Une tribune pour les luttes

Réseau Éducation Sans Frontières 13

Agenda et infos du RESF 13

Article mis en ligne le dimanche 15 juin 2014

Réseau Education Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

Dimanche 15 juin 2014

AGENDA

- Mercredi 18 juin de 17h30 à 20h : réunion RESF Marseille, à Mille Bâbords, 61 rue Consolat 13001 Marseille

- Jeudi 19 juin de 17h30 à 18h30 : cercle du silence à Marseille, angle Cours Saint Louis Canebière, Marseille.

- Mercredi 25 juin à 15h : rassemblement devant la préfecture de plusieurs comités de soutien à des jeunes scolarisés et familles sans papiers. A la veille d’un été qui risque comme toujours de s’avérer chaud pour les élèves sans papiers et leurs parents, les enseignants, parents d’élèves et citoyens solidaires de ces familles tiennent à notifier à la préfecture qu’ils prennent ces jeunes et leurs parents sous leur protection durant les vacances. A cette occasion des centaines de pétitions seront remises aux autorités préfectorales.
Le RESF appelle à être nombreux devant la préfecture ce jour là pour soutenir les lycéens Séfo et Gayané, les écoliers Djamila et Moutalib et leur grand-mère, les familles Boyadjan, Parvanyan, Yusupov, Mme Lopes Almeida et sa fille Melany dont le père a été expulsé en mai, Mme Benceur seule avec ses 3 enfants...

10 ANS DU RESF :

- Jeudi 19 juin à 18h : projection/débat autour du film « la cour de Babel » au cinéma Renoir à Martigues. Soirée co-organisée par le RESF Ouest Etang de Berre avec le collège Eluard.

- Jeudi 26 juin à partir de 17h : Soirée « Témoignages et concert », au local de Solidaires, 29 bd Longchamp 13001 Marseille

- Mardi 1er juillet à partir de 19h : « Soirée-concert Les Bienvenus » n°6, au Parc du Prieuré à Martigues. Ouverture des portes à partir de 18h.

INFOS
1/ Bilan de la mobilisation de soutien à Séfo, élève de Terminale du lycée Victor Hugo 13003 Marseille
2/ Trois nouvelles pétitions pour des familles déboutées de leur demande d’asile (Marseille)
3/ Non au démantèlement du site de la Parette (Marseille 11ème) sans une solution pour chacun de ses habitants : expulsion programmée le 18 juin (RDV militants à 6h30)
4/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

1/ Bilan de la mobilisation de soutien à Séfo, élève de Terminale du lycée Victor Hugo 13003 Marseille

Mardi 10 juin, 150 personnes (profs, soutiens divers, mais surtout beaucoup de lycéens) ont de nouveau défilé en solidarité avec Séfo, élève de Terminale, depuis le lycée Victor Hugo (Marseille 13003) jusque la préfecture, cortège dynamique.
Une délégation a été reçue : les dossiers de demande de titre de séjour déposés par Sefo, et ses parents seront réétudiés. Si Sefo réussit son bac et si sa famille quitte le CADA où ils sont encore hébergés, alors l’issue pourrait être positive a indiqué l’adjoint au chef de cabinet du Préfet, M. Sabanis.
Même si cette pression supplémentaire mise sur les épaules de Séfo est intolérable, l’équipe enseignante du lycée est confiante dans la réussite de Sefo, qui doit pouvoir poursuivre ses études en France, avec sa famille !

Pour l’heure, continuons à faire signer la pétition de soutien à Séfo et sa famille http://resf.info/P2658

2/ Trois nouvelles pétitions pour des familles déboutées de leur demande d’asile

a) Monsieur et Madame BOYADJAN, nés en URSS, ont quitté l’Arménie en 2008 pour s’installer à Moscou. En 2012, suite à des menaces, des coups, la mise à sac de leur appartement et de nombreuses intimidations ils quittent la Russie pour venir à Marseille où réside la famille de Monsieur et où leur deuxième enfant, Alexandre, nait en 2012. Levon, l’aîné, est scolarisé à l’Ecole maternelle Parmentier (13001) et il doit entrer au CP en septembre.
En France, la famille Boyadjan pensait obtenir le statut de réfugié et le droit de vivre en toute sécurité mais la demande d’asile a été refusée. De plus, elle fait l’objet d’une procédure d’expulsion locative avec obligation de quitter avant le 26 Juin 2014, leur logement au CADA dans lequel elle avait jusqu’ici trouvé refuge.
Leur parcours en France montre une volonté d’intégration remarquable (voir pétition en ligne).
Devant le danger que représenterait leur retour dans l’un ou l’autre des deux pays, un Comité de soutien composé de parents d’élèves, d’enseignants et de citoyens vient de se constituer afin de prendre cette famille sous sa protection. Ce comité a demandé au Préfet des Bouches du Rhône, un signe humanitaire et d’accorder un titre de séjour à toute la famille.
Les Boyadjan doivent pouvoir rester en France en tout sécurité !
Signez la pétition de soutien http://resf.info/P2766

b) Régularisation de la famille PARVANYAN !
La famille PARVANYAN vit en France depuis 3 ans.
Mushegh, 5 ans, est scolarisé à l’école maternelle Belle de Mai (Marseille 13003) et Alex (2 ans) est né en France.
Suite à de nombreuses violences policières liées à leurs activités politiques en Arménie, et craignant pour la sécurité de leur fils, ils ont dû fuir et demander l’asile en France.
Mais cette demande a été refusée et la préfecture leur a délivré une obligation à quitter le territoire…
Leur retour est pourtant impossible et leur avenir se trouve en France où ils se sont bien intégrés.
Ils vivent ici, ils bossent ici, ils étudient ici… ils restent ici !
M. le préfet, nous vous demandons de régulariser la situation administrative de cette famille.
Signez la pétition de soutien à la famille PARVANYAN ! http://resf.info/P2764

c) Pour que M. et Mme YUSUPOV puissent travailler et leurs 4 enfants aller à l’école, ils doivent être régularisés. Aidons-les !
Yasmina (3 ans), Naïb (5 ans), Amirkhan (6 ½ ans) et Amina (8 ans) et leurs parents dorment dans la rue.
Cette famille a fui la Tchétchénie où elle ne se sentait plus en sécurité pour se réfugier en France en 2012. Leur demande d’asile a été refusée et ils ont été expulsés de leur logement de demandeurs d’asile.
Solidaires de ces parents et de leurs enfants qui sont maintenant bien intégrés à l’école (Amina vient de passer avec succès son DELF – Diplôme d’Etude en Langue Française), nous réclamons que le cas de cette famille soit réexaminé, d’autant plus qu’Amirkhan et Naïb souffrent d’une maladie génétique qui nécessite un suivi médical régulier à l’hôpital de la Timone.
Monsieur le Préfet, nous vous demandons de régulariser la situation administrative de cette famille pour qu’elle puisse rester en France en toute légalité.
Signez la pétition de soutien à la famille YUSUPOV ! http://resf.info/P2761

Autres pétitions récentes :

- NON à l’expulsion de Gayané Arakelyan, lycéenne marseillaise !
Nous, élèves, surveillants, enseignants et personnels du Lycée Denis Diderot à Marseille refusons l’expulsion de Gayané ARAKELYAN, élève de Terminale STMG Mercatique.
À quelques jours de passer son Bac, elle est sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français le 15 juin 2014 au plus tard.
Nous demandons l’octroi d’un titre de séjour pour que Gayané puisse poursuivre ses études en France.
Signez la pétition de soutien à Gayané ! http://resf.info/P2757

- Djamila et Moutalib doivent pouvoir grandir en France !
Djamila, Moutalib et leur grand-mère sont arrivés du Daghestan en mars 2012.
Scolarisés à l’école élémentaire Kléber (13003), les enfants sont très bien intégrés à la communauté scolaire et s’investissent dans leur travail.
Victimes d’une vendetta familiale de la part d’un clan ayant du pouvoir au Daghestan, ils étaient menacés et ont du fuir leur pays.
Leur demande d’asile a été refusée, ils sont aujourd’hui sans ressources et sont menacés d’expulsion.
La préfecture leur a délivré une obligation à quitter le territoire.
Nous voulons qu’ils restent en France et pour cela qu’ils aient des papiers.
Signez la pétition de soutien à la famille G. ! http://resf.info/P2748

- Régularisation de la famille LOPES-ALMEIDA !
La famille LOPES-ALMEIDA (cap-verdienne) vit en France depuis 5 ans.
Melany est scolarisée à l’école maternelle Peyssonnel (Marseille 13003) en petite section.
Son père, qui travaillait comme maçon, a été dénoncé et expulsé pendant les vacances de printemps 2014.
Mme Lopes-Almeida, qui travaillait elle aussi, est maintenant seule avec Melany, sans ressources…
Signez la pétition de soutien à la famille LOPES-ALMEIDA ! http://resf.info/P2737

- Seule avec ses trois enfants, Mme BENCEUR doit être régularisée !
Mme Souad BENCEUR (algérienne) est arrivée à Marseille en 2012. Deux de ses enfants (Khadidja, 8 ans et Baraa 7 ans) sont scolarisés à l’école Busserine (13014), le troisième (Souhayb) a 17 mois.
En février 2014, la préfecture refuse de lui délivrer une carte de séjour et décide d’une obligation à quitter le territoire français…
Nous voulons que cette famille puisse rester en France, avec les mêmes droits que les autres.
Signez la pétition de soutien à la famille BENCEUR ! http://resf.info/P2730

3/ Non au démantèlement du site de la Parette (Marseille 11ème) sans une solution pour chacun de ses habitants
RDV MILITANTS à 6H30 SUR PLACE LE 18 JUIN

APPEL AUX CITOYENS, aux Syndicalistes, Elus, Responsables Politiques et Associatifs,
Une fois de plus nous sommes ici à Marseille, et ailleurs en France, à la veille de nouvelles expulsions des familles Roms, de nationalités Roumaines, Bulgares, Kosovares, installées provisoirement sur des terrains délaissés, dans des bidonvilles, qui ne sont pas des lieux d’habitations décentes, privées d’eau, de sanitaires, de ramassage des ordures.
Nous apprenons l’expulsion programmée au 18 juin au matin, du site de la Parette (Marseille XIè), jetant à la rue, malgré quelques solutions envisagées, la majorité des quelque 400 femmes, hommes et enfants, confrontés à une nouvelle errance.
Au moment où l’Etat mandate la société ADOMA chargée de la résorption des bidonvilles, prenant la suite du travail engagé des mois durant par d’autres professionnels et bénévoles, ne peut-on pas imaginer plutôt un aménagement de ce site avec le concours de tous, de l’état, des collectivités territoriales, des associations et bien sûr des familles ?
JUSQU’OU LAISSERONS NOUS les familles de migrants être désignées comme boucs émissaires coupables de tout, et notamment de la crise sociale que nous vivons en France et en Europe ?
ALLONS NOUS instaurer « une politique de la race », faisant de ces personnes des êtres à part, privées de tous droits fondamentaux, droit à la dignité, droit à la vie, à l’éducation, à l’accès aux soins, à la mise à l’abri … ?
NOUS REFUSONS cette politique de l’exclusion et du rejet de ces personnes.
NOUS DEMANDONS que la circulaire du 26 août 2012 soit réellement appliquée et que des alternatives soient construites avant tout démantèlement.
NOUS EN APPELONS à la conscience de chacun pour résister aux discours haineux, racistes et xénophobes qui se propagent et se banalisent en France et en Europe, pour affirmer les principes fondateurs de notre société : Liberté, égalité, fraternité.
Signataires de ce communiqué :
CCFD Terre Solidaire, MRAP 13, LDH, Rencontres Tsiganes, Artriballes, L’école au Présent, La Pastorale des Migrants, EELV, PCF, La CIMADE, RESF 13, ENSEMBLE...

4/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART
Retrouvez ces chroniques sur le site du RESF.

- Les chroniques RESF dans Charlie-Hebdo, rubrique « L’expulsé de la semaine »
http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique461.html
Cette semaine : « Dans le Rhône, le conseil général touche le fond en entôlant les mineurs ! »

- Sur le blog de RESF sur Médiapart,
http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html
« Etranger, malade, et... rom : en Isère, ça craint ! » par Albane, Luc, Simone – RESF 38

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | ... | 450 | 455 | 460 | 465 | 470 | 475 | 480 | 485 | 490 | 495

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | ... | 475 | 480 | 485 | 490 | 495 | 500 | 505 | 510 | 515 | ... | 900