Une tribune pour les luttes

Communiqué

Dégradation des conditions d’enseignements au Collège Henri Barnier

La grande majorité des personnels du collège Henri Barnier

Article mis en ligne le jeudi 3 mars 2016

Le collège Henri Barnier (établissement classé REP+) est situé dans le quartier de la Castellane, quartier paupérisé et délaissé par la ville et l’État. Il scolarise des élèves en difficultés (scolaires, socio-économiques…) et a besoin de moyens importants pour remplir sa mission éducative. Or, nous, enseignants du collège, constatons une dégradation constante de nos conditions de travail due à un manque de moyens, qui pèse de plus en plus sur nos espoirs de faire réussir tous nos élèves. Cette dégradation est aussi à mettre en parallèle avec des actes de violence touchant notamment les établissements scolaires du quartier.

Année après année, nous avons dû nous battre pour maintenir les moyens (matériels et humains) alloués par l’Éducation Nationale à notre établissement, moyens qui ont toujours été en deçà des besoins particuliers des établissements en zone d’éducation prioritaire.

Cependant, cette année, nous avons l’impression que notre collège est sacrifié par la réforme. Les moyens que l’on nous donne sont inadaptés et insuffisants pour que nous puissions remplir notre mission d’éducation de service public sereinement , pour faire vivre l’égalité et faire réussir tous nos élèves .

Comment réduire les inégalités en éducation prioritaire avec des moyens en baisse et des difficultés. La réforme du collège du gouvernement Hollande a fait perdre des heures à notre collège, alors que nos effectifs sont constants. Comment faire progresser nos élèves en grande difficulté scolaire (nous avons une réussite au
brevet approchant 50 % alors que la moyenne nationale est de 85 % en 2014) avec des moyens en baisse ?

La mise en place de la réforme et du maximum de 26h hebdomadaires de cours pour les élèves, entraînent la perte de 60 heures d’enseignement sur notre dotation globale (20 pour le collège et 40h pour la SEGPA).

Ce sont donc des dispositifs concernant l’orientation, une troisième DRA (ex insertion), des heures d’ULIS (accueil des élèves en situation de handicap), un poste en maths, un poste de professeur des écoles en SEGPA , un poste d’EPS, un demi-poste en Français, un atelier Habitat en SEGPA qui vont disparaître…

Comment la reconquête de ces quartiers annoncée par M Valls lors de sa visite en 2015 peut-elle se réaliser en privant l’école (un des derniers services publics actif dans le quartier) de moyens réels.
Par ailleurs, nous sommes toujours dans l’attente (depuis fin janvier 2016) d’une date pour une audience avec le DASEN.

La grande majorité des personnels du collège Henri Barnier réunie en heure d’information syndicale.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Discriminations c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60

Education c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 555

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 235