Une tribune pour les luttes

Appel du Réseau Éducation Sans Frontières 13

Des pères d’élèves enfermés, violentés, expulsés...

Rassemblement devant le centre de rétention de Marseille Samedi 14 mars à 12 heures

Article mis en ligne le jeudi 12 mars 2015

Nous étions une centaine de personnes rassemblées devant le centre de rétention, grâce au renfort des chorales venues pour le Carnaval de la Plaine, pour dénoncer les expulsions de 3 pères d’enfants scolarisés, et soutenir 2 pères encore retenus au CRA, M DJEFAFLIA et M NAZOIRI.
Etablissements scolaires des enfants (collège Longchamp, école Félix Pyat), familles, amis, habitants du quartier, militants....et chanteurs.
Prises de paroles, slogans, chants, nous nous sommes séparés à 13h30, pour permettre l’accès au CRA aux familles venues visiter les retenus.
http://www.millebabords.org/IMG/jpg/15019_041bis.jpg

Un appel à fax et mail a été lancé, pour demander la libération et la régularisation de M DJEFAFLIA et M NAZOIRI :
- M. DJEFAFLIA, algérien, a une fille au collège Longchamp 13001. Cela ne l’a pas protégé de l’expulsion en 2013, les juridictions considérant qu’il ne s’en occupait pas assez. Il est revenu en 2013, à la plus grande satisfaction de sa fille. Mais une nouvelle fois il se retrouve menacé d’expulsion, et une nouvelle fois une collégienne de 12 ans risque de perdre son père…
- M. NAZOIRI, comorien, à Marseille depuis 2004 (!), s’occupe des 2 enfants de son épouse (titulaire d’une carte de 10 ans), scolarisés à l’école Félix Pyat 13003. Il a déjà passé 43 jours au centre de rétention en décembre 2014/janvier 2015, puis 1 mois en prison à Luynes pour refus d’embarquement à l’aéroport de Marignane. Double peine : il est de nouveau au CRA pour être expulsé. 3 mois de calvaire déjà…

Demandez la libération de M. DJEFAFLIA et de M NAZOIRI en écrivant à la Préfecture des Bouches du Rhône :
Préfet michel.cadot chez bouches-du-rhone.pref.gouv.fr
Directeur de cabinet du préfet : vincent.berton chez bouches-du-rhone.gouv.fr
Secrétaire général : louis.laugier chez bouches-du-rhone.gouv.fr

Et là où les décisions se prennent
Ministère de l’Intérieur :
Téléphone : 01 49 27 49 27 (standard, demander le Cabinet du Ministre)
Fax : 01 40 07 13 90 (Directeur de Cabinet)
E-mail : bernard.cazeneuve chez interieur.gouv.fr
Secrétaire général : michel.lalande chez interieur.gouv.fr
Directeur de cabinet : pierre-antoine.molina chez interieur.gouv.fr
Chef de cabinet : gabriel.kunde chez interieur.gouv.fr et sec.chefcab chez interieur.gouv.fr
Conseiller Immigration : raphael.sodini chez interieur.gouv.fr

Services du Premier Ministre :
Téléphone : 01 42 75 80 00
Premier ministre : premier-ministre chez pm.gouv.fr
Chef de cabinet :
sebastien.gros chez pm.gouv.fr
Cheffe de cabinet adjointe : stephanie.bes chez pm.gouv.fr

Présidence de la République :
Secrétaire général : jean-pierre.jouyet chez elysee.fr
Directrice de cabinet : sylvie.hubac chez elysee.fr


Les vacances scolaires d’hiver ont vu plusieurs pères d’élèves arrêtés et placés au centre de rétention de Marseille.

Trois expulsions, non sans violences policières, ont déjà eu lieu lundi 9 mars par avion, et mardi 10 par bateau, vers l’Algérie, après plusieurs tentatives.

Trois hommes (M. HADEF, M. LARAICHE, M BOUROUIS), présents en France depuis plusieurs années, pères de jeunes enfants scolarisés ou futurs pères, s’occupant des enfants de leurs compagnes. Expulsés !

Deux autres pères d’élèves sont encore au centre de rétention :

- M. DJEFAFLIA, algérien, a une fille au collège Longchamp 13001. Cela ne l’a pas protégé de l’expulsion en 2013, les juridictions considérant qu’il ne s’en occupait pas assez. Il est revenu en 2013, à la plus grande satisfaction de sa fille. Mais une nouvelle fois il se retrouve menacé d’expulsion, et une nouvelle fois une collégienne de 12 ans risque de perdre son père…

- M. NAZOIRI, comorien, à Marseille depuis 2004 (!), s’occupe des 2 enfants de son épouse (titulaire d’une carte de 10 ans), scolarisés à l’école Félix Pyat 13003. Il a déjà passé 43 jours au centre de rétention en décembre 2014/janvier 2015, puis 1 mois en prison à Luynes pour refus d’embarquement à l’aéroport de Marignane. Double peine : il est de nouveau au CRA pour être expulsé. 3 mois de calvaire déjà…

Voilà la situation révoltante mais malheureusement régulière du centre de rétention à Marseille, des vies de famille démantelées, l’équilibre d’enfants mis à rude épreuve… La jeunesse, priorité du quinquennat !

Parallèlement, la préfecture, si prompte à délivrer des obligations à quitter le territoire, n’a pas donné suite à l’audience du 11 février sur les divers dossiers portés par le RESF et nombre d’établissements scolaires.

C’est le fruit d’une politique délibérée envers les étrangers, et nous ne l’acceptons pas !

Le RESF 13, avec les établissements scolaires des enfants de M. DJEFAFLIA et M. NAZOIRI, appelle à un pique-nique de colère samedi 14 mars à 12h devant le centre de rétention (Bd des Peintures 13014, métro Bougainville).

Afin que les familles puissent rendre visite aux retenus à partir de 14h, le rassemblement prendra fin à 13h30.

Faites passer l’info, venez nombreux avec de quoi pique-niquer, ensemble !

Réseau Éducation Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | ... | 860 | 865 | 870 | 875 | 880 | 885 | 890 | 895 | 900 | 905