Une tribune pour les luttes

Réseau Éducation Sans Frontières 13

Agenda et infos

Article mis en ligne le dimanche 25 mai 2014

Réseau Education Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

Dimanche 25 mai 2014

AGENDA

- Mardi 3 juin à 18h : Réunion RESF ARLES à la Bourse du Travail
- Samedi 7 juin à 10h : Réunion RESF Marseille à la fac St Charles, salle CH57

10 ANS DU RESF :

- Samedi 14 juin : Présence du RESF ARLES sur le marché (stand puis pique nique)
- Jeudi 19 juin à 20h30 : projection/débat autour du film « la cour de Babel » au cinéma Renoir à Martigues. Soirée co-organisée par le RESF Ouest Etang de Berre avec le collège Eluard.
- Jeudi 26 juin à partir de 17h : Soirée « Témoignages et concert », au local de Solidaires, 29 bd Longchamp 13001 Marseille
- Mardi 1er juillet à partir de 19h : « Soirée-concert Les Bienvenus » n°6, au Parc du Prieuré à Martigues

INFOS
1/ Pétition : Régularisation de la famille LOPES-ALMEIDA ! (Marseille 13003)
2/ Projet de loi sur l’immigration : RESF décline l’invitation du ministère de l’Intérieur
3/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

1/ Régularisation de la famille LOPES-ALMEIDA !
La famille LOPES-ALMEIDA (cap-verdienne) vit en France depuis 5 ans. Malgré leurs efforts, ils n’ont toujours pas obtenu de titres de séjour. Melany est scolarisée à l’école maternelle Peyssonnel (Marseille 13003) en petite section.
Son père, qui travaillait comme maçon, a été dénoncé et expulsé pendant les vacances de printemps 2014. Cette famille, bien intégrée dont la fille est née en France, se retrouve donc séparée.
Mme Lopes-Almeida, qui travaillait elle aussi, est maintenant seule avec Melany, sans ressources. Comme seule aide, la préfecture lui a délivré une obligation à quitter le territoire…
Nous voulons qu’ils puissent se retrouver et rester en France. Pour cela, ils doivent obtenir des papiers. M. le préfet, nous vous demandons de régulariser la situation administrative de cette famille.
Signez la pétition de soutien à la famille LOPES-ALMEIDA ! http://resf.info/P2737

Autre pétition récente :
Seule avec ses trois enfants, Mme BENCEUR doit être régularisée !
Après un court séjour en France en 2006 à Limoges, Mme Souad BENCEUR (algérienne) est arrivée à Marseille en 2012. Deux de ses enfants (Khadidja, 8 ans et Baraa 7 ans) sont scolarisés à l’école Busserine (13014), le troisième (Souhayb) a 17 mois. Khadidja et Baraa sont nés en France.
En février 2014, la préfecture refuse de lui délivrer une carte de séjour et décide d’une obligation à quitter le territoire français. Mme Benceur a fait appel de cette décision. L’affaire sera jugée prochainement par le tribunal administratif.
Nous voulons que cette famille puisse rester en France, avec les mêmes droits que les autres. Pour cela, elle doit obtenir ses papiers. M. le Préfet nous vous demandons de régulariser la situation administrative de cette famille.
Signez la pétition de soutien à la famille BENCEUR ! http://resf.info/P2730

2/ Projet de loi sur l’immigration : RESF décline l’invitation du ministère de l’Intérieur
Le secrétariat de M. Sodini (responsable Immigration au ministère de l’Intérieur) a proposé un rendez-vous pour informer le Réseau Education Sans Frontières du projet de loi sur l’immigration qui sera prochainement mis en discussion à l’Assemblée nationale.
Après concertation, le RESF a décidé de décliner cette proposition.
En effet, les informations sur les deux projets de loi (droit d’asile et accès au séjour) disponibles dans la presse et sur les sites de certaines associations nous font redouter une nouvelle aggravation du sort des étrangers privés du droit au séjour.

Concernant l’asile, nous constatons que le projet vise surtout à accélérer les procédures et à faciliter l’éloignement des personnes déboutés.
Quant au projet de réforme sur l’accès au séjour, il comporte un recul majeur : c’est le juge administratif qui appréciera la légitimité de l’interpellation et de la rétention et non plus le juge de la liberté et de la détention. Il pourra aussi autoriser la préfecture à procéder à des interpellations à domicile. La création d’un titre de séjour pluriannuel pourrait constituer un progrès par rapport à la multiplicité des titres actuelle. Mais il ne sera délivré qu’au bout d’une année et ses conditions d’attribution, reposant en particulier sur des exigences de maîtrise préalable de la langue et des valeurs de la République ouvrent la porte à l’arbitraire. Un véritable accès à la régularisation des catégories qui en restent écartées, la généralisation d’un titre unique, le retour à la carte de séjour de dix ans jadis créée par François Mitterrand auraient sans doute été des gestes trop simples et trop équitables…

L’expérience de l’élaboration de la circulaire dite de régularisation exceptionnelle de novembre 2012 comme les consultations sur la réforme de l’asile ont montré ce que le ministère de l’Intérieur entend par consultation : l’écoute attentionnée des acteurs de terrain par des messieurs très bien élevés qui ne prennent ensuite quasiment rien en compte de ce qui leur a été dit. De fait, 18 mois plus tard, 90% des lycéens sans papiers avec lesquels nous sommes en relation ne sont pas régularisables, privés d’avenir, ou expulsables au terme de leur cursus de formation. Un gâchis que déplorent tous ceux qui les connaissent et qui ne contribue pas à rehausser le prestige du gouvernement.
Nous croyons d’autant moins aux capacités de dialogue de ce gouvernement qu’il nous semble percevoir une certaine duplicité dans son attitude. Comment se targuer de rompre avec "la politique du chiffre" comme le faisait M. Valls pour mieux se féliciter de ce que « le niveau total des éloignements forcés atteint son plus haut niveau depuis 2006 » et élaborer un plan destiné, à tous les échelons, à accélérer les reconduites (circulaire du 11 mars 2014).

3/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART
Retrouvez ces chroniques sur le site du RESF.

- Les chroniques RESF dans Charlie-Hebdo, rubrique « L’expulsé de la semaine »
http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique461.html
Cette semaine : « Bien crade : Un lycéen enfermé au CRA avant son CAP ! »

- Sur le blog de RESF sur Médiapart,
http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html
« LYCEENS SANS PAPIERS : LETTRE OUVERTE A M. VALLS » par Clara Dadole, élève au lycée Jean Monnet de Saint-Etienne, pour les élèves et les enseignants des comités de soutien à Fatos, Rahman et Mirush (lycée Jean Monnet et cité scolaire Mauriac Desgranges)

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ... | 495

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ... | 895