Une tribune pour les luttes

LE 23 MARS 2013 : Journée nationale des victimes de crimes policiers.

Manuel Valls porte plainte contre le site “Urgence notre police assassine”

Pétitions :
- Pour que l’état et la Justice reconnaissent ces crimes policiers.
- et Appel de soutien à Amal Bentounsi !

Article mis en ligne le samedi 23 mars 2013


Appel de soutien à Amal Bentounsi !

Amal Bentounsi a été convoquée le mercredi 20 février 2013 devant la police pour « diffamation envers une institution représentant l’autorité publique ». Une plainte déposée par le ministre de l’Intérieur Manuel Vals lui reproche certains contenus de son blog : http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/.

Son frère Amine Bentounsi a été tué le 21 Avril 2012 d’une balle dans le dos par un policier depuis mis en examen pour homicide volontaire.
Gyrophares allumés, une centaine de voitures de police avait alors bloqué les Champs Elysées le 26 avril 2012 pour défendre leur collègue.
Quant à Nicolas Sarkozy, il avait préconisé, en leur répondant, la nouvelle notion de « présomption de légitime défense ». Souvenons-nous que Sarkozy s’était déjà attaqué à Hamé du groupe de rap La Rumeur qui avait écrit que « (...) les rapports du Ministère de l’Intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiété ». Au bout de 8 ans de procédure l’Etat a été débouté de son action.

En s’attaquant au combat d’Amal Bentounsi pour rendre la vérité et justice à son frère assassiné, Manuel Vals ne change pas de politique par rapport à ses prédécesseurs sarkozystes.

Nous, soussigné(e)s, dénonçons cette nouvelle tentative de mettre en cause la liberté d’expression. Nous, nous déclarons solidaires d’Amal Bentounsi, exigeons le retrait de la plainte de Manuel Vals et l’abandon de toutes poursuites judiciaires éventuelles contre Amal Bentounsi.

Le 5 mars 2013

Contact, signatures, soutiens à renvoyer à : solidariteab chez free.fr


http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/

A qui le tour pour 2013 ? Qui va mourir encore entre les mains de POLICIERS MEURTRIERS, une petite idée ?
Arrêtons de subir et utilisons les mêmes armes que tout citoyens qui contestent une injustice la mobilisation en Masse, n’attendez pas d’être touché par ce genre de drame, luttons pour ne plus que cela arrive et que ces policiers soient condamnés par la justice.
Un seul mot "MOBILISATION EN MASSE" soyons acteur de nos droits et non téléspectateur.

TOUS DANS LA RUE LE 23 MARS 2013 !!!



PÉTITION A SIGNER

Pour que l’état et la Justice reconnaissent ces crimes policiers.

La peine de mort a été abolie mais pas la mise à mort.
Que vaut notre vie entre les mains de policiers ?
Quel message nous renvoie la justice ?
Est-ce que le fait de porter un uniforme donne le droit de sentir au-dessus des lois et bénéficier d’une impunité ?
"Urgence notre police assassine"

Pétition :

Au Président de la République et à la Ministre de la Justice : "URGENCE NOTRE POLICE ASSASSINE" Que ces crimes policiers soient reconnus

URGENCE NOTRE POLICE ASSASSINE".
Nous avons le devoir de dénoncer ces violences policières, meurtres et bavures commis par la police, notre gouvernement doit nous rendre des comptes pourquoi nos enfants meurent à la suite d’un contrôle d’identité" ou de courses poursuites ? pourquoi ces policiers qui sont censés nous protéger commettent des actes dégradants, humiliants, méprisants qui vont à l’encontre du code de la déontologie ? ces victimes qui pour la plupart sont rendus coupable à titre posthume par les médias et syndicats de police, nous voulons en finir avec cette omerta de la part du ministère de l’intérieur et de la justice qui visent à protéger ces policiers et bénéficient d’une justice plus que charitable, que les lois de la république Française soient applicables pour tous sans exception. Les pouvoirs publics pour qui nous avons voté doivent nous rendent des comptes et et qu’ils prennent en compte ces morts qui restent avant tous des êtres humains qui un jour se sont retrouvés entre les mains de policiers pour finir dans un cercueil.

CRIMES POLICIERS

Nous exigeons que l’état reconnaisse les crimes et les violences dont sa police se rend coupable.

Pour cela, une loi doit mettre fin à l’impunité policière : que les policiers soient jugés comme n’importe quel citoyen qui commet un crime ou des violences.
Il faut en finir avec cette omerta qui pèse sur tout ce qui concerne la police dans ce pays : ne rien dire, ne rien faire, c’est approuver.
Jusqu’à quand va-t-on continuer à accepter que nos enfants meurent à la suite d’un contrôle d’identité .
Il faut réveiller les consciences et pointer du doigt les coupables.
Réveillez-vous et rejoignez-nous pour mener ce combat. Et qu’on ne vienne pas nous parler de "communautarisme" dans ce combat, il est légitime !!!!

Collectif "urgence-notre-police-assassine"

http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/

Merci de cliquer ou copier le lien un maximum !!!
http://www.change.org/fr/p%C3%A9tit...

Bien cordialement

"Urgence notre police assassine"


Par mail :

Bonjour ,

Suite à une plainte du ministère de l’intérieur contre Amal Bentounsi, pour son site de "police assassine", Amal soeur de Amine, tué par la police en avril 2012, est convoqué au commissariat du 75013 le mercredi 20 février 2013 à 14h30.

Commissariat du 75013
122 rue du château des rentiers
75013 Paris
métro olympiade ligne 14

Un appel informel est lancé pour la soutenir par une présence devant le commissariat.

Nous pouvons, ne pas être ok avec "le titre" du site et de son collectif qui représente plusieurs familles de victimes mortes entre les mains de la police, mais je pense que cela n’enlève en rien notre principe de solidarité.

Pour ceux et celles qui soutiennent : pouvez vous faire suivre cet appel de soutien dans vos réseaux svp.

Merci pour elle, de votre solidarité !


Manuel Valls porte plainte contre le site “Urgence notre police assassine”

http://www.lesinrocks.com/2013/02/2...

par Geoffrey Le Guilcher

le 20 février 2013

Le ministre de l’Intérieur a porté plainte, le 31 janvier, pour “diffamation envers une administration” contre un site qui répertorie les bavures policières supposées ayant entrainé la mort. L’audition de la webmaster du site, dont le frère Amine Bentounsi a été tué par un policier, avait lieu ce mercredi.

Aujourd’hui, à 14h30, Amal Bentounsi répond à sa convocation pour être auditionnée “dans le cadre d’une plainte du ministre de l’Intérieur“, Manuel Valls, pour “diffamation publique envers une administration“. Son nom a été communiqué aux forces de l’ordre par l’hébergeur de son site Urgence-notre-police-assassine.fr. Le site répertorie des bavures et s’insurge contre l’impunité dont bénéficient les policiers assermentés par rapport à un citoyen lambda.

Une dame à l’accueil précise que nous nous trouvons dans une antenne de la police judiciaire (PJ). Amal Bentounsi monte.

Amal est la sœur d’Amine Bentounsi, mort le 21 avril 2012, vers 20h15, à Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis. Recherché pour s’être mis en cavale lors d’une permission de sortie de prison, Amine Bentounsi est abattu par le policier Damien S. qui assure avoir été braqué par Amine. Rapidement, l’enquête a levé des doutes sur cette version, notamment parce que le jeune homme a été tué d’une balle dans le dos. Le policier a donc été mis en examen pour “homicide involontaire”. En pleine campagne présidentielle, les syndicats de police avaient manifesté contre cette décision judiciaire. Sarkozy avait alors rebondi en proposant d’établir “une présomption de légitime défense” pour les policiers.

Dans la salle d’attente du 122 rue du château des rentiers, l’homme aux cheveux gris mi-long nous tend un tract “de son réseau” intitulé : “RÉSISTONS contre les violences policières et sécuritaires ENSEMBLE”. Autour de la machine à café, des policiers vannent un collègue sur sa procédure de divorce. Ils disparaissent ensuite derrière une porte où trône un insigne avec une caméra et des menottes dessinées, il s’agit de l’unité de surveillance et d’assistance de la direction régionale de la police judiciaire de Paris.

Quatre autres personnes, dont deux membre de la Cause du peuple, journal d’inspiration maoïste, se sont installées entre temps à nos côtés. Au bout d’une heure, Amal Bentounsi sort. Les policiers lui on signifié que le ministre de l’Intérieur portait plainte essentiellement pour une vidéo et certains propos postés sur le site. Elle a préféré prendre conseil auprès de son avocat avant d’assumer, ou non, quoi que ce soit.

“Au moins, on va parler de nous”

Contacté, le parquet de Paris a confirmé qu’une enquête préliminaire avait été ouverte concernant ce site depuis fin janvier, après une plainte pour diffamation de la place Beauvau.

Ils tendent le bâton pour se faire battre, nous dit posément Amal Bentounsi. Car ce que nous, les familles de victimes, on dénonce, c’est que ça n’intéresse personne que les victimes de bavures policières soient des jeunes issus de quartiers populaires et dont les noms sont à consonance maghrébine ou africaine. Est-ce une coïncidence depuis les années 80 ? Au moins, on va parler de nous.”

En créant ce site, Amal Bentounsi et d’autres familles souhaitaient obtenir “une prise de position du gouvernement sur le fait que des familles disent : ‘Urgence, notre police assassine’.” Pour le moment, Manuel Valls a répondu à cette interpellation en choisissant la voie judiciaire.


LISTE DES VICTIMES DE LA POLICE
STOP A L’IMPUNITÉ POLICIERE

http://www.urgence-notre-police-ass...


Nombreux articles sur le site de Mille Bâbords contre les "bavures" policières. Utilisez le moteur de recherche dans la colonne de gauche (police, mort, résistons ensemble, outrage et rebellion ...).


— -

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 680