Une tribune pour les luttes

Après dix-neuf années en France, obtenir un droit de séjour de six mois, une victoire ?

Article mis en ligne le lundi 25 mars 2013

Monsieur R., malgache, est arrivé en France en 1994. Toute sa famille vit en France, plusieurs sont de nationalité française. Pendant dix-neuf ans, il vit à Marseille en situation irrégulière.

Il contacte Article 13 en 2010 pour régulariser sa situation. Il faudra 2 ans pour rassembler les preuves écrites de sa présence continue en France et constituer son dossier. En 2013, son dossier abouti est déposé à la préfecture avec l’assistance d’une avocate. Les preuves de sa présence sont nombreuses, mais le fait qu’elles soient en majorité d’ordre administratif (EDF, téléphone, carte d’Aide Médicale aux Étrangers, imposition, etc.) lui est reproché.

« N’aurait-il pas aussi des traces d’ordre médical, des ordonnances ? Des certificats de formation ? Des relevés d’allocation familiale ? »

Il est l’immigré idéal, pourrait-on dire avec cynisme, car il a offert sa force de travail mais n’a demandé en échange aucun des avantages du contrat social : ni prestations pour soins de santé, ni formation, ni allocations familiales.
Erreur ! Cela joue en sa défaveur, car les preuves de sa présence manquent de diversité. Monsieur R. a obtenu un récépissé de 6 mois, point.

Il est venu récemment nous remercier, et nous en étions gênés : six mois !

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Article 13 c'est aussi ...

0 | 5

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4540