Une tribune pour les luttes

" Nos vies, vos vies valent bien plus que leurs profits et leur mépris ! "

Les grévistes de la faim de PSA Poissy ont eu gain de cause à leur 44eme jour de grève de la faim !

Article mis en ligne le jeudi 31 octobre 2013

Les gévistes au début de leur grève de la faim.

30 octobre 2013

Bonjour

à ce moment de soulagement, grande fatigue et satisfaction, je ne peux que vous écrire que cela sous forme de compte rendu perso de cette matinée ..

Ainsi oui ! une belle page d’histoire de la lutte des classes est écrite et signée ce matin par nos irréductibles amis et camardes de SUD PSA Poissy : le protocole de fin de grève sera appliqué et leur syndicat veillera très fort. Oui, ils peuvent rentrer la tête haute, la dignité renforcée et ça, c’est un gain pour TOUS ... à tel point qu’au moment émouvant et festif de lever et rangement du campement, même des vigiles et des cadres de PSA les ont félicité avec émotion, eux qui les ont vu tous les jours, ces longs 44 jours. Demain on explique tout cela aux travailleurs de PSA présents : des choses tellement évidentes et élémentaires mais non encore réelles dans cette boite, cette énorme multinationale qui écrase ses salariés : les postes stables et au niveau de leur qualification et compétence, gagnés ! Obtenue : l’enquête sous l’égide de l’inspection du travail pour évaluer l’égalité réelle des droits syndicaux que eux grévistes ont dénoncé avec preuves ne pas avoir ... Car il s’agit d’avoir la garantie que le syndicat SUD devienne pérenne et ait les moyens de se développer dans cette boite qui bafoue ces droits ! Idem pour les moyens et outils de la médecine du travail ( pas vraiment à la hauteur de son agrément ! Faut-il rappeler aucune visite aux grévistes de la faim ) pour évaluer les risques dus aux conditions de travail et psycho-sociaux, c’est acquis et à suivre de près... Et puis reconnaissance de leur souffrance par l’obtention de 3 mois de congé maladie payé à 100% si besoin et la garantie de quasiment presque aucun retrait sur salaire pour les jours ouvrés de grève ! Si ça c’est pas la preuve que leur lutte était légitime ! !
Oui le voile est vraiment levé sur la sale politique managériale d’un autre âge de PSA et ce grâce à votre ténacité, votre conviction sans faille de le faire. On peut dire "c’était peut-être impossible mais ils l’ont fait !" Le combat continue donc, bien sûr pour l’application de tout cela, contre les calomnies et le dénigrement qu’on connaît déjà, pour le développement d’un syndicat SUD combatif et indépendant qui veut les moyens de combattre tous les plans antisociaux qui déboulent sur les salariés. C’est ce qu’il faut pour que la peur change de camp et que la dignité reste au coeur, dans tous nos coeurs, grâce à vous Ahmed le ténor, Hicham le placide, Saïd le rigoureux et humoriste, Abdil le poète rappeur, Moukrim le sensible, sans oublier Houssem, et Najem... on ne vous lâche pas , on ne lâche rien sur l’essentiel et maintenant prenez soin de vous ! on y tient !!
Nos vies, vos vies valent bien plus que leurs profits et leur mépris !

Saluons encore une fois la ténacité, la détermination et le courage des grévistes de SUD PSA Poissy pendant 44 jours, soutenus par Solidaires 78 et le comité de soutien unitaire, sans oublier les médecins locaux appelés par la LDH.

F. Pour le Comité de soutien


Trente-sixième jour de grève de la faim pour des salariés de PSA Poissy, syndiqués à Sud, qui dénoncent un harcèlement syndical. Leur situation de santé se dégrade très rapidement maintenant.

A Poissy, l’état de santé des grévistes de la faim de PSA devient critique
Reportage par Cécile Maillard - Publié le 23 octobre 2013,
http://www.usinenouvelle.com/article/a-poissy-l-etat-de-sante-des-grevistes-de-la-faim-de-psa-devient-critique.N211734



Attac avec les grévistes de la faim de PSA Poissy depuis 29 jours.

Attac exprime son entière solidarité avec les sept militants syndicaux SUD de PSA Poissy qui sont en grève de la faim depuis maintenant 29 jours.

Cette action menace maintenant gravement leur santé et nous souhaitons interpeller la direction de PSA, ainsi que les pouvoirs publics afin qu’il soit donné réponse à leur demande de reconnaissance du droit syndical.

Nous rappelons que la justice a reconnu que leurs exigences étaient fondées. Il est intolérable que des hommes qui demandent justice et reconnaissance de leurs droits soient conduits à de telles extrémités, au point de risquer leur santé voire leur vie. Cette affaire ne peut que rappeler la période la plus noire de la gestion par Peugeot des relations sociales.

Ce message sera envoyé aux intéressés, à la direction de PSA, à la préfecture des Yvelines, au Ministre du Travail et diffusé dans nos réseaux pour encourager au soutien.

Attac France,
17 octobre 2013

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 990

Travail c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 120