Une tribune pour les luttes

Droits devant !!

Campagne "Travail au noir, Travail dissimulé"

Article mis en ligne le jeudi 12 décembre 2013

TRAVAIL AU NOIR, TRAVAIL DISSIMULE,
L’ESCLAVAGE MODERNE DES SANS PAPIERS

De nombreux sans-papiers travaillent de manière déclarée et paient des cotisations sociales sans bénéficier des prestations qui y sont attachées.

DES DIZAINES DE MILLIERS DE SANS PAPIERS sont contraints au travail dissimulé (dit au "noir"), cette situation permet à bon nombre de patrons de ne pas verser de cotisations patronales et salariales à l’URSSAF.

Pour ces sans-papiers, travailler au noir n’est pas un choix, c’est une question de survie pour eux et leur famille. Ils ne sont pas des profiteurs, mais des personnes surexploitées par certains patrons sans scrupules.

Des secteurs d’activité, en manque permanent de main d’œuvre, comme la restauration, le nettoyage, le service à la personne, la sécurité, le jardinage, le bâtiment ou l’agriculture recourent régulièrement au travail dissimulé, en employant notamment des sans papiers.

LES SANS PAPIERS PAIENT LA TVA ET DECLARENT LEURS IMPOTS. ILS FONT PARTIE INTEGRANTE DE L’ECONOMIE FRANÇAISE ET NE SONT PAS DES ASSISTES. L’ETAT DOIT LES RECONNAITRE.

Cette situation met en relief l’hypocrisie de ces gouvernements, de droite comme de gauche qui refusent de prendre d’urgence les mesures nécessaires .

Pour cela, seule la régularisation globale des travailleur-e-s sans papiers peut mettre un terme à leur surexploitation et compenser en partie le déficit de l’URSSAF.

NOUS DENONÇONS

-  L’injustice que subissent sans RELACHE depuis des décennies des centaines de milliers de sans papiers,

-  La complicité et L’INDIFFERENCE du gouvernement face à cette fraude, cet esclavage moderne qui ne cesse de s’amplifier et de se banaliser en France et en Europe.

- La mise en compétition des travailleurs sans papiers avec les salariés français pour saper les droits et les acquis sociaux de tous.

-  La circulaire Valls qui écarte les sans papiers qui travaillent au noir et les critères très restrictifs à ceux qui sont déclarés

NOUS EXIGEONS


- La reconnaissance de ces travailleurs à part entière dans la dignité et l’égalité des droits.

- L’arrêt des expulsions

- La régularisation globale de tous les sans papiers par une carte de dix ans.

Rendez vous le jeudi 19 décembre à 14h devant l’URSSAF
Au 22, rue Lagny 93100 Montreuil

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 900

Travail c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 125