Une tribune pour les luttes

Clément Méric, décédé suite à une agression de boneheads, était antispéciste et végétalien

Article mis en ligne le dimanche 23 juin 2013

Bonjour,

Je vous envoie ci-dessous l’appel qu’avait fait circuler un ami, Samuel, le 6 juin dernier, au lendemain de la mort de Clément Méric.
Les craintes de Samuel se sont hélas révélées totalement fondées, puisque lors des nombreux appels à manifester en sa mémoire et contre le fascisme il y a bel et bien eu omission délibérée et systématique de l’engagement politique de Clément Méric pour les animaux. Comme si l’engagement contre le spécisme ne faisait pas sens dans son engagement contre le fascisme, contre le rapport au monde fasciste si profondément ancré dans notre société.

Des manifestations supplémentaires de l’occultation de la question animale, qui manifestement dérange...

yves

p.s. S ur la page wikipedia nouvellement consacrée à Clément Méric, les références au végétalisme et à l’antispécisme ont aussi été gommées dernièrement.


Date : Thu, 6 Jun 2013 22:49

Subject : "Clément Méric, décédé suite à une agression de boneheads, était antispéciste et végétalien"

Bonsoir,

"Clément Méric venait de sortir d’une leucémie, était végétaliste et antispéciste (contre la consommation des animaux par les êtres humains), selon ses camarades qui ont pris la parole lors du rassemblement place Saint-Michel organisé jeudi soir."

http://www.rue89.com/2013/06/06/clement-meric-militant-antifa-radical-introverti-243063

Je ne connaissais pas Clément. Cependant j’imagine aisément que Clément, dans sa trop courte vie, aura très probablement entendu un nombre incalculable de fois - comme tou(te)s les végétarien(ne)s - les sempiternelles objections absurdes au végétarisme dont la très célèbre "Hitler était végétarien" (1).

Aujourd’hui Clément est mort, victime de la violence des fascistes. Les camarades de Clément ont rappelé son engagement contre l’homophobie, la transphobie, le sexisme, le racisme, le spécisme...

Demain, son engagement pour les animaux non-humains - insignifiant pour les uns, dérangeant pour les autres - sera probablement passé sous silence, comme souvent. Pour les personnes qui partagent cet engagement de Clément, cette "omission" fait partie de ce qu’on peut appeler la "végéphobie".

C’est à celles et ceux qui ont lutté à ses côtés de dire comment respecter la mémoire de Clément et de ses engagements. Ses camarades appellent maintenant à «  la création prochaine d’un comité de soutien pour empêcher toute récupération politique. »

>Peut-être faites-vous partie des proches de Clément Méric. Si tel est le cas et parce que l’ "oubli sélectif" est aussi une forme de récupération, merci de faire savoir comment Clément aurait pu souhaiter que l’on garde la mémoire de son engagement pour les animaux, humains ou non-humains.

Solidairement,
Samuel

1) "Quand il arriva au pouvoir, en 1933, (Hitler) interdit les sociétés végétariennes, arrêta leurs chefs et fit fermer la rédaction du principal magazine végétarien publié à Francfort. Les persécutions nazies contraignirent même les végétariens allemands (...) soit à fuir le pays, soit à se cacher. (...) Pendant la guerre, l’Allemagne nazie interdit toutes les organisations végétariennes dans les territoires occupés, alors même qu’elles auraient aidé à soulager la pénurie de nourriture en temps de guerre."
Charles Patterson, Un éternel Treblinka, éd. Calmann-Lévy, Paris, 2008, p. 189. (Informations que Patterson tient de Colin Spencer, The Heretic’s Feast, A History of Vegetarianism, Londres, Fourth Estate, 1990, pp. 308-309, qu’il référence en note de bas de page.)

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Discriminations c'est aussi ...

0 | ... | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | ... | 65

Végétariens/Végans c'est aussi ...

0 | 5