille Babords (61 rue Consolat 13001).

Vu les éléments inquiétants
qui filtrent quant à la future circulaire de régularisation, cette réunion revêt
une importance particulière. Voir point n°2.

 

 

INFOS

1/ Bilan du concert de soutien au RESF à Martigues

2/ Une circulaire de régularisation pas à la hauteur
 ?

3/ Réquisition citoyenne pour des familles Roms à
Marseille

4/
Il
faut mettre fin aux taxes injustes et déraisonnables dues par les personnes
étrangères
(communiqué commun)

5/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

 

 

1/ Bilan du concert de soutien au RESF à Martigues le
17 novembre

Le RESF Ouest Etang de Berre organisait son concert
annuel samedi 17 novembre à Martigues, salle du Grès.
Un succès militant pour la 4ème
édition du "concert contre le racisme et pour la régularisation des
Sans-Papiers".

Plus de 400 personnes présentes pour 4
heures de musique, de convivialité, de partage.

Merci aux musiciens et techniciens de
Akassa production, Déclic et l’Homme parle pour leur talent et leur engagement.

Merci aux dizaines de bénévoles qui ont
assuré le bon déroulement de la soirée.

Merci aux soutiens associatifs,
politiques, syndicaux et à la municipalité de
Martigues.

Le message politique est bien passé, et
plus de 2000 euros de dons ont été récoltés.

Rendez-vous pour la 5ème
édition car visiblement, la régularisation des Sans-Papiers, c’est pas pour
maintenant.

Pour le RESF Ouest Etang, Frédéric
Grimaud

Contact resf.ouestedb chez yahoo.fr

 

 

2/ Une circulaire de régularisation pas à la hauteur
 ?

Une délégation du RESF a été brièvement
reçue le 15 novembre par le conseiller immigration du ministre de l’Intérieur,
Raphael Sodini.
Les
hypothèses sur lesquelles travaille le ministère ne sont pas figées mais
certaines d’entre elles aboutissent à ce que la grosse majorité des jeunes
majeurs et la majorité des familles que nous connaissons ne seraient pas
régularisées par la circulaire et seraient condamnées à rester sans papiers.

Cela n’est pas acceptable.

Si cela devait se vérifier, le Réseau
Education Sans Frontières mettrait rapidement tout en œuvre, comme il l’a fait
durant 10 ans de sarkozysme, pour protéger ces jeunes et leurs parents afin que
leurs droits élémentaires, en particulier à l’éducation et à la vie familiale,
soient respectés.

 

En attendant signez et faites tourner le lien pétitionnaire vers l’Appel aux élus de la majorité présidentielle et à quelques autres : « Changer de politique pour l’égalité des droits !  »

http://www.lapageaecrire.org/

 

 

3/ Réquisition citoyenne pour des familles Roms à
Marseille

Face au sort insupportable fait aux
Rroms forcés de dormir dans la rue, une réquisition citoyenne a eu lieu ce lundi
12 novembre au matin à Marseille.

Une cinquantaine de Rroms hébergés
durant 15 jours par la paroisse de la Belle de Mai (3è arrdt) depuis les
intempéries des 27 et 28 octobre, ont pu investir l’ancienne caserne de
gendarmerie (91 bd Plombières) réquisitionnée par quelque 200 citoyens et
militants.

 

L’objectif politique est d’exiger de
l’Etat que cette réquisition citoyenne soit décrétée réquisition légale et que
des moyens importants soient débloqués rapidement pour réhabiliter le
lieu.

 

PRESSE
 :

http://www.millebabords.org/spip.php
 ?article21989

http://www.millebabords.org/spip.php
 ?article21992

http://www.marsactu.fr/societe/belle-de-mai-requisition-citoyenne-dun-terrain-pour-les-roms-29315.html

http://provence-alpes.france3.fr/2012/11/12/mobilisation-marseille-pour-la-requisition-de-logements-141668.html

http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2012-11-12/70930/marseille-requisition-citoyenne-d-un-immeuble-pour-une-famille-rom.html#f=0/607060

http://www.marsactu.fr/politique/requisition-a-plombieres-la-balle-est-dans-le-camp-de-letat-29350.html

http://www.lamarseillaise.fr/societe-quartiers/citoyens-ils-investissent-un-batiment-public-28471.html

 

 

Les besoins sur place sont
nombreux.
Toute aide (financière, matérielle, morale) est la
bienvenue. N’hésitez pas à y passer pour témoigner de votre
solidarité.

 

Quelques
besoins matériel (en dehors de l’alimentaire) :

Produit vitre + sol / Javel / serpillières / sacs
poubelles

Gants

Sacs gravats

Grande marmites avec couvercle, Louches,
Écumoires

Grandes et petites bassines pour
vaisselles

Gazinière avec tuyau et bouteille de
gaz

Grand
balai de chantier, Brouettes, Pelles de chantier,
Râteaux
métalliques

Matelas,
Tapis,
Rideaux (tissus), Lampes

Fringues pour enfants

 

 

4/
Projet de loi de finances pour 2013 : Il faut mettre fin aux taxes
injustes et déraisonnables dues par les personnes
étrangères

COMMUNIQUE COMMUN (dont RESF) complet en PIECE JOINTE.

Aujourd’hui, la délivrance d’un premier
titre de séjour peut coûter plus de 700 euros. Ce montant est exorbitant,
surtout pour des personnes en situation de grande
précarité…

Or, le projet de loi de finances pour
2013 voté par l’Assemblée nationale est largement insuffisant : l’actuelle
rédaction ne conduit qu’à une réduction de 105 euros…

C’est pourquoi nos associations
demandent au gouvernement et aux sénateurs :

- La suppression définitive du principe
du paiement d’une taxe au moment de la demande de titre de séjour
 ;

- Une baisse significative des taxes ni
raisonnables, ni justes, exigées des personnes étrangères vivant en
France.

 

 

5/ Chaque semaine, le RESF
dans
CHARLIE HEBDO et
MEDIAPART

Retrouvez ces chroniques sur le site du
RESF.

 

- Les chroniques RESF
dans
Charlie-Hebdo, rubrique « L’expulsé de la semaine
 »

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique461.html

Cette semaine  : « Grand-mère africaine et invasion barbare...  »

 

- Sur le blog de RESF sur
Médiapart,

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html

« Gladys, lycéenne sans papiers en 2004, française aujourd’hui. » par Armelle Gardien (RESF)

 


L’émission RESF sur FPP 106.3 de mercredi 14 novembre est en ligne, avec Claire Rodier et Jean Cousty (RESF 82), à écouter ici : http://www.educationsansfrontieres....

Au sommaire :


1 Le Journal

Joint par téléphone depuis Montauban, Jean Cousty parle de Aslan Dangayev, 28 ans, célibataire, tchétchène, débouté du droit d’asile, qui vit dans sa famille à Montauban depuis 4 ans. _ Après un mois de prison pour avoir refusé d’embarquer, et malgré la présence de militants à l’aéroport de Toulouse il a été expulsé vers la Russie mercredi 7 Novembre.

Il sera également question du «  Projet de loi relatif à la retenue pour vérification du droit au séjour et modifiant le délit d’aide au séjour irrégulier pour en exclure les actions humanitaires et désintéressées ».

On parle également du « projet de loi de finance 2013 » , à l’étude au Sénat, et des taxes injustes et déraisonnables dues par des milliers de personnes étrangères (une première carte de séjour peut couter plus de 700 euros au demandeur, dont 110 € non remboursables même en cas de refus rien que pour déposer son dossier ...

Durée : 23’ 51’’

2 Xénophobie Busines

Claire Rodier, juriste au GISTI, parle de son livre « Xénophobie Busines » publié à la découverte. A Lire !

Durée : 28’ 34’’

«  La surveillance des frontières s’est muée ces dernières années en un business hautement profitable. Les sociétés privées de sécurité autant que celles de l’industrie de l’armement en savent quelque chose : depuis le milieu des années 1990, elles ont trouvé dans ce nouveau « créneau » des opportunités inespérées. La plus grosse entreprise de sécurité, G4S (dont une partie de l’activité est consacrée à la « gestion » de l’immigration), emploie aujourd’hui près de 650 000 salariés, ce qui en fait le deuxième plus grand employeur privé du monde. Jamais, en effet, les politiques sécuritaires n’ont aussi fructueusement dopé le marché. FRONTEX, l’agence européenne des frontières mise en place par l’UE, est emblématique de ce boom - politiquement rentable et financièrement profitable, bien au-delà des pays du Nord.
La Libye, avec ou sans Kadhafi, a su habilement tirer profit de la manne des migrants, ces derniers faisant l’objet d’infinis marchandages avec les capitales européennes. En Israël comme aux États-Unis, la construction de centres de détention pour étrangers et de murs, censés rendre étanches les frontières, se révèle un pactole pour l’économie locale. C’est aussi une façon efficace de conforter les angoisses et de nourrir les fantasmes xénophobes qui font le miel de certains politiciens.
Du Sénégal à la frontière mexicaine, de Kiev à Paris ou Tel-Aviv, les rouages invisibles de cette nouvelle ruée vers l’or sont, pour la première fois, mis en lumière et analysés dans ce livre détonnant. »

3 – L’agenda

Durée : 4’ 20’’

La semaine prochaine, nous parlerons du « Rapport 2011 sur les centres et locaux de rétention » et de la famille Dzhanaraliev.

Bonne écoute et merci de faire suivre sur vos listes.

yh


Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4520

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 495