Une tribune pour les luttes

10/01/16 Communiqué du Copain 44 suite à la journée de samedi 9/01/2016

ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Hollande ! Non aux expulsions !

Article mis en ligne le dimanche 10 janvier 2016

Hier, nous avons réussi un magnifique rassemblement sur le périphérique Nantais.
C’est grâce à la cohésion et la solidarité de l’ensemble des composantes de la lutte.
Réussir à rassembler plus de 20 000 personnes et plus de 450 tracteurs en à peine 10 jours, en plein état d’urgence, est la démonstration de la très grande mobilisation et de la détermination de tous les opposants au projet d’aéroport. 40 villes, partout en France, ont organisé des événements de soutien à notre action.
Hier, à 16h30, pas de réponse, malgré l’importance de la mobilisation spontanée.

Nous Copain avons donc décidé de garder 120 tracteurs pour bloquer le pont.

Dans une ambiance calme et festive, les 140 paysans, aidés de près 500 personnes venues les soutenir, ont installé le campement, toujours dans l’attente d’une communication de Mr Hollande en réponse à notre requête, soit : l’abandon immédiat de la procédure en référé d’expulsion contre les habitants et paysans « historiques » de la Zad de Notre Dame des landes, et la garantie, claire et sans ambiguïté, conformément à ses engagements, qu’il n’y aura aucune expulsion de la zad avant l’aboutissement total de tous les recours.

La seule réponse que nous ayons eu du gouvernement, à ce jour, c’est de nous envoyer un énorme dispositif antiémeute : une foule de gardes mobiles équipés jusqu’aux dents, des camions antiémeute à lance à eau, un bataillon de grosses dépanneuses poids lourds et des ambulances.

Après nous avoir pris en tenailles sur les deux côtés du périphérique, positionnés à quelques dizaines de mètres de nos tracteurs, il nous a été ordonné de partir en ces termes : « Vous avez 10 minutes pour vous décider, soit vous partez, soit vous restez et il y aura de la casse et des blessés des deux côtés. » La présence des ambulances ne laisse aucun doute sur les intentions prédéterminées d’une recherche de l’affrontement.

Il a été collectivement décidé de quitter les lieux, nous avons commencé à démonter le campement et à mettre les tracteurs en ordre de départ.

C’est alors, que les forces de l’ordre, sans doute inquiètes qu’il n’ y ait pas les affrontements attendus, ont alors déclenché un tir nourri de plusieurs centaines de grenades lacrymogènes et de canons à eau.
Malgré ce déclenchement de violence inouï et sous la pression des gardes mobiles qui avançaient, nous avons terminé les manœuvres de démontage.

Nous avons évacué le pont, sans affrontement, sans casse, sans blessé et sans arrestation, comme nous le souhaitions : c’est une réussite.
Aujourd’hui, dimanche 10 janvier, toujours pas de réponse de l’Elysée à notre requête.

Nous, paysans de Copain avons donc décidé de continuer le blocage.

Tous les comités de soutien et tous les opposants au projet d’aéroport sont invités à se tenir prêts à venir se joindre à l’action de Copain, dès demain, surveillez les réseaux.


Nous ne voulons pas de procès le 13 janvier ni d’expulsions sur la Zad.

Copain 44

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

5 Messages

  • Le 11 janvier 2016 à 08:12, par Christiane

    Appel général à opérations escargot mardi 12 janvier à 7h30 à Nantes et partout

    Ce dimanche soir, malgré la mobilisation massive d’hier nous n’avons toujours pas de garantie que l’État renonce à toute procédure d’expulsion jusqu’à ce que tous les recours soient menés à leur fin. Des paysans et habitants de la zad sont toujours menacés d’expulsion immédiate, d’astreintes financières exorbitantes et de saisie de leurs biens et cheptels. Ceux-ci passent toujours en procès mercredi 13 janvier. L’heure tourne. Puisque le gouvernement reste sourd face à la contestation populaire, nous n’avons d’autres choix que de poursuivre des actions de blocage.

    Suite à l’assemblée du mouvement du 10 janvier, nous lançons, entre autres, un appel à opérations escargot mardi 12 janvier à 7h30 pile sur le périphérique de Nantes et partout ailleurs. Il s’agit d’une grande action diffuse et participative à laquelle toutes les personnes solidaires et comités de soutien peuvent très facilement se joindre en s’organisant par petits groupes de voitures.

    Mode d’emploi suggéré à tou-te-s les participant-e-s :
    - se regrouper par 4 à 6 voitures (ou plus)
    - s’insérer sur la rocade un peu auparavant l’action, par l’entrée de leur choix
    - se positionner côte à côte afin d’occuper l’ensemble des voies (y compris la bande d’arrêt d’urgence) et commencer à ralentir progressivement à 7H30
    - klaxonner pour protester face à la surdité du pouvoir et pour montrer notre participation à cette action
    - rester souples en cas d’automobilistes ou de policiers mécontents. Avançons lentement mais sûrement !

    Un mot d’ordre commun à rendre visible à l’occasion de cette action et partout où vous le pouvez dans les jours qui viennent :

    "NDDL : ni procès, ni expulsions"

    Nous appelons les personnes solidaires et comités et soutien qui le souhaitent partout en France (voire au-delà) à mettre en oeuvre cette action dans d’autres villes simultanément ou à organiser d’autres formes d’actions de soutien et de blocage solidaires d’ici le 13 janvier.

    Suite à l’expulsion de la centaine de tracteurs restés sur le pont de Cheviré hier soir, COPAIN 44 annonce de son côté que les paysans poursuivront des actions de blocage. Ils invitent tous les comités de soutien et opposant-e-s au projet d’aéroport à se tenir prêts à venir se joindre à leurs actions. Surveillez les réseaux !

    Un rassemblement appelé par l’ACIPA aura lieu devant le tribunal le mercredi 13 janvier à 10h30 lors de l’audience prévue.

    La mobilisation se poursuivra jusqu’à ce que nous soyons entendu-e-s.

    Il n’y aura pas d’aéroport à Notre-Dame-Des-Landes.

    La commission escargot de l’assemblée extraordinaire du dimanche 10 janvier 2016*

    *(assemblée annoncée à 4h du matin au retour du pont de Cheviré et à laquelle ont participé environ 300 personnes, fourbues mais plus déterminées que jamais).

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier 2016 à 17:04, par

      12 janvier 2016

      Hollande ! Non aux expulsions !
      Copain 44 continue le blocage

      A 15h00, aucune nouvelles du gouvernement, nous continuons le blocage.

      Plus de 140 tracteurs mènent les actions en Loire Atlantique et Vendée.

      Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 16:01, par Christiane

    Communiqué de presse de COPAIN 44 :

    Hollande ! Non aux expulsions !

    Copain 44 continue le blocage
    en attendant la réponse de Mr Hollande


    Actions en cours à 14h40 :

    - Pays de Retz : Blocage sur la D751 à Port Saint Père

    - Vignoble : Blocage D 137 entre Aigrefeuile et périphérique (Viais)

    - Nord Est : Escargot entre Joué sur Erdre et Nort sur Erdre
    point presse devant la gare de Nort

    - Nord Ouest : Blocage du pont du canal à Blain

    - Ouest : Blocage rond point de la mouère à Savenay

    Copain 44

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 13:48, par

    Communication du 13 janvier 2016 de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.13h.30


    - De nombreuses actions de soutien en cours, beaucoup d’autres à venir samedi

    Pendant qu’Hollande s’enferme dans son mutisme et que les paysans et habitants de la zad passent devant le juge, la mobilisation grandit partout en France. La lutte à Notre dame des Landes, devenu le symbole de la possibilité de résister face à l’aménagement marchand et destructeur du territoire, prend de nouveau une ampleur nationale.
    Les 200 comités locaux de solidarité sont en ébullition. Les actions de ce derniers jours ne font que préfigurer ce qui se passera si le gouvernement s’entête dans ces menaces d’expulsion des habitants ainsi que de destruction de la zad de Notre Dame des landes.


    Une nouvelle grande journée de mobilisation aura lieu samedi 16 janvier.

    Hier l’assemblée du mouvement anti-aéroport réunie sur la zad à décidé d’appeler à rejoindre en nombre à la manifestation de Rennes (rassemblement à Rennes-métropole à 12h et convergence de convois en tracteur et vélos).
    Des dizaines d’autres tracto-vélo, constructions de cabane, manifestations, occupations sont prévues ce jour-là.

    Actions en parallèle du procès aujourd’hui
    Ce mercredi, des rassemblements ont lieu devant des tribunaux, préfectures et mairie à Bayonne, Brest, Dijon, Caen, Carcassonne, Foix, Lyon, Poitiers, Quimper, Roue, Tarbes...Un rassemblement se déroule devant le siège de Vinci à Rueil en banlieue parisienne.
    A Rennes la circulation a été bloquée ce matin suite à un blocage du pont de l’Alma. A Brest les soutien locaux ont bloqué le pont d’Iroise, puis plusieurs autres rond-points avant d’être délogés par les forces de l’ordre.


    Bilan des mobilisations d’hier

    Hier après, en même temps que l’opération escargot sur le périphérique nantais, plusieurs autres opérations escargots ont eu lieu sur des périphériques notamment à Limoges, Grenoble, Challans, poitiers...
    UN campement s’est établi devant la Préfecture à Vannes et la préfecture de Châteaubriand a été occupée.
    Pour la seconde journée consécutive, le collectif paysan COPAIN a mobilisé plus de 160 tracteurs durant tout l’après-midi pour des actions de blocages et barrages filtrants.


    Procès à venir et maintien de la saisie des véhicules pour les 19 inculpés de l’opération escargot.

    Pendant l’opération escargot d’hier sur le périphérique nantais, la police a arrêté plusieurs groupes de véhicules qui ralentissaient le trafic en solidarité. Les véhicules des conducteurs ont été saisi et ceux-ci passent tous en procès le 24 février pour "entrave à la circulation sur le périphérique". Les véhicules des 3 paysans arrêtés la veille suite à une action de blocage sont eux aussi, toujours sous saisie.
    Après les charges et lacrymos samedi sur le pont de Cheviré, la seule réponse du gouvernement à ce jour est donc la répression. Notre solidarité sera plus forte et nous ne laisserons personnes isolé face à la justice.
    Nous appelons à soutenir vivement les 19 inculpés d’hier, ainsi que nos 3 camarades paysans, d’abord par des dons et autres actions de péages péages gratuits. Surtout en ne lâchant rien et en continuant la mobilisation.

    http://zad.nadir.org/

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2016 à 15:45, par Christiane

    COMMUNIQUE PRESSE COPAIN 35

    APPEL A MOBILISATION

    LE 16 JANVIER SUR RENNES POUR L’ABANDON DU PROJET D’AEROPORT A
    NOTRE-DAME-DES-LANDES

    La journée du 9 Janvier dernier sur le périphérique de Nantes a marqué les esprits : 400 tracteurs, 20 000 personnes, dans une ambiance à la fois festive et déterminée.

    Face à cette mobilisation gigantesque, le gouvernement est resté muet.

    Dès le lendemain, des actions de blocage ont donc eu lieu en Loire-Atlantique, très vite rejointes par de nouvelles actions dans les départements voisins. Ainsi, plus de 160 tracteurs étaient mobilisés le Mardi 12 Janvier, à la veille d’un procès important.

    A Rennes, 11 tracteurs et 200 personnes ont participé à un blocage du rond-point de l’Alma Mardi après-midi, dans cette ambiance unitaire que connaît aujourd’hui la lutte contre l’aéroport de Notre- Dame-des-Landes. Le Mercredi matin, quelques heures seulement avant la tenue du procès à Nantes, le rond-point était à nouveau bloqué.

    Aujourd’hui, contrairement à ce que nous souhaitions, une audience s’est tenue à Nantes, laissant la procédure dans les mains du juge, qui rendra sa décision le 25 Janvier prochain. Les habitants et paysans historiques concernés par cette procédure en référé-expulsion sont dans une situation difficile. C’est pour cela que nous appelons le Samedi 16 Janvier à Rennes à une très forte mobilisation de tous.
    Notre détermination est intacte mais notre colère monte face à la surdité de l’Elysée.

    Nous devons donc tous nous mobiliser en masse, citoyens et tracteurs, symbole intangible de la présence paysanne, le samedi 16 janvier 2016 à 11h à Rennes pour exiger du président Hollande et de son gouvernement la garantie de l’abandon immédiat des procédures d’expulsions jusqu’à épuisement total des recours.

    (...)

    L’abandon, c’est maintenant.

    COPAIN35 / Collectif35 contre l’Aéroport / Comité ZAD Rennes

    Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4480

Grand Projet Inutile/ZAD c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 90

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 985