Une tribune pour les luttes

Réseau Education Sans Frontières 13

Agenda et Infos

RESF dans la rue le 1er mai

Article mis en ligne le mercredi 1er mai 2013


PDF - 375.6 ko

RESF dans la rue le 1er mai

A Marseille (RDV place Sadi Carnot) et un peu partout en France, le Réseau Education Sans Frontières dans la rue le 1er mai.

Mai 2013, 1ère année du quinquennat de François Hollande.
A cette occasion, le RESF publie “La chronique de l’intolérable” qu’il tient depuis mai 2012, première mise en forme du relevé disponible en continu sur le site http://www.educationsansfrontieres.org/article43937.html.
Cet aperçu donne une ampleur du phénomène. Presque 200 enfants, presque 200 parents aussi (129 enfermés, et leurs conjoints), victimes de la politique brutale pour ses victimes et dangereuse pour toute la société que poursuit ce gouvernement en matière d’immigration. Mais Jeunes majeurs scolarisés, parents d’enfants scolarisés, familles ne sont qu’une fraction de la population que cette politique maltraite.
Pour tous, la loi doit changer et régulariser.



_______________________________________

AGENDA

 

- Lundi 29 avril à 17h :
rassemblement de soutien à la famille MEHOLLI (voir détails
ci-dessous)
à la sortie de l’école élémentaire Carraire, ZAC La
Carraire à MIRAMAS.

 

- Samedi 4 mai de 10h à 13h : réunion du RESF Marseille,
exceptionnellement au local de Solidaires 29 Bd Longchamp
13001

 

- Samedi 4 mai de 17h à 21h
 :
soirée-concert de soutien
RESF

« Marseille
2013, sans papiers, 100 cultures…sans changement ?
 »

au
l
ocal de SOLIDAIRES 29 Bd Longchamp
13001

 

VOIR AFFICHE EN PIECE
JOINTE à diffuser largement

 

 

Un an, déjà ! A
Marseille, comme p
artout en France, le RESF a décidé de « fêter » 1 an de
« changement ».

 

Expo photos, bilan de l’année écoulée
avec notamment la présentation de la Chronique de l’Intolérable du successeur de
N. Sarkozy, prises de paroles, boissons/gâteaux…

 

Concert à partir de 19h30 : Bami Village (Afrique), Chants du Maghreb, Ahamada Smis
(Comores), Le Longchamp 4 ou 5 têtes (jazz
manouche)

 

RESERVEZ VOTRE SOIREE
 !!!

Retrouver ces informations http://www.educationsansfrontieres.org/article46638.html

 

 

INFOS

 

1/ URGENT : M. MEHOLLI, père kosovar de 3 enfants vivant à Miramas, est toujours enfermé au centre de rétention de Sète. Son expulsion est prévue le 1er mai…

2/ Pétition de soutien à Madame M. et ses enfants (scolarisés à Marseille)

3/
"FRANCAIS-ES - ETRANGER-E-S Pour
une égalité des droits !",
Adresse publique aux parlementaires et aux
élus

4/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

 

 

 

1/ URGENT : M. MEHOLLI, père kosovar de 3 enfants vivant à Miramas, est toujours enfermé au centre de rétention de Sète. Son expulsion est prévue le 1er mai…

 

Faxez ou mailez au Préfet
de l’Hérault pour obtenir sa libération !

En pièce jointe se trouve une lettre du RESF de Miramas
au préfet de l’Hérault demandant la libération de M. MEHOLLI dont on peut
s’inspirer pour mailer et faxer.

Fax 04 67 61 61 62

pierre.de-bousquet@herault.pref.gouv.fr préfet

alain.rousseau chez herault.pref.gouv.fr secrétaire
général

beatrice.faddi chez herault.pref.gouv.fr directrice de la direction de la
règlementation et des libertés publiques

marie.moly chez herault.pref.gouv.fr directrice de la direction de
l’immigration et de l’intégration

 

 

Monsieur
MEHOLLI, originaire du Kosovo, a été arrêté le jeudi 4 avril à Montpellier et
enfermé en centre de rétention à Sète.

La famille
MEHOLLI vit depuis quatre ans et demi à Miramas. Les trois enfants, Kaltrina (13
ans), Diellza (10 ans) et Lorik (6 ans) sont des élèves impliqués dans leur
scolarité au collège Camus et à l’école Carraire à Miramas. Ils ont besoin de
leur père.

La famille
est appréciée dans son quartier. Madame MEHOLLI a besoin de soins qu’elle ne
trouvera pas dans un pays où elle a beaucoup souffert. Elle a besoin de son
mari.

Monsieur
MEHOLLI ne doit pas être expulsé. Nous demandons sa
libération.

 

Il
repassera lundi 29 avril devant un juge des libertés et de la détention (JLD) à
Montpellier qui peut le libérer, ou le maintenir au centre de rétention. Et dans
ce cas c’est l’expulsion...

 

Lundi 29 avril à 17h, un rassemblement de soutien est
organisé autour de sa femme et de ses enfants à la sortie de l’école élémentaire
CARRAIRE, ZAC LA CARRAIRE 13140 MIRAMAS. Soyons nombreux à témoigner notre
solidarité !

 

Comme plus de 300 personnes, signez également la pétition demandant la libération de M. MEHOLLI http://www.educationsansfrontieres.org/p2525

 

 

 

2/ Pétition de soutien à Madame M. et ses enfants
(scolarisés à Marseille)

 

Madame M., arrivée en France en 2010
avec ses deux enfants pour fuir un mari violent, s’est vu refuser sa demande de
titre de séjour étranger malade (cécité partielle, perte de motricité d’un bras,
cancer, ablation d’un rein) et a reçu une obligation à quitter le territoire
français pour le 26 octobre 2011. Suite à une requête d’annulation, madame M. 
n’est aujourd’hui ni régularisable ni expulsable…

 

Nous, soutiens de la famille de madame
M., sommes particulièrement ému-e-s par la situation catastrophique dans
laquelle se trouvent cette femme et ses enfants depuis maintenant trois ans. Le
retour de Madame M. en Algérie compromettrait gravement son avenir et celui de
ses enfants et les livrerait à la violence de leur
belle-famille.

Au regard de ces éléments, nous
demandons donc la régularisation immédiate de Madame M. et de ses
enfants.

Signez la
pétition de soutien
http://www.educationsansfrontieres.org/p2529

 

 

 

3/
"FRANCAIS-ES - ETRANGER-E-S Pour
une égalité des droits !"

Adresse publique aux parlementaires et aux
élus

4 pages téléchargeable à cette adresse
http://www.educationsansfrontieres.org/article46640.html

 

Le groupe composé de La Cimade, le
GISTI, Droits Devant !, le MRAP, RESF, Autremonde, la FASTI, la LDH Paris,
l’Union syndicale SOLIDAIRES, la CGT Paris et la FSU Paris ont ressorti un 4
pages (suite à celui de 2012), refondu, passant au crible de la circulaire Valls
les 12 mêmes cas. Pour la majorité d’entre eux, rien ne change. Pour les autres,
leur devenir est toujours suspendu à l’arbitraire
préfectoral.

 

 

 

4/ Chaque semaine, le RESF
dans

CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

Retrouvez ces chroniques sur le site du
RESF.

 

- Les chroniques RESF
dans
Charlie-Hebdo, rubrique « L’expulsé de la semaine
 »

http://www.charliehebdo.fr/news/rubrique-expulse-51

« 
Pour Clara, le préfet du 35 n’est pas un chic type » (23 avril 2013)

« 
Valls fête la Journée des droits de la femme rom » (16 avril 2013)

« 
Pas de pitié pour les vieux ! » (2 avril 2013)

 

-
Sur

le blog de RESF
sur Médiapart,

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html

« Scolarité pour tous les enfants : un jugement attendu
depuis deux ans et demi »

par
Manuel ALVAREZ
RESF95-FCPE95

PDF - 225 ko

resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65

61 rue Consolat 13001 Marseille

www.educationsansfrontieres.org

PDF - 375.6 ko
PDF - 375.6 ko
Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 235

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 495

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 900