Une tribune pour les luttes

CQFD n°109 (mars 2013)

Seins ronds, ventre plat

Article mis en ligne le mardi 30 avril 2013

La gestation pour autrui (GPA), ou plus crûment la location d’utérus, redore d’atours modernes les vieilles coutumes de l’exploitation du corps des femmes. Au XIXe siècle, les Auvergnates venant d’accoucher se précipitaient à Paris pour vendre leur lait à la progéniture des bourgeoises du 16e arrondissement. Il y avait des bureaux de placement, on tâtait la marchandise, on vaticinait que le lait auvergnat était de meilleure qualité que le lait breton.

Et alors, me dira-t-on, puisque les Auvergnates étaient libres et qu’elles le faisaient de leur plein gré ? Sans doute auraient-elles été bien chagrines d’être renvoyées dans leurs contrées misérables ! Tout comme, plus près de nous, cet employé de Bricorama venu à la télé taper du poing sur la table : « Je veux travailler le dimanche !  » Il le voulait vraiment, mais on aurait donné à cet homme l’argent du dimanche pendant la semaine, aurait-il persisté dans cet aveu effarant ? C’est aussi l’un des poncifs pour justifier la prostitution : certaines femmes le « veulent  ». Et c’est vrai, on trouvera des femmes qui tapinent sans contrainte. De même, si la GPA est légalisée, il y aura des femmes, en Slovénie, aux USA ou en France, pour louer leur ventre «  librement  ». Mais quel échec de la pensée de s’arrêter là ! Deux siècles après Marx, et tout le travail de la sociologie [1] !

L’individu est une construction sociale, et nos décisions le fruit de nos expériences passées et de nos positions respectives. Si quelqu’un dit «  je veux  », sans mettre en cause sa sincérité, faut-il oublier qu’il y a des circonstances à ce vouloir [2] ? Faut-il s’empêcher de comprendre comment cette volonté est venue à l’ouvrier, la femme, la jeune fille ? Pourquoi ce ne sont jamais les descendantes des bourgeoises du 16e arrondissement qui loueront leur ventre, mais les Auvergnates mondialisées d’aujourd’hui ? Le consentement mutuel intrinsèque à tout contrat n’efface pas les inégalités sociales entre les deux parties.

Remarquons que la GPA pousse cruellement à bout la notion de « prolétaire  » défini par l’étymologie : celui qui n’a pour toute richesse que ses enfants (proles). Transformer des utérus en force de travail est bien l’aboutissement de la misérable pensée économique : mon corps aussi est une marchandise, un capital que je peux faire fructifier. Certaines filles choisissent bien, « librement  », de devenir star du porno… C’est la crise, mon corps est tout ce qui me reste, j’en profite !

Or, si les féministes ont martelé « mon corps m’appartient  » pour avoir le droit d’avorter, elles ne disaient pas : « J’ai un corps et je l’exploite  », mais bien « Je suis un corps, personne ne peut me l’aliéner en imposant de l’extérieur ses usages ou ses fantasmes  » – par exemple en me violant, me forçant à la maternité ou à devenir un objet sexuel.

Soyons plus brutal : dans notre société de classes, il y a des corps qui peuvent acheter et des corps qui ne peuvent que se vendre. Le jour où les dominants se plairont à porter les enfants des autres autant que les dominés, nous changerons peut-être d’avis. Pour l’instant, personne, aucun couple, hétéro ou homo, même riche, amoureux, sympa, n’a le droit d’aliéner le corps d’une femme en lui imposant son «  désir d’enfant  » – notion qu’il faudrait d’ailleurs déconstruire en urgence !

Notes

[1] Sur le mythe de l’individu libre, lire Bernard Lahire, Dans les plis singuliers du social, La découverte, 2013.

[2] Analyser par exemple pourquoi le désir de maternité est plus répandu et « naturel  » chez les Françaises que chez les Allemandes, qui ne bénéficient pas outre-Rhin de crèches, allocations et autres politiques natalistes ?

http://www.cqfd-journal.org/Seins-ronds-ventre-plat

mis en ligne le 30/04/2013 -

Illustration Caroline Sury


Au sommaire du 110 CQFD n°110 (avril 2013)

http://www.cqfd-journal.org/

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

Reportages en terre indienne : Mapuche, le cycle de la reconstruction Le dossier. Au début du XIXe siècle, incapable de venir à bout de la résistance indigène, l’État chilien en formation établit le fleuve Biobío comme frontière entre le Chili et le Wallmapu, nom donné à la nation mapuche et à son territoire. Depuis, l’accord a été balayé par la politique expansionniste de Santiago et le pays mapuche a peu à peu été réduit à 5 % de sa surface originale.

La grève et le goupillon Les critères de rentabilité dans les activités de soins, mis en place par la loi Bachelot continuent à produire leurs effets : réductions de personnels et aggravations des tensions. Propriété d’un ordre religieux, un établissement d’accueil de sans-domicile craque de toute part. Loin du ciel et les pieds sur terre, la majorité des salariés a cessé le travail, pendant quelques jours.

Chorba amère « Hollande en voyage d’affaires au Maroc » titrait la presse française fin mars. Pour l’heure le business remplace les clichés éculés sur le « pays aux vacances de rêve  », mais une chose est sûre : on évitera de causer des Marocains, de leurs luttes et de la répression. En janvier 2012, CQFD interviewait Souad Guenoun, Casablancaise, membre du Mouvement du 20 février au Maroc (M20F) qu’elle avait rejoint en 2011, armée de sa caméra et de son appareil photo. CQFD revient avec elle sur un climat social marocain délétère.

Tunisie, entre kermesse altermondialiste et processus révolutionnaire Le Forum social mondial (FSM) de Tunis a concentré à lui seul l’effervescence de la révolution tunisienne alors que le marasme économique et politique s’est installé dans le pays. Malgré tout, les jeunes Tunisiens et Tunisiennes veulent croire à la continuité du processus révolutionnaire.

Puçage : les experts en campagne Contre le puçage dans l’élevage, l’agitation prend de l’ampleur. Mais les promoteurs de la grande machine à viande européenne s’activent eux aussi.

(...)

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

CQFD c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

Féminisme/genre c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 115