Une tribune pour les luttes

Dénoncer les massacres commis par l’État turc au Kurdistan !

+ article de Kedistan sur la répression des rassemblement en France

Article mis en ligne le jeudi 11 février 2016

à Marseille manifestation à l’appel du Centre Communauté Démocratique Kurde à 16 heures devant la préfecture.


Il y a deux jours, dans la ville assiégée de Cizre, 60 civils blessés ont été massacrés par l’armée turque dans le sous-sol d’un immeuble où ils étaient réfugiés dans l’attente de secours.

Aujourd’hui, on apprend que 20 autres civils ont été brûlés vifs dans le sous-sol d’un autre immeuble.

Depuis deux mois, l’Etat turc se livre dans la ville de Cizre, tout comme dans les villes de Sur et de Silopi, à un véritable nettoyage ethnique contre le peuple kurde.

La situation sécuritaire et humanitaire dans ces villes s’empire d’heure en heure. De nombreuses personnes sont réfugiées dans les sous-sols d’immeubles, attendant en vain d’être évacuées. Elles risquent d’être exécutées à tout moment ou de mourir de mort lente en raison des privations. L’Etat turc bloque tout : secours, nourriture, eau, électricité,…

Si nous ne dénonçons pas ces massacres aujourd’hui, demain il sera trop tard !

Unissons nos voix contre l’État fasciste turc !

Brisons le silence coupable de la France et de l’Europe !

Conseil démocratique Kurde en France
Jeudi 11 février 2016


http://www.kedistan.net/2016/02/11/nantes-manif-kurde-reprimee-terroristes/

En France aussi, les Kurdes deviennent « terroristes » ?

Malgré le silence médiatique en France sur les massacres de Cizre, même si ça et là, timidement la presse écrite s’interroge en copier collés, il y a eu des rassemblements à l’initiative de la diaspora kurde, de ses nombreuses organisations de société civile (France Kurdistan, Conseil Démocratique Kurde entre autres…), soutenus ici et là par des collectifs ou des délégations de partis dits de gauche de la gauche. Et même si ces manifestations ou rassemblements n’ont pas dépassé en nombre un cadre militant, elles étaient indispensables pour dénoncer ici les complicités voyantes des gouvernements européens avec le commanditaire principal de ces crimes de guerre contre les populations au Kurdistan Nord.

Nous ne pouvons citer tous les rassemblements. A notre connaissance, à Gonesse, Antibes, Bayonne, Metz, Rennes, Toulouse, Montpellier, en Alsace, à Bordeaux, Nantes et bien d’autres ailleurs qui ne nous ont pas été signalés, se sont rassemblées plusieurs milliers de personnes depuis une semaine. Qui, pour occuper un consulat turc, qui, pour bloquer le départ d’un avion turc dans un aéroport, faire un sit in dans un lieu public symbolique de « justice »… Et bien sûr dans d’autres pays européens, et même aux USA.

En de nombreux endroits il y a eu des répressions policières, Etat d’urgence oblige, mais de façon majeure, en deux endroits, le gouvernement français a fait du zèle.

A Paris, ce sont plusieurs appels cette semaine, qui ont mobilisés successivement des centaines de personnes, jusqu’à un millier parfois. Ces rassemblements se sont heurtés à un mur policier et ont subi dispersion et gazages. Les intérêts de la Turquie en France sont bien protégés.

Dans une conférence de presse depuis, des personnes qui avaient été arrêtées lundi ont témoigné des injures racistes et sexistes dont elles ont été victimes de la part des « protecteurs des citoyens » tant chéris en ce moment.

Mais comme c’est à côté de chez nous (l’équipe logistique de Kedistan), nous voudrions un peu nous arrêter sur les « terroristes » de Nantes.

De quoi parlons nous exactement… D’une riposte légitime et indignée, de manifestations de colère contre des assassinats, qu’un tribunal finira par qualifier un jour de « crimes de guerre » ou de « crimes contre l’humanité ». Nous parlons aussi d’une guerre contre des civils, menée à coup de slogans « génocidaires » proférés par les forces armées et les mercenaires qui la mènent. Nous demandons des comptes sur le silence européen qui accompagne ces crimes, et les accusations de « terrorisme » portées contre les victimes et celles et ceux qui les dénonce. Et dans le cas où cela ne suffirait pas, allez donc voir sur les réseaux sociaux ce qui circule aujourd’hui, preuves de crimes et tortures commis contre des femmes à Cizre et ailleurs par les mercenaires…

Lire la suite avec les vidéos sur :
http://www.kedistan.net/2016/02/11/nantes-manif-kurde-reprimee-terroristes/

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Armée/ guerre c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 55

Fascisme/antifascisme c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60