Une tribune pour les luttes

Marseille

Le rassemblement en soutien aux 4 personnes arrêtées hier pendant la manifestation contre la traque des pauvres devant le commissariat Noaïlles s’est dipersé.

Un des arrêtés vient d’être libéré, les autres l’ont peut-être été aussi... Renseignements plus précis plus tard.
Pendant ce temps, à la Plaine, de nombreux cars de CRS encadrent le traditionnel Carnaval des Pauvres ! De l’utilité des renforcements de police de Valls ! Les bandits n’ont qu’à bien se tenir ! On ne brûlera pas MP13 en effigie !

Article mis en ligne le dimanche 17 mars 2013

Témoignage d’une manifestante

bonjour,
c’est une grosse poignée de flics venus de quelques mètres et aidés par
un, voire plusieurs baqueux (la BAC) infiltrés dans le cortège. Qui se
sont jetés sur 1 mec. Ils l’ont arraché des mains des copains. y’a eu jets
de gaz. Puis le cortège s’est
resserré. je me suis retrouvée entre le cortège et d’autres condés qui
arrivaient au pas de course. pas le temps de me retourner, le cortège
s’est éloigné et je retrouvais seule avec les flics. c’est là que j’ai vu le
copain tenu par 4-5 virulents qui lui fracassaient la tête sur un rideau de
fer à 4 reprises au moins. j’ai alors crié, j’en ai même arrêté un coup de
bâton dans sa lancée. j’étais la cible de tous les regards. c’est là 
qu’avec le copain, nos regards se sont croisés. À ce moment, j’entends une
voix féminine "mais madame....". je ne savais plus quoi faire. j’ai
ramassé casquette, lunettes et suis allée dans le 1er bar pour vider ma
vessie. quand je suis ressortie, le cortège était déjà loin et à nouveau
pourchassé.
- Quelques minutes plus tard, je croisais des copines. il y avait dispersion.
je me suis rapprochée pour voir si le copain était tjrs là . il n’y avait
déjà plus de flics, plus personne.

Ça s’est passé à la sortie du tunnel national, à l’endroit où on a reçu
quelques "petits missiles" venant du bar.
voilà ce que j’ai vu, c’était d’une extrême violence des flics encore une
fois.

Un autre témoignage

J’étais à la fin de la manif, près de la banderole, en me retournant j’ai vu je ne sais pas combien de flic qui couraient vers nous, masqués, etc., alors qu’il ne s’était rien passé au centre ville, la manif continuait et était sortie du tunnel (heureusement). Les flics savaient où ils allaient et qui ils voulaient prendre, parce qu’ils nous ont frolés avec leurs batons sans s’arrêter pour attraper des gens précis autour de la banderole. C’était vraiment très violent, j’ai vu un monsieur assez agé, qui ne pouvait plus respirer ni marcher, il avait reçu du gaz et peut-etre un coup, je n’ai pas vu, un copain l’aidait à s’éloigner. Après, les flics ont reflué et ils ont rechargé une deuxième fois. Impossible de savoir exactement qui ils avaient arretés, c’était très confus parce que très violent et très rapide.
Toute cette attaque était visiblement préparée !


Samedi 19h. Alors que la manifestation contre la traque des pauvres se déroulait sans problème (rue d’Aix, Canebière, Gare Saint Charles) , la manifestation a été chargée violemment sans sommation Bld National.
Il y a des blessés et des arrestations.

20h. Probablement trois personnes arrêtées, on ne sait pas encore où elles ont été amenées. Vu plusieurs flics se jeter sur une personne et la frapper à plusieurs avant de l’embarquer.
Plus d’infos à venir.

P.-S.

à

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1180