Une tribune pour les luttes

Rebellyon

Alstom annonce « devoir » supprimer 1330 postes

Article mis en ligne le samedi 9 novembre 2013

Le siège d’Alstom, avenue André Malraux à Levallois, qu’ils n’ont qu’à vendre plutôt que de supprimer des postes, s’ils manquent d’argent comme ils osent affirmer.

http://rebellyon.info/?Alstom-annonce-devoir-supprimer

Alstom annonce aujourd’hui, mercredi 6 novembre, «  devoir  » supprimer 1330 postes en Europe.

Faut-il rappeler que ce groupe français a fait un résultat net de 720 millions d’euros en 2012-13 ? C’est à dire qu’après soustraction des charges et des impôts, il reste 720 millions d’euros dans les caisses du groupe. Pour cette année seulement.

L’année dernière le groupe avait fait un résultat de «  seulement  » 462 millions d’euros. L’année précédente 1217 millions d’euros et l’année d’avant 1109 millions d’euros.

Les pauvres ! Après une augmentation de 258 millions d’euros de leur résultat net, par rapport à l’année dernière, on sent bien qu’ils «  doivent  » supprimer 1800 emplois.

Les uti­li­sa­teurs des trams tout beaux tout nou­veaux (par exem­ple la ligne 7 Villejuif/Orly qui ouvrira le 16 novem­bre), payés par les contri­bua­bles, appré­cie­ront les licen­cie­ments à la pel­le­teuse.

Les tra­vailleurs, eux appré­cie­ront en plus la condam­na­tion en jus­tice du groupe Alstom pour une affaire d’amiante (à Lys-lez-Lannoy) qui eut pour consé­quence au moins 10 morts et 80 mala­des.

Question démê­lées judi­ciai­res, Alstom a été privé de mar­chés publics au Mexique en 2004, deux de ses filia­les ont été sanc­tion­nées en 2008 pour avoir arrosé des fonc­tion­nai­res en Italie.

Depuis 2012, la Banque mon­diale a inter­dit au groupe de répon­dre à des appels d’offres en raison de pots-de-vins versés à un minis­tre en Zambie. La jus­tice suisse a condamné l’entre­prise à une amende de 2 mil­lions.

Plus 29 mil­lions de péna­li­tés cor­res­pon­dant aux béné­fi­ces réa­li­sés grâce à « des paie­ments inap­pro­priés versés à des agents publics en Lettonie, en Malaisie et en Tunisie  ». De la cor­rup­tion pour dire plus sim­ple­ment.

Des pailles pour les finan­ces de ce groupe mul­ti­mil­liar­daire.

Faut-il rajou­ter que ces truands sont soup­çonné d’avoir cor­rompu de nom­breux res­pon­sa­bles gou­ver­ne­men­taux, en effet il a été versé 7 mil­lions d’euros en pot de vin à Slim Chiboub gendre de l’ancien dic­ta­teur de Tunisie Ben Ali, qui serait inter­venu auprès de la STEG pour faire la sourde oreille sur des défauts tech­ni­ques lors de l’exé­cu­tion des tra­vaux de la 3e tran­che de la cen­trale électrique de Radès, pour un mon­tant de 30 mil­lions d’euros.

Question cor­rup­tion l’entre­prise ne fait que confir­mer son essai, puisqu’elle a été placée sous sur­veillance dans trois pays (Tunisie mais aussi Malaisie et Lettonie) pour quatre ans par le Fonds sou­ve­rain nor­vé­gien pour risque grave de cor­rup­tion d’agents publics.

Aussi, des cas de ver­se­ments sans pres­ta­tion en contre­par­tie ont été iden­ti­fiés dans trois contrats signés entre 2000 et 2006, dans deux d’entre eux des sala­riés d’Alstom se seraient enri­chis per­son­nel­le­ment.

Pou illus­trer qu’on ne se refait pas, les filia­les Alstom Hydro et Alstom Network (Suisse) ont également été condam­nées à verser 9 mil­lions de dol­lars de com­pen­sa­tion et ont été inter­di­tes d’appel d’offre par le Banque mon­diale, pour avoir versé des pots-de-vin afin d’obte­nir un marché en Zambie en 2002. Des miet­tes pour ces voleurs en col blanc autre­ment plus dan­ge­reux que les sans culot­tes qui défi­lent aux com­pa­ru­tions immé­dia­tes.

Enfin, en Europe, le 24 jan­vier 2007, la Commission euro­péenne, repré­sen­tée par la com­mis­saire à la Concurrence Nelly Kroes, a condamné Alstom et neuf autres entre­pri­ses opé­rant dans le sec­teur des appa­reilla­ges de com­mu­ta­tion pour entente illé­gale qui viole les règles des trai­tés euro­péens. Alstom a été condam­née à verser une amende de 65 mil­lions d’euros au budget euro­péen.

Et on vous parle pas des dégâts envi­ron­ne­men­taux dont ces rapa­ces sont res­pon­sa­bles...

Ce groupe est une honte, un scan­dale per­ma­nent, avide de fric à tous prix, notam­ment au prix de la santé des tra­vailleurs, de la démo­cra­tie des pays dans les­quels il s’implante, de l’économie locale et mon­diale, de l’emploi et de l’envi­ron­ne­ment.

Alstom n’a qu’un seul avenir, la condam­na­tion judi­ciaire de ses diri­geants [1] et la dis­so­lu­tion com­plète du groupe pour lais­ser la place à des peti­tes entre­pri­ses contrô­lées par les tra­vailleurs, géné­ra­tri­ces de plus d’emplois et de plus de riches­ses pour les sala­riés et les col­lec­ti­vi­tés.

PS : faut-il pré­ci­ser qu’entre truands on s’entend bien puis­que Bouygues qui trempe lui aussi dans la cor­rup­tion, est action­naire à 30,77 % d’Alstom ? C’est fait.

Notes

[1] Notamment son PDG Patrick Kron, au salaire de 2,3 millions € (2012), ce qui en fait le 26e patron le mieux payé de France, décoré de la légion d’honneur bien évidemment

Sources Wikipédia

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Capitalisme/anticapitalisme c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 170