Une tribune pour les luttes

Lettre à C. Duflot, Ministre du Logement, à Marseille mercredi 20 et jeudi 21, qui débattra le jeudi avec des lecteurs de La Provence, sélectionnés.

Jean Sicard

Article mis en ligne le samedi 17 août 2013

Madame la Ministre

A l’automne 2012, vous parliez beaucoup de réquisitions de logements vides pour des familles défavorisées. Mais la mise en œuvre traînant, je ne saurais dire où en sont aujourd’hui ces mesures, pourtant inscrites dans la loi depuis 1945.

Vous prenant au mot, au petit matin du lundi 12 novembre, environ 200 militants (dont des élus EELV d’ailleurs), ont investi une caserne de gendarmerie abandonnée au 91 bd de Plombières, dans le 3e arrondt. Pour y loger une quinzaine de familles rroms, chassées régulièrement par les autorités, et recueillies jusqu’alors, en ces temps de froidure, dans un local de la paroisse de la Belle de Mai.
Occupation tolérée par la police, admise par la Mairie qui a rebranché l’eau, et par la Préfecture qui se propose aujourd’hui de rembourser la Communauté d’Emmaüs qui a payé à l’époque groupes électrogènes, location de bennes à déchets...
Occupation qui a mobilisé des militants des mois durant, dans des réunions sur place ou en ville plus d’hebdomadaires, pour faire en sorte que le nombre des "habitants" n’explose pas, pour gérer avec les familles la situation ; pour la faire "accepter" par la population voisine
Occupation réussie puisqu’elle a permis de stabiliser ces familles, et aux enfants d’aller à l’école jusqu’aux grandes vacances. Début d’intégration donc, laquelle est le maître-mot des politiques vis-à-vis des rroms.

Et pourtant, l’état, propriétaires des lieux, après un jugement du Tribunal d’Instance de mars 2013, a fait évacuer manu militari ces rroms le 23 juillet. Expulsion en présence du Préfet de police, et de la Préfète à l’Egalité des Chances (!). Laquelle après avoir péroré sur son absence de baguette magique face aux militants et à une mère de famille expulsée déjà 10 fois avec ses 4 enfants, est partie, laissant la 30aine de personnes restants dans l’immeuble et évacuées, sur le trottoir.

Quid de la circulaire du 26 août 2012 ? Le droit de propriété l’a emporté sur toutes les conventions internationales ratifiées par la France.

Ce sont les militants qui ont accompagné ces personnes vers un square à l’entrée de l’autoroute, square où elles sont toujours presqu’un mois après. Endroit dépourvu d’eau (l’arrosage du gazon a été coupé !), d’abri...de tout.

Et cette politique de harcèlement des rroms dure depuis des années. Dans une indifférence assez généralisée. C’est à Marseille que les rroms sont les plus mal traités en France.
Pas un centime des crédits européens destinés aux populations discriminées n’a jamais été sollicité par la Préfecture et la Mairie.

Militant du Parti de Gauche, je serai jeudi 22 à son université d’été à St Martin d’Hères et ne pourrai débattre avec vous. Je le regrette beaucoup. C’est la raison pour laquelle j’ai pris la liberté de vous écrire, afin de vous exposer ce problème.


Cécile Duflot face aux lecteurs de "La Provence"

http://www.laprovence.com/actu/regi...

A l’occasion de l’université d’été d’Europe Ecologie-Les Verts, à l’université Saint-Charles à Marseille (1er), la ministre de l’Egalité, des territoires et du logement, Cécile Duflot, répondra aux questions des lecteurs de "La Provence" ce jeudi matin 22 août.

Les personnes souhaitant être sélectionnées pour cette rencontre sont invitées à transmettre leurs coordonnées (nom, prénom, âge, ville, numéro de téléphone, profession) à faceauxlecteurs chez laprovence-presse.fr

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Logement c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35

Réquisitions c'est aussi ...

0 | 5 | 10

Roms c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70