Une tribune pour les luttes

Réseau contre les violences policières et sécuritaires.

"Résistons ensemble" n° 125, décembre 2013

« Crimes policiers, crimes racistes, 30 ans après rien n’a changé »

Article mis en ligne le lundi 9 décembre 2013

Bonjour,
Voici en pdf, le No 125, DECEMBRE 2013, du petit journal mobile recto-verso A4
"RESISTONS ENSEMBLE" du réseau contre les violences policières et sécuritaires.
Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement, si le journal
vous plaît. Vous êtes invitEes à participer à son élaboration, à sa rédaction,
à se joindre à l’équipe de rédaction. Nous attendons vos contributions,
propositions, critiques ...

à bientôt.
L’équipe de réaction

Pour télécharger ce bulletin mis en page au format pdf :
http://resistons.lautre.net/spip.php?article532

« Crimes policiers, crimes racistes,
30 après rien n’a changé »

Le 3 décembre 1983 une manifestation de 100000 personnes arrivait à Paris sous la banderole de la «  Marche pour l’égalité et contre le racisme  ». Au départ de Lyon, ils n’étaient que quelques dizaines. Il a y 30 ans, le pouvoir, les médias ont débaptisé la marche en « marche des beurs  », Mitterrand a reçu les marcheurs, puis, entre magouilles, compromissions, découragement, le premier objectif de la marche, à savoir lutter contre les crimes racistes notamment policiers, a été enterré.
Le samedi 30 novembre dernier, ils étaient quelques milliers entre République et Bastille. Appelés par la gôche et ses alliés pour dénoncer l’extrême droite, les attaques odieuses contre la ministre Taubira. Les petites mains jaunes de SOS/PS s’agitaient de nouveau… ils visaient à enterrer une deuxième fois la Marche.

Sauf que de vrais héritiers de la marche ont gâché la fête en apparaissant derrière la banderole « Crimes policiers =crimes racistes, urgence, la police assassine  », regroupés autour des quelques familles dont les membres sont morts entre les mains de la police. Ils ont pris la tête de la manifestation. Le service d’ordre hystérique n’a pas réussi à les déloger. Leur mot d’ordre : « Crimes policiers, crimes racistes, 30 après rien n’a changé !  » a trouvé un soutien grandissant parmi les manifestants. Partis à peine plus d’une dizaine, leur cortège a, peu à peu, pris de l’ampleur. La presse à l’ordre écrivait offusquée : «  L’arrivée de la manifestation à Bastille a été perturbée par une poignée de militants antipolice, qui ont pris place sur l’estrade réservée aux organisateurs. »

Que le bras répressif du pouvoir soit dirigé par un Valls qui peut se lancer en toute impunité dans des discours racistes, notamment contre les Rroms, et que police et justice agissent de concert contre tout ce qui n’est pas blanc et/ou pauvre, habitant des quartiers populaires, que l’islamophobie policière et judiciaire officielle gagne du terrain… tout ça n’est pas un problème pour ces gens-là. On ne va pas cracher dans sa propre soupe, n’est-ce pas ?
Tout ça serait simplement dégoûtant, anecdotique si ce gouvernement raciste, et ceux qui sont solidaires avec lui, n’ouvraient pas un boulevard à l’extrême droite, y compris à ses éléments ouvertement néo-nazis. Ces derniers gardent en tête la phrase de Le Pen, le père : «  les Français préfèrent l’original à la photocopie ». Ils disent aux gens, «  voyez qu’on a raison, même la gôche désigne le même ennemi que nous : le Rrom, le basané, l’étranger, le squatter, le SDF, le sans-papier… sauf qu’eux ils bavardent, nous on va agir, on va finir le boulot  ». Les élections qui approchent risquent de les renforcer conséquemment. N’oublions pas qu’Hitler a accédé au pouvoir par les élections. C’était en 1933, il y a 80 ans.

sommaire
’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’

> « Crimes policiers, crimes racistes, 30 après rien n’a changé »

> [ R I P O S T E S dans les quartiers populaires ]

> [ C H R O N I Q U E D E L ’ A R B I T R A I R E ]
« La répression est l’unique langue pénitentiaire »
Répression des lycéens en lutte pour la régularisation des sans-papiers
À Trappes « tous les hommes sont égaux…
À Marseille la police reste toujours intouchable ?
Les Rroms ripostent
Sonja Suder est libre !
Marche pour l’égalité et contre le racisme

> [ S A N S P A P I E R S N I F R O N T I È R E S ]
Sécurité business
« Feu aux centres de rétention ! »

> [ A G I R ]
Guide à l’usage des proches de personnes incarcérées
http://paris-luttes.info/
CADECOL Caisse d’auto-défense collective
Témoins – Caisse de solidarité

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Violences policières c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 115