Une tribune pour les luttes

Action de loobying

la Santé des femmes en danger

Comité de défense de la Gynécologie médicale

Article mis en ligne le dimanche 10 avril 2005

Comme son nom l’indique cette association a été crée pour que l’on forme à nouveau des gynécologues médicaux en France et que les femmes puisse continuer à consulter librement son gynécologue.

Cette action a commencé il y a 8 ans et a dejà obtenu un diplôme spécifique pour une spécialité qui n’était plus enseignée depuis 1986.

Quand nous avons commencé l’action il y avait en France plus de 2000 gynécaux médicaux. En 2001 il en restait 1720, en absence de formation. En 2020 il en resterait 180.. mais depuis 2 ans il est formé 20 internes par an !!!

Si vous ne nous connaissez pas ou que vous souhaitez en savoir plus vous pouvez vous rendre sur le site :

www.asterise.org

Vous trouverez ci-dessous un télégramme que vous pouvez envoyer par fax ou par mail aux adresse ci-dessous. Il est urgent de montrer aux décideurs que les femmes tiennent à cette spécialité exclusivement française, spécialité que certain aimerait bien voir passer à la trappe.


FICHE TECHNIQUE

SPECIALITE UNIVERSITAIRE DE GYNECOLOGIE MEDICALE

Depuis 8 ans d’action, le Comité de Défense de la Gynécologie Médicale(CDGM) a obtenu un diplôme distinct de la gynécologie obstétrique faisant de la GM une discipline d’internat..

Cette spécialité beaucoup de femmes l’ont choisie et ont choisi de la défendre.

Pourtant aujourd’hui elle est encore menacée. Pourquoi ?

1) Il n’y a que 20 postes d’internes par an pour former les gynécologues médicaux de demain. Une enquête du CDGM a montré que pour remplacer les départs il en faudrait au minimum 120 par an.

2) La GM est la seule discipline universitaire dans laquelle il n’y pas d’enseignant nommé.

3) La GM n’est pas représentée au sein d’une section au Conseil National des universités(CNU)
LE CNU est une instance universitaire qui permet ,entre autre, la nomination d’enseignants.

Chacune des spécialités médicales ou chirurgicales est représentée dans une sous section qui compose les sections du CNU (sauf la GM).
Pas de rattachement à sous-section de CNU = pas d’enseignants = pas d’existence =pas de pérennité .

La sous-section de gynécologie obstétrique a rejeté la gynécologie médicale en 2003.
La sous-section de biologie et de médecine de la reproduction et du développement (54-05) a manifesté son désir d’accueillir la gynécologie médicale depuis plus d’un an et demi.
Un arrêté du ministre de l’Education Nationale suffirait pour modifier l’intitulé actuel de cette sous-section.

Si la gynécologie médicale retourne dans le sein de la gynécologie obstétrique elle se retrouvera dans sa position de 1986, date de la radiation de la formation universitaire en gynécologie médicale.

Par ailleurs à une question écrite du sénateur Fischer sur l’avenir de la gynécologie médicale il a été répondu, en décembre 2004, que « le domaine de compétence de cette spécialité, nouvellement créé, allait être redéfini ».

Il y a urgence à informer toutes les personnes qui ont une responsabilité dans ce dossier.

Les conseillers techniques de Monsieur le Président de la République dans les domaines de la santé et des universités,

Les conseillers techniques de Monsieur le Premier Ministre dans les domaines de la santé et des universités,

Les personnes proches des Ministres de la Santé et de l’Education Nationale.


Aujourd’hui la gynécologie obstétrique qui en 2003 avait "expulsé" la gynécologie médicale désire la reprendre .

Ce que nous ne voulons pas.

Aussi nous vous demandons une action imédiate, rapide, massive. Elle doit se dérouler avant le 25 avril 2005

Nous vous demandons d’inciter tous ceux et celles qui le peuvent et le veulent d’innonder, à titre personnel, les ministères concernés (liste ci-dessous) soit par fax, soit par mail


Le texte à envoyer


" Ne ruinez pas 8 ans d’effort qui ont permis à la Gynécologie Médicale d’avoir une filière autonome.

Inscrivez la GM dans la sous section 54-05 (biologie et médecine du développement et de la reproduction.

Signez un arreté dans ce sens.

Il s’agit de la santé de millions de femmes de tous âges dans ce pays "


Je vous remercie pour les quelques minutes que vous passerez à mailer ou faxer.

Je vous remercie pour la diffusion que vous pourrez en faire auprès de vos adhérents, parents, amies et contact.

J’espère que je vous aurais convaincus de nous aider pour que nos filles et nos petites filles puissent avoir accès à la médecine de qualité dont nous bénéficions encore aujourd’hui.

Bien sincérement

Claude Groussin

co-présidente de l’association :"la Santé des femmes en danger , Comité de défense de la Gynécologie médicale"


QUELQUES ADRESSES


- FILLON, Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, 110, rue de Grenelle, 75357 PARIS 07 SP, tél. 01.55.55.10.10
Directeur de cabinet Jean-Paul FAUGERE ;
Chef de Cabinet : Yann de la Barre de Nanteuil ;
Conseillère, Chef du Secrétariat particulier Sylvie FOURMONT : fax 01 55 55 38 17 / 01 55 55 09 81
Conseiller technique Mr P.Thibault fax : 01 40 56 40 57 philippe.thibault chez education.gouv.fr

- Premier Ministre RAFFARIN, Hôtel Matignon, 57, rue de Varenne, 75007 PARIS, tél. 01.42.75.80.00
mail premier-ministre chez premier-ministre.gouv.fr

Chef de Cabinet Anne CLERC ;
Conseiller pour l’Education Nationale, l’enseignement supérieur et la recherche Michel ROGER,
Conseillère, Chef du secrétariat particulier Aude GOUBLE : fax 01 42 75 79 46
Madame Legras conseillère pour la Santé premier ministre : fax 01 42 75 50 20 cecile.ozanne chez cab.pm.gouv.fr

- SANTE Douste-Blazy : Ministère des Solidarités,de la Santé et de la Famille 14, avenue Duquesne 75007 PARIS tel 01 40 56 60 00
Chef de cabinet Mr Griscelli ,
conseiller Monsieur Brunelle Fax 01 42 75 50 20 et le mail griscelli chez sante.gouv.fr
ministre de la santé catherine.denavarre chez sante.gouv.fr
christine.rosas chez sante.gouv.fr

Voilà deux adresses ou vous pouvez envoyez le télégramme accompagné d’un texte d’explication :
http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/premier_ministre/ecrire
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090