Une tribune pour les luttes

Nouveautés d’Un centre ville pour tous

A Marseille, la fracture nord-sud

Article mis en ligne le mardi 14 janvier 2014

http://www.centrevillepourtous.asso.fr/

Bonjour,
Voici les nouveautés publiées sur le site Un centre ville pour tous

Brèves

Réunion du conseil d’administation de l’association, le lundi 20 janvier 2014 à 18 h 15 à la Cité des Associations, 93 Canebière, 13001 Marseille

Publié le 20 janvier 2014

Les administrateurs de l’association sont invités à participer à la réunion du CA. L’ordre du jour de la séance sera communiqué ultérieurement.

Conférence-Débat "Roms et gens du voyage dans les médias" le SAMEDI 18 Janvier à 16h00 Centre MISTRAL 11 impasse Camille Flammarion - Marseille 13001

Publié le 18 janvier 2014

A l’occasion de l’Assemblée générale de Rencontres Tsiganes
Vous êtes invité(e)s
à prendre part à une conférence - débat sur le thème :
Roms et Gens du voyage dans les médias
avec le concours de journalistes de la presse locale
Hervé Vaudoit (La Provence) - Jean-Marie Leforestier (Marsactu) Margaïd (...)

Rencontre-débat avec "l’association Barcelonaise, Raons publiques" le Jeudi 16 janvier 2014 - 18h30 - MAV PACA – Maison de l’architecture et de la ville 12 Boulevard Théodore Thurner 13006 Marseille

Publié le 16 janvier 2014

L’atelier Feuillant vous invite à Marseille dans les locaux de la Maison de l’Architecture et de la Ville à une rencontre-débat avec l’association Barcelonaise, Raons públiques, le jeudi 16 janvier à 18h30. À la lumière de l’expérience barcelonaise, venez débattre de la réalité marseillaise et des enjeux (...)

Rendez-vous d’un" centre ville pour tous " Pourquoi les bailleurs sociaux ne construisent-ils plus de logements sociaux ? " le Mercredi 15 janvier 2014 (18h-20h) Cité des Associations, 93 la Canebière, 13001 Marseille

Publié le 15 janvier 2014

Organisé par l’association "un centre ville pour tous" avec la participation de :
Jean-Pierre PARET
Ancien directeur-général de HMP et de Logirem
Alain CORMERAIS
Président d’Habitat et Humanisme Provence
Jean-Louis LAURENT
Chef de programme, syndicaliste
http://www.centrevillepourtous.asso... (...)

Lire

(...)



A Marseille, la fracture nord-sud, une menace pour toute la ville

1 janvier 2014

ARTICLE+DOCUMENTS
Des rapports montrent que les différences sociales s’aggravent.

Plusieurs études passionnantes sont venues ces dernières semaines éclairer la situation sociale de Marseille. Et confirmer que les violences de la ville ne sont pas toutes physiques. Pour résumer la situation, un rapport publié fin décembre par l’OCDE peignait la métropole marseillaise comme « l’une des plus inégalitaires de France  », ce qui risque de lui poser «  des défis considérables pour la croissance soutenable du territoire ».

Sur le même sujet

Article+documents
A Marseille, la fracture nord-sud, une menace pour toute la ville

Par Olivier Bertrand
Analyse
Marseille : le signal d’alarme des règlements de comptes

Par Olivier Bertrand
Interview
« Marseille, un territoire pour une mise en scène sécuritaire »

A Marseille, la fracture nord-sud, une menace pour toute la ville
Par Olivier Bertrand

Les différences sont en train de s’accroître et de se concentrer un peu plus territorialement. Les disparités sont nombreuses d’une ville à l’autre de l’agglomération. Dans Marseille, le Nord continue de plonger, le Sud d’être de plus en plus prospère, malgré quelques poches d’extrême pauvreté. L’immense ville semble écartelée, menacée par ces écarts qui se creusent, et risque de se déchirer si l’on ne commence pas à rééquilibrer la situation.

Pour l’instant, ce n’est pas le chemin pris. Dans un rapport publié en décembre, le Compas (Centre d’observation et de mesure des politiques d’action sociale), qui travaille pour le conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, a effectué des comparaisons des principaux indicateurs sociaux et économiques à l’échelle d’« îlots regroupés pour l’information statistique » (Iris, mis en place par l’Insee). Cela permet de mesurer avec précision les écarts. Et de confirmer qu’ils n’ont cessé de grandir depuis 1990 à Marseille. Dans le nord de la ville, les quartiers les plus marqués par les difficultés sociales sont de plus en plus nombreux. Dans le sud, les plus favorisés croissent également. Le centre reste en revanche marqué par une « disparité sociale  » plus importante, la frontière se trouvant à cet endroit.

Ilots bleus.
Cette situation extrêmement tranchée se vérifie avec tous les indicateurs. Prenons le niveau de vie. Dans le quartier Lilas-Olivier (XIIIe arrondissement, nord), 77% de la population vit sous le seuil de pauvreté. A Estrangin (dans le centre), 5% seulement. A Kalliste, copropriété extrêmement dégradée du nord de la ville, le revenu médian par unité de consommation [revenu divisant la population en deux parties : la moitié a un revenu inférieur au médian et la moitié un revenu supérieur, ndlr] était de 296 euros par mois en 2009, contre 3 374 à la Cadenelle, le quartier le plus riche de Marseille.

Et la situation s’aggrave. L’écart entre les revenus médians des quartiers les plus pauvres et ceux des plus riches est passé de 2 500 à 3 000 euros entre 2000 et 2008. Ceux des quartiers sud progressent plus vite que le revenu médian français, ceux des quartiers Nord moins vite. Cela donne, sur les cartes du Compas, les taches rouges des quartiers les plus pauvres qui se concentrent de plus en plus dans le nord de Marseille. Et les îlots bleus de la prospérité de plus en plus homogènes au sud de la ville et autour d’Aix-en-Provence ou Cassis notamment. Résultat, pointe l’OCDE, un potentiel fiscal qui varie de 1 à 5 selon les intercommunalités, et des investissements par habitants qui fluctuent de 1 à 8.

Pour le chômage, même accroissement des écarts. Le taux d’activité des 25-54 ans baisse depuis dix ans dans les quartiers les plus pauvres du nord de Marseille mais il augmente dans les plus riches du sud. Globalement, l’OCDE souligne que la métropole marseillaise a connu la deuxième plus forte croissance des villes européenne depuis douze ans - c’est une bonne nouvelle -, mais que cela cache de très fortes disparités. Ainsi, l’emploi a progressé de 35% par exemple sur le bassin d’Aix-en-Provence, de 12% seulement sur celui de Marseille-Aubagne. Dans les quartiers Nord, la zone franche urbaine a sans doute permis de contenir les dégâts, mais le taux de chômage dépasse 30%, contre 13,3% à l’échelle de la communauté urbaine. Dans le XIVe arrondissement il dépasse 50%, et même 60% dans certains quartiers.

Terreau. Les problèmes d’éducation expliquent en partie le sous-emploi. Le taux de non-diplômés parmi les plus de 15 ans ayant quitté l’école, déjà élevé à Marseille (24%), atteint 39% pour l’ensemble des quartiers Nord. Là aussi, les différences territoriales s’aggravent avec le temps. Le taux de diplômés de l’enseignement supérieur chez les plus de 15 ans progresse en effet plus vite que la moyenne nationale dans les quinze quartiers les plus riches, quasiment tous dans le sud, et moins vite que la moyenne nationale dans le nordd de la ville. Si l’on reprend la comparaison entre la Cadenelle et Kalliste, le quartier le plus riche et le plus pauvre, l’écart entre le taux de diplômés supérieurs était de 33 points en 1990, il est de 46% aujourd’hui.

A ces écarts, l’étude du Compas permet d’ajouter un élément que l’on peine d’ordinaire à mesurer : le poids de la discrimination. L’organisme a comparé les taux de « surqualification  » (les personnes diplômées du supérieur mais travaillant comme employés ou ouvriers) dans les ménages où au moins une personne est immigrée, à ceux des familles dont les parents ne sont pas immigrés. D’une ville à l’autre, on retrouve systématiquement un écart de 7 à 11 points, ceux qui comptent au moins un parent immigré étant plus touchés par le sous-emploi.

Tout cela crée un terreau, sur lequel les trafics de drogues dominent, installent une économie de débrouille, dont il devient difficile de se passer. Les territoires enclavés et très paupérisés offrent le théâtre idéal pour accueillir ces trafics, et maintiennent un vaste réservoir de main-d’œuvre à exploiter. Mais cela risque à terme de concerner toute la ville. Comme le résume Laurent Mucchielli, sociologue de la délinquance (lire interview ci-contre), « avec ces écarts de plus en élevés et concentrés, la grande pauvreté côtoie la grande richesse, et chacun a sous le nez la condition de l’autre  ». Ce qui nourrit petite et moyenne délinquances. Et menace le tissu social. A force de s’écarter les uns des autres, les territoires risquent la déchirure.

Le rapport de l’OCDE

" Pourquoi les bailleurs sociaux ne construisent-ils plus de logements sociaux ? "

12 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Le 4ème débat organisé dans le cadre des "Rendez-vous d’Un Centre Ville Pour Tous"
pour l’année 2013-2014 porte sur le thème :
" Pourquoi les bailleurs sociaux ne construisent-ils plus assez de logements sociaux ? "
A l’heure où le besoin est considérable, la production de logements sociaux est aujourd’hui dans une situation catastrophique. Regardez le déclin depuis 4 ans : alors que le Programme Local de l’Habitat annonce un objectif de 1926 logements sociaux/an sur le territoire de M.P.M. ; seuls (...)

Euroméditerranée : ils ne veulent pas "se laisser faire"

11 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le Samedi 11/01/2014 à 07H01
Un collectif tente de fédérer les habitants des Crottes sur le futur du quartier
Au petit local de la CGT, rue de Lyon (15e), ils sont quelques retraités à se presser au-dessus des plans : "Il y a encore trois ans, Euroméditerranée, ça ne nous disait rien, ça semblait très loin, à Arenc, concède Louise Cesbron, installée aux Crottes depuis 1958. On ne voyait pas le rapport avec nous, nos vies."
C’est une poignée d’étudiants en urbanisme qui, en 2010, ont joué le (...)

Pour Cécile Duflot, la création de logements 2013 s’arrêtera autour de 330.000

10 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le jeudi 9 janvier 2014
Les chiffres définitifs de la création de logements en 2013 ne seront connus qu’avec la publication des statistiques du ministère, le 31 janvier. Toutefois, dans une interview à i-Télé le 7 janvier, Cécile Duflot a annoncé que la construction de logements durant l’année dernière devrait se situer "au-delà des 300.000, au-delà même des 330.000". La ministre du Logement a estimé qu’"on construit moins, on est dans une période de crise, mais on a bien résisté". Alors que ce (...)

Dispenses de recours à un architecte : le CGEDD propose un abaissement du seuil

10 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le jeudi 9 janvier 2014
Un rapport du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) publié le 6 janvier propose un abaissement à 150 m2 de plancher du seuil de recours à un architecte. Depuis le 1er mars 2012, la surface de plancher, qui s’est substituée à la fois à la surface hors oeuvre nette (Shon) et à la surface hors oeuvre brute (Shob), est calculée à partir du nu intérieur des façades (sans l’épaisseur des murs) pour ne pas pénaliser les efforts d’isolation. De ce (...)

Immobilier : les prix ont continué à baisser en 2013

8 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

LE MONDE |06.01.2014 à 11h34• Mis à jour le 07.01.2014 à 11h06
Par Isabelle Rey-Lefebvre
Après le pic record atteint en 2011, les prix des logements ont continué à baisser lentement en 2013. C’est ce que laissent penser les chiffres publiés, lundi 6 janvier, par le réseau des 900 agences Century21. Au plan national, le prix moyen du mètre carré a fléchi de 1,8 % en un an, après un premier recul de 1,9 % en 2012. Il s’établit, pour les appartements, à 3 428 euros le mètre carré, soit son niveau de (...)

Chambre régionale des comptes : le nouveau président prend ses fonctions

8 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le Mardi 07/01/2014 à 16H10
Louis Vallernaud a été officiellement installé ce matin à la tête de la Chambre régionale des comptes Paca. Né en 1968, cet ancien élève de l’ENA a démarré sa carrière comme auditeur à la Cour des comptes en 1995. Il a par la suite présidé deux Chambre régionales des comptes, en Franche-Comté (2006-2009) et en Pays de Loire (2012-2013).
Il remplace Danièle Lamarque qui était arrivée à Marseille en 2011 et qui vient de partir pour le Luxembourg, où elle représentera la France (...)

Les priorités du préfet pour 2014

8 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le Mardi 07/01/2014 à 06H19
Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et préfet des Bouches-du-Rhône, Michel Cadot a indiqué hier lors de ses traditionnels voeux à la presse que la poursuite du processus de création des métropoles de Marseille et de Nice, la construction de logements neufs, l’emploi et la mutation économique du territoire compteraient au nombre des priorités de l’État pour l’année qui commence. Annonçant son intention de "faire vivre le partenariat avec les maires de façon plus (...)

Le viager au secours des petits retraités

7 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le Mardi 07/01/2014 à 06H19
Marseille n’échappe pas à la tendance, ce marché est appelé à se développer
Dominique est célibataire, infirmière à la retraite depuis cinq ans et propriétaire de son appartement, un T3 en excellent état situé en centre-ville et au cinquième étage d’un immeuble 1930, sans ascenseur. Sa décision est prise : pour améliorer sa retraite de 1 400 € mensuels, elle va vendre cet appartement en viager. "Je suis allée voir mon notaire, il m’a proposé un bouquet de 40 000 € et une (...)

Aires d’accueil des gens du voyage : PPL Hérisson au Sénat, PPL Le Roux à l’Assemblée...

7 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le lundi 6 janvier 2014
Alors que la proposition de loi (PPL) sur les gens du voyage initialement déposée par l’UMP Pierre Hérisson et réécrite en commission des lois est en stand-by au Sénat (voir notre article du 13 décembre), le député Bruno Le Roux et ses collègues socialistes ont déposé à leur tour, le 5 décembre, une autre proposition de loi en 9 articles "relative au statut, à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage".
L’article premier abroge la loi du 3 janvier 1969 relative à l’exercice (...)

Le prix de l’ancien continue de reculer

7 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le Mardi 07/01/2014
"La frénésie a laissé place à la raison", note le réseau Century 21 dans son bilan 2013 du marché de l’immobilier ancien dévoilé hier après-midi.
L’analyse souligne ainsi que les prix constatés avoisinent ceux enregistrés en 2010, et que le nombre de transactions réalisées dans le réseau n’a pas ralenti, principalement en raison de taux d’intérêt historiquement bas.
Au final, donc, comme l’ont confirmé d’autres analyses, le marché immobilier de l’ancien "semble flotter en (...)

Projet de loi Alur : en commission, les députés apportent de nombreuses retouches au volet urbanisme

7 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le lundi 6 janvier 2014
© B. Lefebvre / Fotolia
Outre les nouveaux changements apportés au plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi), les députés de la commission des affaires économiques sont revenus en deuxième lecture sur de nombreuses dispositions du volet urbanisme du projet de loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur)votées par le Sénat. Récapitulatif des modifications apportées au texte avant son examen en séance en deuxième lecture à l’Assemblée à partir du 14 janvier. (...)

Population : les arrondissements qui gagnent, ceux qui perdent

5 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le Samedi 04/01/2014 à 05H59
Avec 850 636 habitants, Marseille stagne depuis 5 ans malgré un taux de natalité supérieur à la moyenne nationale
Après une petite décennie de hausse, qui a permis à Marseille de passer de 798 430 habitants en 1999 à 852 395 en 2007, la stabilisation de la population observée ces dernières années se confirme. Selon les chiffres du recensement que l’Insee vient de publier, nous étions 850 636 au 1er janvier 2011. Une donnée en droite ligne de celles de 2008, 2009 et (...)

Ils luttent pour réquisitionner les logements vacants

3 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

A Marseille, des associations luttent pour l’application de la loi qui prévoit la réquisition de logements vacants. Quand la loi est appliquée, il s’agit le plus souvent de logements insalubres. Dans la cité phocéenne, on compte 60 000 mal-logés.
Par Olivia MalongoPublié le 03/01/2014 | 11:29, mis à jour le 03/01/2014 | 11:42© France 3 Provence-Alpes A Marseille, ces responsables associatifs luttent pour la réquisition de logements vacants.
Les membres de l’association "Un centre ville pour tous" (...)

La population régionale perd de son dynamisme

3 janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Publié le Jeudi 02/01/2014 à 08H57
Le dernier recensement de l’Insee confirme une tendance au tassement La population du département des Bouches-du-Rhône a un taux de croissance de 0,4% équivalent à celui de la région Paca. Cliquez ci-dessous pour agrandir la carte.
Zoomez sur l’infographie
Un petit 0,4% de croissance annuelle. C’est ce qu’affiche la région Provence-Alpes-Côte d’Azur entre 2006 et 2011 selon le dernier recensement de population effectué par l’Insee. Cet organisme national a fait le (...)

Construction : François Hollande promet une simplification des normes

1er janvier 2014, par
Centre ville Pour Tous

Le Monde.fr | 09.01.2014 à 15h59 • Mis à jour le 10.01.2014 à 11h43 | Par Catherine Rollot.
Construire plus vite et moins cher pour relancer un secteur de la construction en berne. Lors d’un déplacement à Toulouse, jeudi 9 janvier, François Hollande a promis une réduction des délais de permis de construire à 5 mois maximum et la simplification des normes. L’attribution d’un permis de construire « prend en moyenne au moins huit mois. C’est trop long. Je demande que tous les délais dérogatoires puissent (...)

Le logement social à Marseille

24 décembre 2013, par
Centre ville Pour Tous

Découvrez les réponses au questionnaire envoyé par le JDD à la ville de Marseille.
1/76.063 logements sociaux au 1er janvier 2012, soit 20%.
2/Environ 15.000 demandeurs de logements sociaux en attente. Sur un échantillon de 8.000 demandes en attente déposée à la maison du logement, le guichet de la ville, 54% émanaient du parc privé, 20% du parc hlm, et 20% de personnes sans logement (vivant chez leurs parents, dans un hébergement temporaire…)
3/4.013 logements sociaux ont été attribués en 2012 (...)

Métropole : l’épineuse question de la gestion de l’urbanisme

21 décembre 2013, par
Centre ville Pour Tous

Point d’achoppement des négociations de la future métropole, la question de l’aménagement du territoire devrait faire l’objet de discussion entre pro et anti métropole. Marylise Lebranchu, la ministre en charge du dossier espère "une sortie par le haut".
"Pour dire toute la vérité, j’avais préparé un passage du discours pour m’adresser au président des maires mais il n’est pas là", lâche Marylise Lebranchu. L’ouverture de la deuxième conférence métropolitaine ressemble à la première. À une différence près : (...)

Construction : deux nouvelles ordonnances présentées en Conseil des ministres

20 décembre 2013, par
Centre ville Pour Tous

Publié le jeudi 19 décembre 2013
Lors du dernier Conseil des ministres, en date du 18 décembre, le ministre délégué à la Ville, François Lamy, a présenté, pour le compte du ministère de l’Egalité des territoires et du Logement, deux ordonnances prises sur le fondement de la loi du 1er juillet 2013 habilitant le gouvernement à adopter des mesures de nature législative pour accélérer les projets de construction. Ces deux ordonnances viennent ainsi compléter les quatre ordonnances déjà prises en application (...)

La GUL, une assurance parmi d’autres ?

20 décembre 2013, par
Centre ville Pour Tous

Publié le lundi 16 décembre 2013
Une "garantie socle" publique, gratuite et facultative. Voilà ce que serait finalement la GUL (garantie universelle des loyers), d’après les contours dessinés par Cécile Duflot lors d’une conférence de presse, lundi 16 décembre, soit la veille de l’entrée en commission des affaires économiques du projet de loi Alur.
A l’approche de l’examen, en deuxième lecture, du projet de loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur), la GUL (garantie universelle des (...)

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Centre ville pour tous (CVPT) c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

Quartiers/banlieues c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 50