Une tribune pour les luttes

Pocès de Christine toujours insoumise au tribunal d’Arras le 19 septembre à 13h30.

Article mis en ligne le samedi 13 juillet 2013

Le jeudi 4 juillet, Christine devait être jugée au tribunal d’Arras pour violences et menaces sur matons, dégradations et refus de prise d’empreintes. (voir ici :
http://rebellyon.info/Christine-au-mitard-proces-en.html)

À sa demande, un renvoi de l’audience a été accordé pour le 19 septembre à 13h30. Délai durant lequel d’autres auditions de matons devront avoir lieu et des témoignages de certaines codétenues de Christine devraient être joints.
Ainsi le juge n’a pas voulu juger le dossier « sur le fond » mais a tout de même dû écouter le long récit de Christine récapitulant les faits ainsi que leurs contextes. Elle comparaîtra donc à nouveau au tribunal d’Arras le 19 septembre à 13h30.

Dès le vendredi 5 au soir, Christine est de nouveau placée en préventive au Quartier Disciplinaire (mitard). En régime « portes ouvertes », la gamelle est distribuée à 18h les détenues doivent réintégrer les cellules à 19h. Avec une autre codétenue, elle profite de ce laps de temps pour manger dans la cour de promenade. L’AP, ayant décidé de ne pas voir cela d’un très bon œil, leur a signifié qu’elle n’autorisait pas ces repas en « extérieur ». Depuis plusieurs jours Christine se livre alors à une petite bataille pour continuer à manger sa gamelle du soir à « l’air libre ». Elle leur demande les textes qui stipulent cette interdiction, il n’en existe pas, mais on lui rétorque qu’il n’en existe pas non plus qui autorise cette pratique... Vendredi soir, comme tous les autres soirs, Christine mangeait sa gamelle en cours de promenade, quatre matons et le dirlo sont venus la trouver pour lui poser un ultimatum : le retour en cellule ou le mitard. Elle est partie au mitard.
Lundi 7, il était déjà prévu qu’elle passe au prétoire pour être jugée sur les mêmes « incidents » qui seront jugés au pénal le 19 septembre. Pour cela elle écope de 14 jours de mitard, pour les repas dans la cours de promenade elle en prend 30. Elle y est donc jusqu’à mi-août. Ensuite, y-aura-t-il un nouveau transfert disciplinaire ou est-ce qu’ils la garderont à Bapaume, au moins jusqu’au procès du 19 septembre ? À suivre...

On peut lui écrire :
Christine RIBAILLY, écrou 5629, CD – QF – QD, 6450 BAPAUME


Lire aussi un historique sur le site de Mille Bâbords 22338

Comment on peut se retrouver durablement en prison pour "refus de pucer", LOPPSI ... et mauvaise tête....
Pour sou­te­nir Christine, mer­credi 13 févier 2013 à 13h30 au Tribunal de Grande Instance de Lyon

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Enfermement c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 65

Justice c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 165