Une tribune pour les luttes

La feuille d’infos du CIRA # 181 mars 2016

Article mis en ligne le dimanche 6 mars 2016

On peut m’emprisonner, et même me tuer. Me mater jamais !
(Gabrielle-Petit, 1860-1952, socialiste, féministe et antimilitariste)

RENCONTRES

PAU : du jeudi 7 au vendredi 15 avril 2016. La Coordination libertaire étudiante (CNT-AIT) de Pau organise la huitième édition des Journées libertaires. Cette année le thème choisi est le fascisme. Au programme : un concert, deux expositions (« Ces anarchistes qui ont combattu le fascisme » et « Ça va péter ! »), des conférences (Gaetano Manfredonia, Shlomo Sand, Jean-Paul Gautier).
Renseignements sur les lieux et les horaires des diverses manifestations : CNT-AIT, 18 rue Jean-Baptiste Carreau, 64000 Pau (courriel : sc chez cnt-ait-fr.org). Sur Internet : http://www.cnt-ait.fr/9eme-edition-des-journees-libertaires-du-7-au-15- avril-2016/#prettyPhoto

ZAGREB (CROATIE) : du vendredi 8 au dimanche 10 avril 2016. La 12e Foire du livre anarchiste de Zagreb (ASK, Anarhistički sajam knjiga) accueillera des stands d’éditeurs et des débats.
Renseignements : courriel, anarhisticki.sajam.knjiga chez gmail.com (on peut y écrire en anglais).
Sur Internet : www.ask-zagreb.org (en croate et en anglais).

DUBLIN (IRLANDE) : vendredi 15 et samedi 16 avril 2016. La 11e édition de la Foire aux livres anarchistes de Dublin proposera des débats sur les combats d’aujourd’hui en Irlande et ailleurs, des stands de livres et d’autres choses encore.
Adresse : Smithfield square, Dublin. Renseignements : http://www.wsm.ie/c/dublin-anarchist-bookfair-latest

ROUEN : samedi 30 avril de 10 heures à 21 heures. La librairie L’Insoumise organise le 1er Salon du livre libertaire de Rouen. Deux salles accueilleront stands et débats (Jean-Pierre Levaray auteur de Je vous écris de l’usine, Jean-Pierre Castelain spécialiste de l’affaire Jules Durand et José Chatroussat traducteur de Crack capitalism de John Holloway). La journée finira en musique.
Adresse : Halle aux toiles, premier étage, place de la Basse-Vieille-Tour, Rouen. Renseignements : rouen chez federation-anarchiste.org

PUBLICATIONS Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées.|

BANDES DESSINÉES. À Auckland (Nouvelle-Zélande), en 1994, un groupe d’anarcho-punks décide de faire sauter le fast-food d’une chaîne multinationale. C’est Baguette, le bouddhiste du groupe, qui est chargé de poser la bombe. Cette bande dessinée est devenue culte dans son pays. Elle retrace le tumulte de la jeunesse vacillant entre idées politiques et quête spirituelle. Ant Sang a choisi le noir et blanc pour montrer une ville décrépite et des personnages très humains. De son côté, Bruno Loth, l’auteur de la série Ermo, revient sur la guerre d’Espagne avec son nouvel album Dolorès. Dans l’Espagne d’aujourd’hui, une femme essaye de retracer l’histoire de sa mère qui a réussi à quitter son pays en 1939 sur un bateau à Alicante.
Dharma punks : 2 volumes par Ant Sang. Presque lune, 2015 et 2016. 212 et 216 pages. (Lune froide). 22 euros chaque volume. Dolorès par Bruno Loth. La Boîte à bulles : Libre d’images, 2016. 72 pages. 22 euros.

ENTRAIDE. Renaud Garcia présente un choix de textes de l’anarchiste russe Pierre Kropotkine (1842-1921) consacrés à la notion d’entraide. À la fin du XIXe siècle, le social-darwinisme tentait d’appliquer le mécanisme darwinien de sélection naturelle dans le domaine social. La compétition pour l’existence et la survie des plus aptes étaient tenus pour les principes de l’évolution. Kropotkine a combattu fermement ce discours, entrant sur le terrain même du darwinisme pour montrer que l’entraide est un facteur de l’évolution autant sinon plus important que la compétition. L’entraide : un facteur de l’évolution par Pierre Kropotkine. Bruxelles : Aden, 2015. 488 pages (La petite collection ; 41). 16 euros. Pierre Kropotkine ou l’économie par l’entraide : textes présentés par Renaud Garcia. Le Passager clandestin, 2014. 112 pages. (Les précurseurs de la décroissance). 8 euros. La nature de l’entraide : Pierre Kropotkine et les fondements biologiques de l’anarchisme par Renaud Garcia. ENS, 2015. 236 pages. (La croisée des chemins). 24 euros.

GROTHENDIECK. Alexandre Grothendieck (1928-2014) est le fils d’un anarchiste ukrainien mort à Auschwitz et d’une anarchiste allemande. Il se passionne pour les mathématiques pendant ses études et devient un génie dans ce domaine. On lui décerne des prix prestigieux mais il les refuse. Il a des convictions antimilitaristes, antinucléaires, malthusiennes et pacifistes. Entre 1970 et 1975, il participe à la revue écologiste radicale Survivre et vivre. Il avait ensuite décidé de vivre retiré du monde dans un coin de l’Ariège, dans la plus grande simplicité.
Alexandre Grothendieck : itinéraire d’un mathématicien hors norme par Georges Bringuier. Privat, 2015. 230 pages. 18 euros. Algèbre : éléments de la vie d’Alexandre Grothendieck par Yan Pradeau. Allia, 2016. 144 pages. 7,50 euros.
AUTRICHE-HONGRIE. L’empire d’Autriche-Hongrie ne survécut pas à la Guerre de 1914-1918 qui fut imposée à ses peuples. En 1919, s’inspirant de la Révolution russe, une République des Conseils apparut en Hongrie.
De l’Autriche-Hongrie en guerre à la République hongroise des Conseils (1914-1920) par Julien Papp. Les Bons caractères, 2015. 260 pages. (Histoire). 16,50 euros.
DURAND. JulesDurand (1880-1926), anarchiste et syndicaliste duHavre, était le secrétaire du syndicat des charbonniers (effectuant le déchargement et la mise en sacs du charbon arrivant par bateau). En 1910, il est l’un des principaux animateurs d’une grève illimitée contre l’extension du machinisme et la vie chère. À la suite d’une machination, il est accusé d’être le « responsable moral » de l’assassinat d’un chef d’équipe, décédé en réalité lors d’une rixe entre ivrognes. Il est condamné à mort mais à la suite d’une importante mobilisation, cette peine est commuée en sept années de réclusion. Libéré en février 1911, il meurt en février 1926 dans un asile psychiatrique car ces événements l’avaient détruit. Il avait été déclaré innocent en 1918, un boulevard du Havre porte son nom et l’auteur dramatique Armand Salacrou écrivit en 1960 une pièce de théâtre sur cette affaire (Boulevard Durand). Il s’est formé au Havre une association des Amis de Jules Durand pour la réhabilitation de sa mémoire. Syndicalistes, historiens et citoyens animent des conférences et récoltent des archives. Un premier colloque a eu lieu en novembre 2013 à l’université du Havre.
Jules Durand : un crime social et judiciaire. L’Harmattan, 2015. 199 pages. (Inter-national). 24 euros. Jules Durand : une affaire Dreyfus au Havre : (1910-1918) par Roger Colombier. Syllepse, 2016. 180 pages. (Des paroles en actes). 15 euros. Sur Internet : www.julesdurand.fr/les-amis-de-julesdurand

LUXEMBURG. Depuis 1946, les Cahiers Spartacus ont rendus accessibles les textes de la révolutionnaire Rosa Luxemburg (1871-1919). Ce recueil rassemble plusieurs écrits précédés d’une biographie. Dans Réforme sociale ou révolution ?, elle démontre qu’il est illusoire de croire que la société capitaliste puisse, par des réformes, éliminer les crises, le chômage et la misère. Deux autres textes nous éclairent sur sa vision de l’organisation politique. Pour elle, le socialisme ne peut se construire que lorsque les masses travailleuses cessent d’être dirigées et se mettent à prendre en charge elles-mêmes toutes les activités. Enfin, dans La Révolution russe, elle analyse de manière prémonitoire les impasses de l’action des bolcheviques.
Le but final : textes politiques par Rosa Luxemburg. Spartacus, 2016. 266 pages. (Cahiers. Série B ; 192). 15 euros.

MAI 1968. Cet essai est l’un des premiers à aborder Mai 68 ailleurs qu’à Paris. Guy Ciancia faisait partie d’un groupe de la Fédération anarchiste de Lille. Il a utilisé de nombreux documents (tracts, photos, coupures de journaux, rapports de police) pour retracer les événements de Mai 68 dans sa ville.
Lille en Mai, chroniques anarchistes par Guy Ciancia. Passez Muscade, 2015. 300 pages. 30 euros port compris (chèque à l’ordre de Passez muscade). Adresse : Passez Muscade, c/o CCL, 4 rue de Colmar, 59000 Lille (téléphone : 06 48 46 55 64).

PAUVRETÉ. Lucia Katz est docteure en histoire contemporaine. L’Avènement du sans-abri est son premier ouvrage. Il raconte l’apparition, au XIXe siècle, d’une nouvelle catégorie de pauvres : les « sans-abri ». Un dispositif est créé spécialement pour eux : les asiles de nuit. Ce travail retrace et éclaire la genèse de nos centres d’hébergement d’urgence. Il décrypte les ambiguïtés des institutions philanthropiques et déconstruit l’idéal de cohésion et de « synthèse sociale » qui marque les débuts de la IIIe République.
Les asiles de nuit : 1871-1914 par Lucia Katz. Libertalia, 2015. 160 pages. (Ceux d’en bas). 14 euros.

INTERNET
C@HIERS DE PSYCHOLOGIE POLITIQUE. Ces C@hiers sont publiés par l’université de Caen. Il s’agit d’une revue en ligne interdisciplinaire, généraliste, ouverte et transversale. Outre divers articles, des propos libres et des comptes rendus de lectures, le n° 28 propose un dossier intitulé « Anarchisme et pensée libertaire ». Ses textes parlent de la génitalité, de Paul Feyerabend, d’Herbert Marcuse et de Cornelius Castoriadis, de psychologie sociale, de la nature humaine... Ils sont signés par Eduardo Colombo, Irène Pereira, Tomás Ibáñez, Francis Dupuis-Déri, Jacques Lesage de La Haye... Plusieurs textes classiques complètent ce dossier : Albert Camus, Pierre Kropotkine et Victor Serge.
Adresse : http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3148

CINÉMA
FAUT SAVOIR... Jean-Henri Meunier est le réalisateur de plusieurs films documentaires, notamment Ici Najac, à vous la terre (2006) qui retraçait la vie quotidienne des habitants d’un village aveyronnais, résistant avec humour et poésie à la mondialisation. Faut savoir se contenter de beaucoup est une fiction mais Jean-Marc Rouillan et Noël Godin (l’Entarteur) y jouent des personnages très proches d’eux-mêmes. Au volant d’une Cadillac difficilement trouvée, ils sillonnent les routes de France à la recherche d’optimistes qui n’ont pas abandonné la lutte pour un monde meilleur. Faut savoir se contenter de beaucoup réalisé par Jean-Henri Meunier ; avec Jean-Marc Rouillan, Noël Godin, Sergi Lopez. Film factory, 2016. 90 minutes. Ce film est sorti en salles le 10 février 2016.

PDF - 195.2 ko
La feuille d’infos du CIRA # 181 mars 2016

P.-S.

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME
50 rue Consolat, 13001 Marseille.
Permanences mardi, mercredi et jeudi de 15 heures à 18 heures 30. Possibilité d’ouverture sur rendez-vous. Téléphone : 09 50 51 10 89 Courriel : cira.marseille chez gmail.com Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

anarchisme c'est aussi ...

0 | 5 | 10

Lire c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 320