Une tribune pour les luttes

samedi 21 novembre 2015

MARSEILLE

17 h 30

Kiosque de la Canebière (Réformés)

Marche de solidarité avec les migrants

Soutien Migrants 13

L’Europe se retrouve à un moment charnière de son histoire : l’énorme vague de migration qui l’investit est le produit de sa politique néocoloniale et prédatrice aux quatre coins du monde. Il s’agit d’une politique de guerre. Après les attentats de Paris, maintenant qu’on est directement confrontés aux conséquences, l’État français assume, enfin, d’être en guerre. La réponse est militaire et sécuritaire : on renforce les bombardements en Syrie, on ferme les frontières, on limite les libertés de nous tous par le biais de l’état d’urgence. Diabolisation de la migration, création de l’ennemi extérieur et militarisation des territoires servent, encore un fois, à méconnaitre le mal-être social qui augmente dans nos villes et les responsabilités européennes en termes de politique extérieure et économique.

JPEG - 102.4 ko

Les frontières se font de plus en plus meurtrières dans la méditerranée, dans les plaines d’Europe de l’est, comme elles se multiplient chaque jour dans nos rues, gares, centres de rétention (CRA). Every cop is a border n’a jamais été aussi vrai : en même temps, les frontières n’ont jamais été autant franchies et bravées.
Les politiques migratoire de l’UE tuent, mais elles échouent dans la tentative de réaffirmer des barrages : le mouvement incontrôlable et têtu des personnes fait exploser la distinction entre « nord » et « sud », tandis que les révoltes collectives se font entendre dans les centres de rétention ainsi que dans les lieux où la solidarité active et l’accueil autogéré se mettent en place.

En écho à l’expérience de cet été du campement « No Border » à la frontière franco-italienne de Vintimille, à Marseille aussi un vaste réseau de solidarité directe s’est développé pour faire face aux problèmes d’accueil et aux politiques discriminatoires. Le « Manba » (« source » en soudanais), espace de luttes et de partage quotidien, lieu occupé depuis septembre, en a été la manifestation concrète, malgré la prompte volonté d’expulsion par les autorités.
La plupart des personnes migrantes qui passe à travers ce lieu ne sont pas des « bons réfugiés » selon les institutions, ce qui les condamne à l’invisibilité, pendant que les CRA se remplissent et les expulsions s’accélèrent. Au CRA du Canet, une centaine de personnes sont actuellement enfermés. Et l’État arrête et de déporte sans cesse, par groupe de cinquante, des migrants de Calais vers les CRAs, les centres de transit ou de "répit". Tous ces dispositifs ne servent qu’à épuiser et trier les réfugiés pour organiser les expulsions massives.

Face à cette guerre de basse intensité livrée par les états policiers, nous nous organisons pour faire vivre la liberté de circulation et d’installation : assistance juridique, hébergement d’urgence ou de longue durée, appui au transit vers d’autres destinations européennes, cours de langue, aide financière, accès aux soins, accueil de mineurs, scandaleusement laissés à la rue sans protection, pression sur les centres de rétention, actions contre les expulsions.

Les migrants qui arrivent en Europe fuient la même violence qui a frappé à Paris. Le fait de les rencontrer et de lutter avec eux est notre chance pour se défaire d’une vision nationaliste et intégriste qui a déjà fait beaucoup de morts.

Les frontières tuent, abattons les ! Rejoins-nous !

Contre les frontières et l’enfermement, aucun être humain n’est illégal !
Non à la distinction entre réfugiés et « migrant économique », bienvenu à tou-te-s les migran-te-s, avec ou sans papiers : la solidarité est notre arme !

Liberté de circulation pour tou-te-s

Source ici

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

jeudi 21 novembre 2019

vendredi 22 novembre 2019

samedi 23 novembre 2019

lundi 25 novembre 2019

mardi 26 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

jeudi 28 novembre 2019

vendredi 29 novembre 2019

samedi 30 novembre 2019

mercredi 4 décembre 2019

mardi 10 décembre 2019

jeudi 12 décembre 2019

vendredi 13 décembre 2019