Une tribune pour les luttes

"Ayraultport" de Notre-Dame-des-Landes

Des marchés lancés par le président PS de région pour faire du lobbying en direction des réseaux sociaux et des journalistes et promouvoir l’image de l’aéroport.

Payons, payons les mensonges...
+ Des instructions pour faire survoler de préférence la ville de Nantes ?

Article mis en ligne le dimanche 16 décembre 2012

Jacques Auxiette, président PS de la région, a lancé mardi, en tant que président du syndicat mixte aéroportuaire, "des avis d’appel public à la concurrence pour des marchés d’actions de lobbying".

La mission "portera sur l’élaboration d’une stratégie de lobbying auprès des institutionnels et du grand public afin de promouvoir la réalisation du futur aéroport" et améliorer "l’e-réputation de l’aéroport".

La stratégie mise en place "devra être efficace et opérationnelle". Il s’agira aussi "d’identifier et de fidéliser les intervenants, les décideurs, les relais et alliés".

Pour des actions ponctuelles, le syndicat mixte se propose de prendre en charge "le transport et l’hébergement des journalistes".

Le budget pourrait atteindre 120 000 € HT sur deux ans. Un autre contrat (jusqu’à 70 000 €) est dévolu aux relations presse au niveau national et européen.

Si vous voulez concourir !!! :
http://fr.scribd.com/doc/116822970/...

PDF - 148.8 ko
ccp—marche-de-lobbying-2-lots

Cette somme s’ajoute aux frais causés par les milliers de gardes mobiles et de CRS, aucout dude la dernière revue du conseil régional des Pays de la Loire distribué à 1,47 million d’exemplaires et autres magazines-tribunes des collectivités territoriales...


Au décollage, aucun avion ne survole la ville de Nantes.
A l’atterrissage, la fait-on survoler plus que nécessaire ?

http://www.terraeco.net/Les-avions-...

Pour éviter un survol excessif de l’agglomération, un document du service de l’information aéronautique (à lire ci-dessous) précise que pour les « Avions de tous types », « le QFU 03 (du sud vers le nord, ndlr) est obligatoire jusqu’à un vent arrière de 8 kt (l’équivalent de 8 nœuds, ou 14,8 km/h, ndlr), sauf si l’état de la piste rend son utilisation impossible ».

Dans le camp des opposants à Notre-Dame-des-Landes, le pilote Thierry Masson est persuadé qu’on lui demande de passer trop souvent par le nord (donc au-dessus de Nantes). Il a collectionné patiemment les relevés Metar – soit les données météo essentielles à une bonne navigation – de certains jours où les avions étaient appelés à se poser systématiquement ou presque face au sud. Résultat : alors que le temps était beau (ciel et visibilité bonne, soit CAVOK sur le document ci-dessous) ou légèrement nuageux (FEW) et le vent faible - entre 3 et 8 noeuds (sauf une pointe au-dessus entre 16 et 18h) - les avions ont tous atterris sur la piste 21 pendant la journée du 27 mai 2012, c’est-à-dire qu’ils ont tous survolé Nantes. Idem les 25 et 26 juin (document 2) avec un vent à 8 kt maximum. Le 4 décembre 2012, les vents relativement forts (jusqu’à 15 kt à 13h) ont faibli vers 17h. Et pourtant « la QFU 21 a été utilisée toute la journée », précise Thierry Masson en tête de son document.


Rappel !
L’aéroport de Nantes Atlantique a été élu meilleur aéroport européen en 2011, par le compagnies aériennes.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Humour ? c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 190