Une tribune pour les luttes

Rencontre-débat vendredi 13 mai à l’Odeur du temps sur

Le mythe Junger

avec Michel Vanoosthuyse

Article mis en ligne le jeudi 12 mai 2005

A propos du livre " Fascisme & littérature pure : La Fabrique d’Ernst Junger" publié par les Editions Agone.

19 h à la Librairie L’Odeur du Temps - 35, rue Pavillon 13001 Marseille
(04 91 54 81 56)

L’idée de ce livre est née de l’étonnement devant ce qui semble être devenu l’évidence d’une honorabilité politique et d’une qualité littéraire de premier plan. Celui qui défilait rue de Rivoli à la tête de sa compagnie et fréquentait le Tout-Paris des collaborateurs a
fini par être presque unanimement reconnu comme un intellectuel allemand antinazi qui aurait lucidement dénoncé "les dangers de la vision totalitaire du national-socialisme".

Il ne s’agira pas ici de relater l’histoire de la réception de Junger, mais de se demander comment et à quelle fin son image a été rendue acceptable, et ce que recouvre l’entrée d’un auteur à passé fasciste dans la littérature "pure".

Ce livre s’appuie sur des textes politiques de Junger inedits en français, parus posthume en Allemagne ("Politische Publizistik 1919-1933", Klett-Cotta, 2001).

Spécialiste de littérature allemande du XXe siècle, Michel Vanoosthuyse est professeur à
l’université Paul-Valery de Montpellier. Il a notamment écrit "Le Roman historique. Mann, Brecht, Doblin" (1996) et "Alfred Doblin. Theorie et pratique de l’oeuvre epique" (2005).

http://agone.org/fascismelitteraturepure

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | ... | 4555