Une tribune pour les luttes

Compte-rendu et photos de la manifestation du samedi 10 octobre 2015 à Marseille

Non à la politique de guerre et de terreur de l’Etat Turc !

Article mis en ligne le dimanche 11 octobre 2015

Suite aux explosions lors du meeting pour la paix à Ankara faisant plus de 97 morts et des centaines de blessés, des rassemblement et manifestations étaient appelées dans un plusieurs villes en France et du monde samedi 10 octobre 2015.

À Marseille, c’est plus de 1 000 personnes qui ont marché du haut de la Canebière, les Réformés jusqu’au Vieux-Port, notamment aux chants de : « Turquie / Erdogan Assassin ! », « Nous sommes tous PKK ! », pour dénoncer les attentats d’Ankara et plus largement la répression et les massacres contre le peuple Kurde, les progressistes et tous les opposants au régime d’Erdogan en Turquie, mais aussi pour demander la libération de leur leader Ocalan ainsi que la libération de tous les prisonniers politiques, comme le soulignait une banderole.

Cet événement survient à deux semaines des élections anticipées qui auront lieu le 1er novembre.
Rappelant l’attentat organisé la veille des élections du 7 juin, lors du meeting du HDP à Diyarbakir qui avait fait 6 morts et une centaine de blessés ou encore celui du centre culturel d’Amara qui avait ciblé les jeunes socialistes du SGDF, les progressistes et autre militants politiques, faisant 33 victimes et des centaines de blessés le 20 juillet 2015 à Suruc.

Paradoxalement, trois jours de deuil national ont été lancé par le gouvernement d’Erdogan outré par cette attaque alors que ce même gouvernement bombarde les positions du PKK, réprime les kurdes quotidiennement ainsi que tout opposant au régime, des centaines de personnes sont notamment emprisonnées à l’heure actuelle en Turquie.

« Le président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan a dénoncé une "attaque haineuse contre notre unité et la paix de notre pays" et promis "la réponse la plus forte" contre ses auteurs.
Son Premier ministre a lui affirmé détenir de "fortes preuves" que l’attentat avait été commis par deux kamikazes qui se sont fait exploser au milieu de la foule. Il a annoncé trois jours de deuil national. »

(source :http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/bouches-du-rhone/marseille/rassemblement-solidaire-marseille-apres-les-attentats-ankara-en-turquie-827157.html)

Continuons de dénoncer ce qu’il se passe en Turquie, le soutien que peut apporter l’État français à l’État Turc et de trouver des moyens de pression sur ces deux derniers.

La semaine prochaine trois journées de solidarité avec le Kurdistan vont avoir lieux les 16, 17 et 18 octobre, un rassemblement est organisé à Marseille, voir l’appel ici http://www.millebabords.org/spip.php?article28352


APPEL À LA MANIFESTATION SAMEDI 10 OCTOBRE À 18H EN HAUT DE LA CANEBIERE
Rassemblement et manifestation

Pour demander la libération d’Ocalan et suite aux attentats à Ankara, contre le terrorisme d’Etat en Turquie

Deux explosions ont fait aujourd’hui samedi au moins 86 morts et 186 blessés dans un meeting pour la paix au Kurdistan à l’appel de plusieurs syndicats et partis politiques de gauche dont le Parti démocratique des peuples (HDP) dont le cortège a été particulièrement visé..

(Départ Haut de la Canebière, Métro Réformés – Arrivée Vieux Port)

Le 9 octobre 1998, Abdullah ÖCALAN, Leader du mouvement de libération kurde, quittait le Moyen-Orient pour l’Europe, afin d’y chercher une solution politique au conflit opposant le mouvement kurde à l’État de Turquie. Cependant, aucun État européen n’accepta de le recevoir, et, à l’issue d’un complot international, il fut illégalement livré à la Turquie. Ainsi, depuis dix-sept ans, les kurdes se rassemblent chaque année en octobre pour dénoncer ce complot ainsi que les politiques répressives exercées à leur encontre, avec la complicité de l’Europe et des États-Unis.

Aujourd’hui, faute de volonté des États du Moyen-Orient et des puissances internationales de résoudre la question kurde, le conflit est au même point qu’il y a dix-sept ans.

ET AUSSI

Double attentat meurtrier dans un meeting pour la paix à Ankara.

Deux grandes explosions sont survenues ce matin, dans un meeting pour la paix organisé à Ankara par plusieurs syndicats et chambres de métiers.

Ce double attentat qui aurait visé en particulier le cortège du HDP (Parti démocratique des Peuples) a été commis au moment où les manifestants commençaient à se rassembler. Les premières informations font état d’au moins 40 morts et 50 blessés.

Cet attentat survient au lendemain de la trêve unilatérale décrétée par le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan).
Le Coprésident du HDP, Selahattin Demirtas, a déclaré que cet « attentat lâche » était dirigé contre les efforts de paix et visait à terroriser la population et la soumettre. Il a ajouté que derrière cet attentat, se trouvaient des forces guidées par une logique étatique mafieuse.

Les députés du HDP ont par ailleurs dénoncé l’attitude de la police turque qui a fait usage de gaz lacrymogène contre les manifestants juste après l’attentat et qui a entravé le passage des ambulances. « Il veulent augmenter le nombre de morts », a déclaré Selahattin Demirtas.

Les peuples de Turquie ne se laisseront pas intimider par ces agressions contre ceux qui luttent pour la paix !

A bas la guerre sale et le terrorisme d’Etat en Turquie !

CENTRE COMMUNAUTE DEMOCRATIQUE KURDE DE MARSEILLE
CENTRE DES FEMMES KURDES ARIN MIRXAN

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

4 Messages

  • Le 11 octobre 2015 à 11:39, par Christiane

    Pour une fois la presse rend compte d’une des nombreuses manifestations de Marseille protestant contre les exactions du gouvernement turc contre les kurdes ou parlant de la résistance et de la construction d’une nouvelle société multiculturelle et féminisée au Rojava dans la région kurde de Syrie.
    La manifestation d’hier samedi 10 octobre en réponse au monstrueux attentat d’Ankara était particulièrement nombreuse et résolue, les discours convaincants, l’ampleur des attaques contre la gauche turque regroupée autour du HDP le justifiant amplement. N’oublions pas que c’est une véritable guerre que mène actuellement la police militarisée d’Erdogan contre les Kurdes et les démocrates turcs.

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/bouches-du-rhone/marseille/rassemblement-solidaire-marseille-apres-les-attentats-ankara-en-turquie-827157.html

    Rassemblement solidaire à Marseille après un attentat à Ankara en Turquie

    Plusieurs centaines de personnes ont descendu La Canebière ce samedi en fin de journée pour rendre hommage aux victimes de l’attentat survenu le matin-même près de la gare d’Ankara en Turquie lors d’un rassemblement pour la paix organisé par l’opposition.
    ...
    A Paris, Strasbourg, Bordeaux ou encore Marseille... de nombreux manifestants, pour la plupart kurdes, sont descendus dans la rue, criant notamment leur colère contre l’actuel gouvernement turc qu’ils jugent responsable de cette double explosion.

    Samedi en fin de journée, plusieurs centaines de personnes avaient répondu à l’appel du Centre démocratique des Kurdes à Marseille pour un rassemblement. Parti des Réformés, le cortège a ensuite rejoint le Vieux-Port , scandant "Erdogan assassin".

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2015 à 15:07, par Christiane

      A l’appel des mouvements qui avaient convoqué la "marche pour la paix" de samedi, plusieurs milliers de personnes se sont retrouvées dimanche matin sur une place d’Ankara proche du site de l’attentat interdit.
      "Erdogan meurtrier", "l’Etat rendra des comptes", ont scandé les manifestants dans une ambiance encore tendue par la présence d’imposants effectifs policiers.
      "Nos cœurs saignent (...) mais nous n’allons pas agir par esprit de vengeance ou de haine", a lancé Selahattin Demirtas, chef de file du principal parti prokurde du pays, le Parti démocratique des peuples (HDP).
      M. Demirtas a réaffirmé à la tribune le bilan de 128 morts et au moins 507 blessés.

      Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2015 à 19:41, par Christiane

      "Erdogan assassin" scandait à juste titre la foule dans les multiples manifestations d’après l’attentat.
      Les autorités gouvernementales «  n’ont jamais été capables de trouver les coupables des attaques de Diyarbakir, de Suruc, tout comme (elles) ne vont jamais identifier les responsables de l’explosion d’Ankara. L’État peut être au courant du moindre battement d’aile d’un oiseau. C’est la ville la plus sécurisée du pays. Il n’y a de puissance mystérieuse derrière cet attentat, ils nous envoient plutôt un message : ‘‘Nous pouvons vous tuer en plein jour, en plein centre d’Ankara, nous pouvons tuer quiconque se lève contre nous, et camoufler cette opération’’ », a répliqué Selahattin Demirtas, codirigeant du HDP à ceux qui refusent de voir les vrais responsables.
      De plus, dès les minutes qui ont suivi l’attentat, comme à celui de Dyarbakir où j’étais présente, les policiers ont entravé l’évacuation des blessés et l’arrivée des ambulances avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau.

      Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2015 à 21:23, par Christiane

      A défaut d’articles dans la presse régionale des photos des manifestations françaises dont Marseille sur le Figaro !!!
      http://www.lefigaro.fr/international/2015/10/10/01003-20151010ARTFIG00164-plusieurs-rassemblement-en-france-et-a-l-etranger-apres-l-attentat-a-ankara.php

      Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 355

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 235