Une tribune pour les luttes

jeudi 4 juillet 2013

MARSEILLE

19 h

à Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001

Projection suivie d’une discussion avec le réalisateur Frédéric Vidal

La mémoire et le silence.
Portraits de femmes résistantes déportées au camp de Ravensbrück

Aime le mot dit & Mille Bâbords

Trajet #1 La mort qui crie
Marie-Jo Chombart de Lauwe, résistante et déportée en 1943 à l’âge de 20 ans, retourne sur les traces des lieux qui ont marqué sa déportation dans le camp de Ravensbrück : l’infirmerie et la chambre des enfants.

Trajet #2 La norme c’était la mort
Noëlle Vincensini raconte son engagement dans la résistance et sa déportation dans le Kommando de travail de Neubrandenbourg. En accompagnant des jeunes sur les lieux de son passé, elle défend la nécessité de transmettre son histoire et de se révolter encore aujourd’hui.

Réalisation : Frédéric Vidal
Production : Aime le mot dit

Le tournage de ces 2 films a eu lieu lors du voyage de mémoire organisé par l’Amicale de Ravensbrück du 19 au 23 avril 2012.
http://aimelemotdit.wordpress.com/ravensbruck/voyage-de-memoire/

Marie-Jo Chombart de Lauwe
Née en 1923 à Paris, Marie-Jo Chombart de Lauwe a été arrêtée à Rennes le 22 mai 1942 à l’âge de 19 ans. Partie de Romainville le 26 juillet 1943, elle a été internée à Ravensbrück (Block 32 – NN), puis à Mauthausen où elle a été libérée par la Croix-Rouge le 22 avril 1945.

Noëlle Vincensini
Née en 1927 à Piedicroce (Corse), Noëlle Vincensini a été arrêtée en avril 1944 à Montpellier à l’âge de 17 ans. Partie de Paris le 4 juillet 1944, elle a été déportée à Ravensbrück et envoyée dans le Kommando de travail de Neubrandenburg. Elle s’est évadée pendant « la marche de la mort » en mai 1945.

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

lundi 20 novembre 2017

mardi 21 novembre 2017

jeudi 23 novembre 2017

vendredi 24 novembre 2017

samedi 25 novembre 2017